C’était un secret…

Il ne fallait pas en parler.
En fait ce n’en n’était pas un et je vous le livre maintenant.
Savez-vous pourquoi le parking central a été occupé pour le tiers pendant 4 jours par des voitures fantômes ?
Et bien, c’est parce que ces places étaient prévues comme c’est nécessaire, pour des participants à une régate.
Les employés de la commune étant absents pendant les 4 jours du week-end de l’ascension, les barrières ont été mises en places le mercredi soir et si la bonne volonté d’un élu n’avait pas fait la différence et corrigé un peu l’erreur, elles seraient restées comme elles étaient tout le week-end, jusqu’au lundi matin.
Cet élu, nous avons pu le joindre par téléphone le samedi , il était de mariage et il a fait ce qu’il a pu.
Une remarque, pour ceux qui croient que je suis pro mairie par rapport à d’autres, je suis « PRO Bandol ».
C’est prétentieux de ma part, mais ma seule préoccupation est celle du bien être d’une majorité de bandolais et bandolaises.
Le service de la communication de la Mairie ayant maintenant la possibilité de répondre à des remarques faites sur le net, je comte sur les responsables pour nous donner toutes les informations qui nous permettrons à l’avenir de ne plus commettre ce genre d’erreur.
Pour info, je me proposais de déplacer les barrières avec quelques commerçants du port si le personnel faisait défaut.

C.V. www.bandol-blog.com

4 commentaires sur “C’était un secret…”

  1. Roland Reverdy

    Si les parkings sont pleins lorsqu’ils sont payants, effectivement c’est que Bandol séduit et que les clients n’hésitent pas à dépenser, mais si les parkings sont pleins de gens qui ne veulent pas payer, c’est que ce sont des profiteurs qui n’apporteront rien à l’économie bandolaise.
    Je ne dis pas ça pour vexer certains mais pour qu’ils comprennent que sans commerce, il n’y aura pas de vie, il n’y aura plus de charme et il n’y aura plus d’intérêt à venir à Bandol.

    OBSERVATION : les jours des 20 et 21 mai, forte inquiétude sur le dynamisme commercial, néanmoins quelques anglais : d’où viennent t’ils?
    De Marépolis, bateau de croisière amarré à La Seyne plutôt qu’à Marseille, pourquoi?
    Cet autocar non programmé par notre office de tourisme a choisit Bandol et d’autres points de chute pour ses clients, c’est un honneur qu’il faut considérer.

    Quelques observations de commerçants et usagers bandolais à cru :
    – Qu’est-ce que c’est, cet autocar qui nous cache le vue? Ce sont des anglais? Ils sont fauchés, qu’est-ce qu’ils viennent nous enquiquiner?
    Voilà l’approche que nous avons en général de tout client étranger à Bandol!
    Il ne faut pas s’étonner de la désaffection de Bandol, ce n’est pas uniquement dû à la suppression des boîtes de nuit ou des lieux où on se croit tout permis.
    Je pense véritablement qu’il est important de faire un diagnostic approfondi de nos vraies valeurs.

    POUR INFORMATION : A partir d’aujourd’hui, installation de la SAMU’S CUP pour tout le week-end, du brouhaha en perspective et un peu de beurre dans les épinards pour les commerçants.

    Roland REVERDY

    #1435

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 16 , à 09:25 am UTC
Ce mois: 46 , à 07-04-2021 02:04 am UTC
Cette année: 74 , à 01-03-2021 06:52 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050