Communiqué de presse

Publish at Calaméo or browse the library.

Après nous avoir dépossédé arbitrairement et toujours sans explication sérieuse de nos délégations de début de mandat, le maire vient de nous en attribuer de nouvelles, sans la moindre concertation collective, par voie d’arrêté municipal.
Nous avions demandé, pour que la confiance soit rétablie, que les délégations soient intégralement restituées, dans la forme prévue par nos accords d’avril 2014.
Or, seuls les adjoints retrouvent des délégations imposées, sans lien avec celles de 2014, mais avec une formulation le plus souvent vide de sens, avec un champ d’application incertain et éloignées des priorités de gestion de la commune.

Ainsi, la 1ère adjointe se voit cantonnée à l’environnement et au développement durable, à la «qualité de ville» (fonction dont M. Joseph a avoué ignorer le sens !), aux déplacements et transports urbains.
M. Decroix perd la culture, la coordination municipale, les nouvelles technologies et également l’emploi…
Les responsabilités octroyées à Nicole Dagort sont encore plus symboliques de l’état d’esprit du maire à notre encontre : dépossédée des affaires sociales, outre le stationnement et les parkings, l’hygiène et santé, elle hérite des opérations funéraires et des cimetières…
De plus, cinq conseillers municipaux restent définitivement privés de leurs délégations antérieures par M. Joseph.
De toute évidence, il s’agit de la part de M.Joseph d’une manœuvre grossière, non seulement politique,mais aussi financière, ayant pour seul but de lui permettre de récompenser par des indemnités les élus qualifiés de « fidèles ».
Cette nouvelle manœuvre totalement ridicule ne trompe personne, ni les élus, ni les Bandolais.

Nous réitérons donc notre exigence légitime à M. Joseph :
1- restitution des délégations à la totalité des élus qui les ont reçues selon notre accord de gouvernance d’avril 2014.
2- remise de ces délégations dans le cadre d’une réunion regroupant la totalité des élus du groupe de la majorité.
3- Signature d’une charte de gouvernance signée par l’ensemble des élus de la majorité.

Nous ne pouvons accepter de rester passifs devant l’absence totale de projets ambitieux et de propositions constructives pour la ville. Seul l’intérêt de Bandol et des Bandolais dicte notre conduite. Pour mener à bien le projet sur lequel nous avons été élus et respecter le choix des Bandolais, il est indispensable que la confiance soit restaurée au sein de l’équipe municipale, à travers une transparence totale du mode de gouvernance. C’est la condition nécessaire pour qu’ensemble, nous puissions travailler pour les Bandolais en toute sérénité.

Laetitia Quilici – Jean-Yves Decroix – Nicole Dagort – Jean-Pierre Rolland – Philippe Beissier – Christine Canivez –Martine Costanza – Laetitia Coudray – Laurent Garrido – Sylvie Logeais – Jean-Michel Rossi – Michel Siorat

21 commentaires sur “Communiqué de presse”

  1. nicole dujols

    Je suis tout a fait d’accord avec les commentaires de Mme Sauter Gilli et j’ai vraiment l’impression, moi aussi, que l’on se moque des electeurs .
    Mr Demory nous explique (concernant Mr Decroix)que finalement,a l’exception de la culture et de l’emploi il n’y a pas de bouleversement profond … il faut oser!!
    Mme Quilici a vraiment de la chance on n’oublie jamais de l’egratigner c’est pitoyable!,
    Mme Dagort, dont tout le monde reconnait le sérieux et les qualités, hérite du cimetiere et de l’hygiene, à la place du CCAS et la conclusion est parfaite “là aussi ,on est dans le concret” parce que,sans doute,le social ne l’est pas….

    #65259
    • Gérard Demory

      Madame DUJOIS…. En matière de création d’emplois sur BANDOL, dans le contexte actuel je pense qu’il ne faut pas créer d’illusions quant à la capacité d’une commune comme BANDOL de créer des emplois à partir du néant.Outre le manque de terrains pour accueillir qui que ce soit (et de surcroît d’autres communes ont des offres bien plus intéressantes) nous n’avons pas grand chose, sauf les locaux du Val d’Aran, qui nous ramènent à la SOGEBA… Et là il y a des personnes qui en sont en charge pour essayer de les “remplir”….
      Par contre croiser tourisme et culture peut permettre, sinon de créer des emplois, à tout le moins d’allonger la période des activités liées au tourisme et donc de prolonger des emplois estivaux en initiant des manifestations susceptibles de couvrir les périodes pré estivales et post estivales avec des populations de touristes qui seraient ainsi attirées.
      Certes c’est rendre Bandol encore un peu plus dépendant “du tourisme”… mais si quelqu’un a une solution magique autre, qu’il le dise et donne la formule. Tout le monde en serait satisfait.
      J’ajoute que créer de nouveaux emplois, c’est bien… Encore faut-il avoir les capacités d’accueil pour ces “nouveaux travailleurs”… et là je vous renvoie au problème du logement sur BANDOL.

      #65411

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

1 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 9 , à 04:16 am UTC
Ce mois: 78 , à 09-20-2021 03:57 pm UTC
Cette année: 78 , à 09-20-2021 03:57 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050