Les logements sociaux…


Que peut-on retirer d’une telle réunion?
Qu’ai-je appris durant les presque deux heures pendant lesquelles j’ai écouté les différents intervenants*.

La première des choses, c’est qu’une telle réunion a le mérite d’exister et en cela il faut remercier madame Connat qui l’a organisée, d’autant plus qu’à ma connaissance elle ne fait pas campagne, ni pour les législatives et encore moins pour la présidentielle, à moins que l’on me cache quelque chose. 😉
Au contraire, Monsieur Boccaletti nous a bien fait comprendre qu’il était candidat dans la 7eme circonscription et que si nous voulions que les lois changent il fallait faire les bons choix lors du prochain scrutin au mois de juin.

La deuxième remarque, c’est qu’il est extrêmement regrettable que l’on ne puisse pas disposer d’un espace suffisamment grand pour organiser ce genre de rencontres et que c’est par la seule volonté d’un élu que cela ne se fait pas.

Tout cela est-il bien normal, docteur?

*Je suis parti avant la fin…

NDC: On me signale qu’à la fin de la lecture de la vidéo on vous en diffuse sur les rohms.
Il est bien évident que ce choix n’est pas de mon fait.

4 commentaires sur “Les logements sociaux…”

  1. Jacques K.

    Avant de tenter de définir ce qu’est un Bandolais, on peut aussi se poser la question du “pourquoi ?”.

    Pourquoi faudrai t’il réserver les logements sociaux aux Bandolais ?

    Pourquoi un Bandolais devrait t’il être prioritaire, au dela des critères sociaux d’attribution, dans l’attribution de ces logements ?

    Que le Front National, qui avait inventé la préférence nationale et développe maintenant la préférence villageoise (avant probablement d’en arriver à la préférence par quartier ou par coté de rue), soit en tête de se débat ne m’étonne guère, mais pourquoi les suivre sur ce terrain ?

    Ainsi donc, ce sera Bandol aux Bandolais, Sanary aux Sanaryens et ainsi de suite ? Et si vous devez trouvez le travail de vos rèves à Aubagne ou à Hyères, vous serez condamné à rentrer tous les soirs à Bandol, parce qu’Aubagne ou Hyères appliqueront la même règle ?

    C’est typiquement la mauvaise solution appliquée à un vrai problème.

    Les logements à Bandol, qu’ils soient sociaux ou privés, sont inaccessibles. Ca, c’est la réalité.

    Mais réserver ces logements aux Bandolais ne règle pas cette pénurie. Elle l’amènage seulement.

    Sur trois logements à Bandol, deux sont des résidences secondaires. Le problème n’est-il pas aussi là ? Ce phénomène suffit à créer la pénurie qui engendre l’envolée des prix.

    Madame Connat dit que les Bandolais n’aiment pas les grands immeubles ? Elle le sait comment ?

    Et ca veut dire quoi, cette réponse ?

    Ca dépend évidement du batiment en question.

    Port Athéna, est généralement considéré comme un bon exemple de laideur. Mais la résidence Athéna est, elle, quasiment invisible. C’est pourtant bien un immeuble. Et même, un grand immeuble.

    Une maison individuelle peut être plus laide et voyante qu’un bel immeuble, concu par un architecte de talent qui a su l’intégrer dans son environnement.

    Une colline de villas individuelles peut être bien plus laide qu’un immeuble qui offrira le même nombre de logements. Les Katikas ne vous plaisent pas ? Imaginez le résultat avec le même nombre de logements en villas.

    Un immeuble n’est pas forcément un mur de béton. Une villa n’est pas forcément belle.

    Des solutions, il s’en trouve toujours. A condition de prendre le problème sans a priori. Et de réfléchir aux conséquences de son choix.

    Préférence villageoise ? Cela veut d’abord dire “repli sur soi”, et il ne faudra pas oublier que cela concernera aussi vos enfants.

    Depuis ma naissance, j’ai vécu, en un demi siècle, dans 8 villes différentes. Je suis arrivé à Bandol parce que ma femme, native du Vaucluse, y vivait. Avant Bandol, elle vivait à Six Fours. Avant cela, elle avait aussi vécu dans quatre autres villes.

    Et je ne crois pas que nous soyons vraiment atypiques. Qui aujourd’hui passe sa vie au même endroit ?

    Alors, pourquoi réserver les logements sociaux aux seuls Bandolais, ce qui veut nécessairement dire aussi leur interdire les logements sociaux ailleurs qu’à Bandol ?

    Jacques K.

    #11448

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 14 , à 12:12 am UTC
Ce mois: 41 , à 06-04-2021 09:08 am UTC
Cette année: 74 , à 01-03-2021 06:52 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050