Confidences autour d’un parpaing par PK

a cute little mouse

Ce lundi aprés-midi je me promenais dans les rues du centre ville de Bandol, et alors que je m’étais arrêté devant un petit chantier du bâtiment, je me trouvais « nez à museau » avec…. Jules !

Hola Jules, toi en plein jour en un tel lieu ! Loin de ton monde souterrain et odorant…

Oui Prinz ! Le printemps me donne envie de me dépenser… Il faut dire qu’après les agapes faites lorsque les poubelles de toutes sortes peuplaient les rues, j’ai pris un peu d’embonpoint… Alors j’ai décidé de faire de l”exercice et de visiter ces nouveaux lieux en construction… Une sorte de reconnaissance… Ça peut servir plus tard quand il faudra entrer dans les lieux une fois terminés et y trouver gîte et couvert en toute discrétion, surtout lors de la mauvaise saison.

A défaut de rat bâtisseur te voilà donc rat éclaireur, Jules !

Lire la suite…

18 commentaires sur “Confidences autour d’un parpaing par PK”

  1. Christian Delaud

    Le Tribunal Administratif de Toulon reconnait la validité du PLU à Vallongue.
    Le 4 juillet 2012, la commune de Bandol a accordé un permis de construire à la société AIC pour la démolition de l’existant et la construction de 87 logements sur le terrain de l’ancien camping de Vallongue, avenue de Reganeu.
    Les logements à construire se répartissent entre 43 logements locatifs sociaux composés uniquement de maisons individuelles et 44 logements en accession à la propriété composés d’appartements et de maisons individuelles.
    Le permis de construire a été accordé en application du règlement de la zone UEc du PLU de Bandol avec un COS applicable de 0.4 correspondant à une surface de plancher de 5.304 m2.
    Une requête, demandant la modification du PLU dans cette zone, introduite par des opposants a été rejetée le 28 mars 2013.
    Ces opposants (Fernandez, Cassou, Mme Connat, Manzoni, Ricciardo, Mme Moroni, Mr Connat, Couedic-Revest, Lisle, Jojon, Parage, Lemal, Vidal) ont attaqué en justice au Tribunal Administratif de Toulon le permis de construire en vue d’obtenir son annulation.
    Le 13 mars 2014, le Tribunal Administratif de Toulon a rejeté au fond leurs requêtes considérant l’ensemble des arguments avancés comme infondés, en reconnaissant que contrairement aux dires des requérants le dossier était complet, que la surface de plancher respecte le PLU, que le nombre de places de stationnement prévu est conforme à la réglementation et qu’enfin le projet ne porte pas atteinte à la sécurité publique.
    Certaines personnes, dont Mme CONNAT lors de certains conseils municipaux, s’étonnaient du montant des frais de procédure de la municipalité de Bandol.
    A ces gens là, je leur dis que leur première requête rejetée le 28 mars 2013 ils auraient dû se dispenser de persister dans cette voie ce qui aurait diminué les frais de procédure de Bandol.
    De plus, par leur action, ils ont retardé l’obtention d’un logement pour 43 familles bandolaises.
    Je n’oublie pas qu’environ 600 bandolais sont mal logés et que ce n’est pas leur rendre service que d’attaquer toute réalisation immobilière dont l’objectif est de leur trouver un logement décent.
    Enfin, à ces opposants, je leur rappelle que si Bandol ne respecte pas l’accord avec la Préfecture du Var (une trentaine de logements sociaux par an), la pénalité pour non respect de la loi SRU passera de 200.000 euros à un million d’euros. Pénalité payée avec l’argent des contribuables bandolais.

    #22979
    • Carine

      Christian
      Je pense que toutes les personnes que tu sites sont fières d’avoir mené une action pouvant préserver non seulement l’esthétique mais aussi le patrimoine communal
      Dois je te rappeler que le camping était une source attirant les touristes pour notre ville ou beaucoup d’étranger venaient y passer leur vacances ou iront ils maintenant? ( à moins que nous ne soyons plus une station balnéaire ou que nous n’accueillons plus de touristes à petit budget)
      Au pire on pourra toujours les accueillir sur l’aire d’accueil des gens du voyage qui n’en ai pas une !!!!
      Enfin Tu parles de 600 familles mal logés sur BANDOL (tu nous indiqueras sûrement sur quelle base tu obtient ces chiffres nous ne devons pas avoir les mêmes que vous, justement si ces familles bandolaises sont mal logés pourquoi ne pas réhabilités ces logements plutôt que de bétonner un peu plus notre ville)
      Toutefois permet moi de douter sur le fait que les 87 logements soient occupes par des bandolais vu que la plupart sont aujourd’hui occupé par des seynois des six fournais des Toulonnais seulement 2 a 3 familles bandolaises (j’en ai la preuve formelle dans ma famille plusieurs membres ont fait une demande de logement sociaux on leur a proposé un appartement à la Seyne alors qu’on compte par dizaine le nombre de construction sur notre territoire)
      mais surtout ne te fait aucun soucis comme toi je connais beaucoup de bandolais et je me ferai une joie de comptabiliser le nombre de logement qui leur sont affecté et avec le même enthousiasme je leur ferai un état précis de ces attributions ils pourront eux même se faire une véritable opinion

      #22980
      • Christian Delaud

        @ Carine,
        Je t’invite à lire attentivement mon texte avant d’y répondre.
        Par exemple je parle de 600 bandolais mal logés et tu me réponds en parlant de 600 familles bandolaises.
        La différence est notable, en gros un muillier de personnes.
        Je t’invite à aller au CCAS pour vérifier que depuis 2008 les logements sociaux ont été attribués “exclusivement” à des bandolais.
        Ce qui n’était pas le cas avant 2008 car les logements sociaux étaient réalisés dans le cadre du 1% patronal.
        Quant à ta soit disant preuve je me marre. Tu évoques des membres de ta famille à qui on propose des logements sociaux à La Seyne.
        Vu le manque de logements sociaux à Bandol, cela me paraît normal.
        D’autant plus qu’avec ta tête de liste vous attaquez systématiquement la réalisation de logements sociaux.
        Tu dis: “on compte par dizaine le nombre de constructions sur notre territoire.”
        On voit que tu es née à Marseille!”
        La loi SRU nous oblige à avoir 25% de logements sociaux par rapport au nombre de logements totaux. Nous n’atteignons pas les 7%.
        Le préfet nous impose 30 logements sociaux par an sous peine de multiplier par cinq la pénalité payée par les contribuables bandolais et de préempter, avec l’argent du contribuable bandolais, tout terrain qui se vendrait à Bandol pour y construire du logement social.
        Nous y arrivons difficilement car notre territoire est exigu.
        Enfin pour la rénovation des logements insalubres, ils sont du domaine privé et j’ai du mal à admettre que l’impôt des bandolais serve à rénover le parc immobilier privé.
        Avec de telles solutions, nous courrons à l’augmentation d’impôts.
        Il est facile de dire “yaka, fautqu’on”, il est beaucoup plus difficile de satisfaire les attentes de tous les bandolais, la législation et son application imposée par le préfet.
        Derrière son ordinateur, il est aisé de critiquer. Mais sur le terrain l’exercice est plus difficile.
        Je ne sais pas qui gagnera Dimanche (bien que je m’en doute vu l’accueil des bandolais) mais une chose est sûre, ce ne sera pas ta liste car les bandolais, dans leur grande majorité, sont des gens intelligents et raisonnables.
        La preuve en est que lors de votre débat public il y avait 98 personnes au théâtre Jules Verne, les 29 membres de la liste y étant compris.
        Vous avez du mal à convaincre.

        #22982
      • C.V.

        Je me “marre” aussi Monsieur Delaud, il y aurait tant de sujets qui s’y prêteraient!
        Des logements sociaux aux bandolais, OUI! Mais à ceux qui en ont besoin, pas à ceux qui sont pistonnés pour en avoir et qui ont les moyens de payer les logements trop chers pour les personnes à revenu modéré.
        Vous donnez les chiffres de fréquentation du théâtre Jules Verne..
        Vous prenez des risques Monsieur Delaud, vous auriez du attendre que votre poulain s’y produise et faire vos commentaires après!
        Il n’y avait pas de Six-fournais hier soir au théâtre, nous compterons les marseillais vendredi!
        J’ai les chiffres officiels de fréquentation des dernières réunions des candidats et j’attendrai la dernière réunion pour les dévoiler quand Messieurs Bogi et Palix auront fait leur “show”!
        Bonne journée.

        #22984
      • Muriel Anguenot

        une chose est sure , il est dommage qu’il n y ai plus de camping a Bandol une autre chose est remarquable : monsieur Delaud , dans sa frénésie de défense de la mandature pour laquelle il a été élu comme opposant , n ‘a sans doute pas trouvé le temps de s informer des nouvelles regles prefectorales du gouvernement socialiste en matiére de logements sociaux pour les communes faisant partie d ‘une agglomération et n ‘ayant que peu ou prou de foncier .
        ce qui est le cas de Bandol .
        quand a aller compter “sur un boulier” le nombre exact de personnes assistant a une réunion électorale , c ‘est assez affligeant et cela dénote , également dans son cas , un manque de fair-play .

        #22987
      • Carine

        Je m’étonne qu’un bandolais comme toi qui a aimé profondément sa ville accepte qu’on détruise nos collines au profit des promoteurs
        Concernant les membres de ma famille il se sont bien vu proposer un logement à la Seyne plutôt qu’à Bandol quand aux autres familles auquels je faisait référence j’ai mon collègue de travail (de MARSEILLE) qui habite dans un des logements sociaux créé dans la rue buffon tu sais les 6 immeubles qui ont mangé un bout de colline au dessus du parc buffon
        Sa te parle
        Quand aux logements prive comme tu n’as pas compris mon raisonnement je vais t’expliquer
        Les logements prive insalubres regroupant les 600 personnes de BANDOL (je n’arrive toujours pas a savoir sur quoi se base se calcul) pourraient être racheté par la ville et rénove et mis en gestion par le CCAS (tiens s’est étrange mais s’est ce qui est appliqué dans la plupart des petites communes dont le territoire exigus ne permet pas de nouvelle construction)
        Tu as raison sur un point nous ne sommes pas à Marseille sinon la population bandolaise ne payerait pas autant d’impôt pour bénéficier d’une qualité de vie comme la notre
        Si les personnes qui réside à BANDOL (jeune ou vieux) avaient souhaite vivre dans une grande ville elle n’aurait pas investit autant d’argent dans une petite maison pour voir édifié devant chez eux un immeuble qui pollue leur tranquillité

        #22986
  2. Carine

    Au début monsieur Palix nous a affirmé qu’il n’y avait pas d’aire d’accueil des gens du voyage maintenant on dit aux bandolais qu’il y a bien une aire prévu mais qu’elle ne sera pas aménager
    demain on nous dira que les caravanes sont celles d’un nouveau camping municipal

    #22976

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 15 , à 04:51 am UTC
Ce mois: 60 , à 10-13-2021 05:16 am UTC
Cette année: 78 , à 09-20-2021 03:57 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050