Humeur de Brigitte

Liberté de culte et esprit de fraternité à Bandol

Comme tous les samedi, à 18h30 en été, il y a une Messe en l’église de Bandol…
Aujourd’hui, sur la place, il y avait aussi les animations de la fête nationale qui commençaient par un radio crochet (à vérifier, mais depuis l’église, ça chantait bien faux). Alors que notre bon curé Marius Boyer s’apprêtait à dire la Messe, les candidats s’égosillaient à quelques mètres. Monsieur Le Curé envoya un émissaire pour demander trois quart d’heure de calme, le temps de l’office, émissaire à qui il fut répondu de fermer l’église.
-Fermer l’église?
-Comment fermer l’église!?
Il y avait dedans près de deux cents personnes tentant de se recueillir malgré le bruit…. Le bruit a duré pendant toute la Messe… Belle image de Bandol pour les nombreux touristes venus grossir les rangs des fidèles en ce mois de juillet!
Comment peut-on se permettre un tel manque de respect envers les personnes pratiquant leur religion ?
Et pourquoi de telles animations n’ont-elles pas lieu auprès du kiosque à musique? Cela ne dérangerait personne et de plus attirerait les badauds vers ce bout du port si beau et pourtant bien délaissé.

Brigitte Marzo

www.bandol-blog.com

NDC: je suis d’accord, il y aurait beaucoup à dire et à faire, déjà d’aller faire de la musique au kiosque à musique comme le dit Brigitte…

Mais tout ça n’est pas bien grave car “ces licheux de balustre” de passage par chez nous, ne votent pas à Bandol!

32 commentaires sur “Humeur de Brigitte”

  1. Jean Sarrat

    La moralité de cette histoire confirme l’existence de 2 sortes d’individus:
    -celles et ceux qui sont attachés à un témoignage de leur passé
    -celles et ceux qui n’y sont pas attachés.
    Il y a de nombreuses années, par hasard, j’ai découvert une explication, reprise dans mon témoignage de 474 pages évoquant entre autres le problème d’un homme constatant qu’il est le seul à ne pas projeter son ombre. Cette situation je l’ai découverte dans la lecture d’une vieille légende expliquant le désarroi d’un homme s’apercevant être le seul à ne rien projeter sur le mur qu’il côtoie dans sa déambulation quotidienne. Ce constat soudain va lui expliquer son mal vivre.
    Tout ça pour dire que la recette du bonheur pour la 1ère catégorie trouve sa source dans ses propres références du passé que la 2ième catégorie doit absolument respecter.
    (je suis bien placé pour l’exprimer, le ressentir!)

    #19661
    • patrick lacaze

      Mes maladresses verbales auront eu pour effet de relancer l’engouement autour de ce kiosque. Attention toutefois à bien réguler les programmations pour ne pas risquer la surchauffe de cette vénérable bâtisse dont la rénovation à la demande de Marcel Boggie sous la 2ème mandature Paecht aura coûté la bagatelle de 140 000 francs pour la plus grande joie de l’imprimerie Sira grande pourvoyeuse de cartes postales de Bandol. (fin de la parenthèse kiosque).
      Avec Azur qui a eu la gentillesse de répondre à mon interrogation, nous pouvons tenter de nous projeter vers le futur en relisant ses réponse dont je souhaite recopier la conclusion qui me semble significative :
      Aujourd’hui, qu’est ce qui fait venir (ou pas) le touriste ? Voilà la question qu’il faut se poser et les réponses seront les priorités.
      Actuellement, il me semble que, de manière générale, on ne se pose même pas la question, on vit sur les acquis du passé et on perd des parts de marché par rapport au communes environnantes . . .

      #19665
  2. C. GUDET

    Bonjour,
    Je suis outré par les propos de M. Patrick Lacaze concernant l’utilisation du kiosque. Il insulte la mémoire de mon père, Jean GUDET, chef de la philharmonique pendant 40 ans, citoyen d’honneur de la ville de Bandol, et des musiciens qui animaient les belles soirées d’été, le mercredi. Si nous étions une quinzaine de musiciens de Bandol, mon père faisait venir en renfort ses camarades de la Musique de la Flotte de Toulon. Bénévolement ses amis venaient produire un spectacle de qualité et non pas un “petit bagadou à la mode bretonne”. Même ce terme est insultant, méchant et injuste.
    Nous jouions sur le kiosque des morceaux très variés: classique (Mozart, Bizet,….) de la variété, des marches d’orchestre, des musique de film….Le public se pressait et appréciait ce genre de manifestation.

    C. GUDET

    #19643
    • C.V.

      Je suis d’accord avec vous et je pense qu’il serait nécessaire que le kiosque à musique retrouve sa vocation première et que l’on puisse de nouveau proposer aux estivants et bandolais les concerts comme ils avaient lieu avant.
      Le comité des fêtes pourrait profiter lui aussi de cet espace pour ses animations.
      Et c’était bien assez grand avant pour recevoir des musiciens, je ne vois pas pourquoi ce ne serait plus possible aujourd’hui!
      Et quand on parle de musique, normalement tout s’apaise, mais peut-être pas à Bandol.
      Concernant l’amphithéâtre évoqué par Patrick Lacaze…

      #19644
    • la passante

      Le charme désuet de ce kiosque, rempli de souvenirs pour certains, il est dommage que l’on ne s’en serve pas plus .

      #19646
    • patrick lacaze

      si je vous ai offensé, permettez que je vous présente mes excuses. Je n’insulte personne.
      je constate que ce kiosque à musique n’a plus abrité de musiciens depuis fort longtemps sauf en de rares occasions. En tout cas pas depuis que je suis à Bandol (1986). Il y a forcément des raisons. Maintenant si vous réussissez à convaincre des musicos de venir jouer sur ce site tant mieux. Quel meilleur moyen d’honorer la mémoire de votre père et de ses amis.
      Quand même ça me gênerais que l’on crois que je parle sans savoir. je signale que j’ai pour ami un musicien (Alain Maillet né au Beausset) qui s’est essayé comme prof de musique à Bandol et qui après avoir animé une équipe d’enfants formés cahin caha au jazz (et réussi à monter avec eux des animations type fête de la musique pour leur donner le gout de se produire en publique) est parti se faire embaucher comme soliste au jazz band de Bretagne pour une tournée aux état unis.
      Promis je reste un observateur attentif de la renaissance philharmonique du kiosque de Bandol : il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

      #19652
    • Mireille

      Merci Claude !!!
      J’étais tellement en colère lorsque j’ai lu les propos pleins de méchanceté de monsieur Lacaze que j’ai eu du mal à trouver quelques noms de Musiciens qui venaient jouer sur notre kiosque…maintenant quelques uns me reviennent : et monsieur Julien, notre Président pendant près de 40 ans ! et tous les autres… allez, on va s’amuser à les retrouver ; c’est Gérard Passalacqua qui a tous les noms, puisque je lui ai donné tous les dossiers de la Philharmonique lorsque j’ai quitté la présidence il y a une dizaine d’années. Tu peux lui demander et on va faire une association (une de plus !!) des “Amis du Kiosque à Musique de Bandol” avec subventions de la Mairie bien sûr…et pourquoi pas ?
      Qu’en penses tu ?

      #19655

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 16 , à 07:18 am UTC
Ce mois: 78 , à 09-20-2021 03:57 pm UTC
Cette année: 78 , à 09-20-2021 03:57 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050