Histoire d’ânes…

Clic sur l'image pour aller sur le site de Médiapart

Clic sur le lien pur lire l’article de MARIE THERESE FERRISI

Merci M.A. pour l’info.
NDC: j’ai classé ce message dans “humeur, humour et politique…”
Cherchez l’erreur!
On apprend par la même occasion qu’il y a une journée internationale des indignés le 15 octobre.
Il faut réserver… Il va y avoir du monde!
www.bandol-blog.com

7 commentaires sur “Histoire d’ânes…”

  1. patrick lacaze

    L’escroc est un carambouilleur et la victime à été maronnée, comme avocat marron, c.a.d. un avocat qui s’entend avec la partie adverse pour maronner son client. Idem un agent immobilier, idem un mécanicien pour racheter une voiture d’occasion qui utilise un faux acheteur pour maronner le vendeur, … Tout ça n’est pas joli joli, mais ………..
    ……………….Mais la fable contient une autre morale : la cupidité des vendeurs d’ânes que je compare volontiers aux détenteurs de portefeuilles boursier qui hurlent à la mort et à la manipulation des cours lorsque les actions dégringolent. Ce faisant ils oublient que ce sont eux qui exigent des banquiers des rendements exceptionnels en se foutant éperdument de savoir si derrière leurs gains il n’y a pas des travailleurs brimés, délocalisés, retraités de force, etc. N’oublions pas que tout le monde veut du rendement à deux chiffres sans travailler. Donc le banquier fournit en conséquence comme avec les subprimes ou avec les SSII ou avec la bulle Internet ou avec les technologiques, ou avec les luxe, etc. Et pire encore avec les warrants (les put et les call) … casino, vous avez dit casino ?
    Ainsi va le CAC 40 qui grimpe jusqu’à 6200 pts grâce à de multiples acrobaties. Tout le monde applaudi et les plus chanceux se moquent des timorés. Puis un jour comme aujourd’hui il est à 3000 pts. Certes les banquiers sont bien présents dans les manipulations d’indices, mais les vendeurs d’ânes sont bien là pour réclamer vengeance de ne pas avoir pu gruger … leurs voisins de paliers les allants, les travailleurs. Les vendeurs d’ânes sont les petits porteurs, les homme de la rue ou presque.
    Idem les petits porteurs qui ont acheté des euros tunnel sur les recommandation de la grande actrice Catherine Deneuve. Sans elle ils n’auraient jamais su ce que signifiait eurotunnel et d’ailleurs ils n’ont jamais regardé ce qu’ils achetaient : ils ont acheté du Deneuve parce qu’avec Deneuve ça va grimper. C’est comme d’acheter des chaussure sans regarder ce qu’il y a dans la boite, simplement parce que la vendeuse a dit : c’est très tendance pour cette année. Monsieur, monsieur, la mer monte ! La mer monte ? C’est bon j’achète.
    Pour le social c’est la même chose : il n’y aura pas un cocoon qui acceptera de “régresser” et qui se souciera de l’asphyxie totale des allants. On nous avait promis une réforme des retraites : il n’y a pas eu de réforme : chacun est allé dans la rue pour garder jalousement son statut d’exception et les 37 régimes inégalitaires sont toujours là. Et ça c’est le peuple dans toute sa splendeur, (les vendeurs d’ânes) rien à voir avec un quelconque ministre ou président.
    Dans une commune, premier échelon de la vie politique, on assiste au même spectacle des vendeurs d’ânes qui exigent tout de monsieur le maire y compris les embauches de complaisance pour leurs enfants. Et on assiste aussi à l’artériosclérose des dépenses publiques à la demande des vendeurs d’ânes. On met des lampadaires qui n’éclairent rien mais qui consomment avec contrat de maintenance à la clé. On creuse des trous de 30 m de profondeur pour stocker 80 voitures; On va même jusqu’à dresser des chiens pour sauver les noyés : bien évidemment ce sont les chiens qui se noient et ensuite on envoie un scooter récupérer le noyé et le chien.
    Si un jour les vendeurs d’ânes me sollicitent pour une action revendicative je leur conseillerais d’aller voir du côté de la place Tian’anmen ou du côté de Changaï ou de Chenzhen ou de Changtou … Les grèves dures pour faire chier le patron et qui n’aboutissent qu’à accélérer les délocalisation ça fait 40 ans que je connais (depuis 1972).
    En vérité, en vérité, je vous le dis il n’y aura plus de gains en bourse sans délocalisation, il n’y aura plus de hausse de salaire sans délocalisation, il n’y aura plus de gains de productivité sans délocalisation, il n’y aura plus de retraite à 62 ans sans délocalisation, il n’y aura plus de lits d’hôpitaux sans délocalisation, il n’y aura plus les salaires des chirurgiens, des toubibs, des masseurs, des acupuncteurs, etc, payés par l’URSS AF (AF = à la française) sans délocalisation, il n’y aura plus de parkings peints en bleu sans délocalisation, il n’y aura plus d’oculistes tamponneurs de feuilles de remboursement sans délocalisations, il n’y aura plus de promo/discount sans délocalisation, il n’y aura plus les soldes sans délocalisation …
    Que chacun regarde la poutre qu’il a dans l’œil avant d’accuser dieu sait qui car personne n’acceptera de régresser sauf les allants qui bientôt iront les bras ballants sous le regard réprobateur des cocoons toujours prêts à réclamer toujours plus de la sueur de leurs ………. frères ?
    Pehel vendredi 19 août 1789 + 222
    La pensée du jour : l’homme est un loup pour l’homme, point n’est besoin d’avoir la peau mat pour cela.

    #9609

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

6 visiteur(s) en ligne actuellement
6 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 18 , à 06:38 pm UTC
Ce mois: 41 , à 06-04-2021 09:08 am UTC
Cette année: 74 , à 01-03-2021 06:52 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050