A la Cadière

Sonia Bonnin Var Matin Page 10

Ça discute ferme à notre sujet pour notre intégration dans la communauté de commune, et il semble que tous soient d’accord pour nous intégrer.
Mais c’est surtout pour que la communauté soit plus forte face à TPM.
Lire l’article de Sonia Bonnin dans Var Matin aujourd’hui.

C.V. www.bandol-blog.com

5 commentaires sur “A la Cadière”

  1. Pierre Lerat rappelle effectivement un élément relativement nouveau qui explique pourquoi ce qui n’était pas possible sous la précédente municipalité pourrait le devenir maintenant. N’en déplaise à Pierre Olivier, cela n’a rien à voir avec une mauvaise volonté du précédent maire et un enthousiasme particulier du nouveau: ce qui a changé, c’est le seuil du nombre d’habitants!
    En effet, dans le projet en cours de discussion au Parlement de la création des Métropoles, le seuil du nombre d’habitants est tombé à 450 000, alors que pour les Communautés Urbaines il est de 500 000.
    Pour la petite histoire H. Falco était à l’Aménagement du Territoire lorsque cette nouvelle structure de coopération communale a été concoctée.
    Dès lors, TPM pourrait devenir Métropole, sans absorber une des deux communautés de Gapeau ou Ste Baume. Sud Sainte Baume qui jusqu’à présent refusait Bandol, comme Sanary, est tout à fait fondée de penser que c’est la plus faible qui passera à la casserole, et elle cherche à se renforcer pour ne pas être celle-là. Même si, comme le fait ressortir le débat de la Cadière, l’absorption de Bandol fera perdre un peut d’autonomie, cela n’à aucun rapport à ce que serait une intégration dans une métropole où la maitrise du foncier échapera complètement aux communes.
    De deux maux, il fut savoir choisir le moindre, et les édiles de Sud Sainte Baume n’ont pas mis longtemps à le comprendre.

    #3130
    • Pierre OLIVIER

      M Jean Pierre Hecq
      Il y a un mois, l’expert que Rolland vendait en vous, dressait un constat de l’entrée de Bandol dans Sud Sainte Baume : “Une bonne nouvelle?”
      “Hier” vous nous expliquiez “savamment”, à partir des chiffres du Ministère de l’Intérieur, que plus de 500 000 contribuables Varois, devaient redouter le succès de la Municipalité. Pendant que VVB déclarait “Bandol a peur” à cause du projet du Maire pour le Casino, vous avanciez “Toulon élargi a peur pour son portefeuille”, du fait du succès de la Municipalité bandolaise dans le dossier de l’intercommunalité. L’aspect pécunier semble de toute façon le seul qui vous intéresse ‘l’histoire, le terroir, la géographie ne sont, visiblement, rien pour vous !
      Aujourd’hui, vous nous annoncez, à partir des chiffres du projet du Sénat : “Que c’est plutôt pas mal mais que c’était facile” 😆
      Je vous rappelle, M le co-listier du colonel F Barois, qu’en 2001, votre liste dans son programme électoral, se prononçait pour l’entrée de Bandol dans Sud Sainte Baume.
      EN 2008, après 7ans d’échec sur ce dossier (je maintiens, ne vous en déplaise), le candidat F Barois, proposait l’adhésion à Toulon Provence Méditerranée.
      Que pensez vous des conséquences du choix de l’ex-maire, en 2010, M l’expert de Rolland ?
      Je vous dis ce que je pense, Bandol a changé en 2008 grâce à “Ensemble pour Bandol”, finis les regards fuyants, et les airs bêtement ou faussement supérieurs, sensés en imposer.
      Mieux vaut reconnaître ses échecs, plutôt que d’essayer de se dérober face à ses responsabilités, en manifestant de l’ inconstance !

      #3131
      • cher Pierre Olivier,
        vous me prêtez de propos et des intentions qui ne sont pas les miens.Je ne sais pas où vous avez été chercher les citations que vous m’attribuez entre guillemets. Pareil pour François Barois: il n’a jamais proposé l’adhésion de Bandol à TPM, ou alors je suis sourd et aveugle; il a tout simplement redouté en constatant que, devant le refus obstiné de Sud Sainte Baume, autant à la requête faite sous son mandat que de celles qui avaient été faites par ses prédécesseurs, le Dr Suquet et avant lui le Dr Paecht,(cela fait donc plus de 20 ans “d’échec”, et pas seulement les 7 ans du mandat Barois!)il était inutile d’insister. Et la logique de la législation qui fixait la barre à 500 000 habitants poussait tout le monde à cela.
        Ce n’est pas un dada personnel qui me conduit à regarder l’aspect pécunier, comme vous l’écrivez, mais, qu’on le veuille ou non, la fiscalité est le moteur des regroupements de communes. Bien sur on peut mettre en avant le terroir des vins, l’histoire commune de Bandol qui fut détaché de la Cadière, l’affinité ou l’inimitié des personnes, ou tout ce qu’on voudra.
        Mais les seules logiques qui pousse les maires, c’est:
        faire un maximum avec une fiscalité minimum.
        perdre le moins possible d’autonomie.
        Je ne suis pas un expert, mais je prends les faits comme ils viennent. Hier le moteur, ou le repoussoir, selon le côté ou l’on se trouve, c’était la Communauté Urbaine. Aujourd’hui la règle change, c’est la Métropole qui est en gestation: les élus ne sont pas des romantiques “inconstants”, il s’adaptent pragmatiquement à la nouvelle donne.
        De même que c’est le plan d’occupation des sols (ou PLU) qui modèle la physionomie d’une commune, c’est la règlementation sur la coopération intercommunale qui fixera le contour des nouveau territoires, pas l’échec Pierre ou le succès de Paul.

        #3135

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

7 visiteur(s) en ligne actuellement
7 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 9 , à 01:49 am UTC
Ce mois: 49 , à 12-03-2021 03:20 am UTC
Cette année: 78 , à 09-20-2021 03:57 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d bloggers like this:
11134050