Un signe du destin ?

C’était hier après midi en revenant de Nice en voiture, sous des trombes d’eau, vous avez failli me perdre!
C’était pour arriver à l’heure et avoir une place au Conseil Municipal prévu à 20 h.
Ce fut un début de Conseil comme les autres, ceux auxquels j’ai déjà assisté.
On a appris, après que Frédérique Connat Lerat ai posé la question, que leur fréquence serait bien de 4 par ans et le prochain programmé pour janvier 2011.
Je suis parti lors de la première interruption de séance proposée par Christian Delaud alors que la plupart des premières délibérations avaient été votées à bulletin secret, ce qui était nouveau pour moi.
Une de celles là n’a pas obtenu la majorité des voix et a été rejetée : la huitième.
Jumelage de Bandol avec la ville Autrichienne de Vorau.
J’ai oublié de vous préciser que 6 délibérations, seulement, avaient été vues en deux heures de Conseil !

Vous aurez une petite vidéo dans la journée et quelques photos, le temps de les traiter.
Pour revenir à la chanson de Félix Leclerc, comme d’habitude, dans certaines circonstances, j’ai les yeux qui me piquent et c’est tellement agréable que je souhaite vous le faire partager.
C’était le cas avec cette chanson et vous pouvez facilement ne pas l’écouter en coupant le son de votre ordinateur ou en cliquant sur pose sur le bouton de lecture de la chanson.

C.V. www.bandol-blog.com

C’est un petit bonheur
Que j’avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d’un fossé

Quand il m’a vu passer
Il s’est mis à crier
Monsieur, ramassez-moi chez vous, amenez-moi
Mes frères m’ont oublié je suis tombé, je suis malade
Si vous n’me cueillez point je vais mourir quelle ballade
Je me ferai petit, tendre et soumis je vous le jure
Monsieur, je vous en prie délivrez-moi de ma torture

J’ai pris le p’tit bonheur
L’ai mis sous mes haillons
J’ai dit faut pas qu’il meure
Viens donc dans ma maison
Alors le p’tit bonheur
A fait sa guérison
Sur le bord de mon cœur
Y avait une chanson

Mes jours, mes nuits, mes peines , mes deuils, mon mal, tout fut oublié
Ma vie de désœuvrée j’avais dégoût d’la recommencer
Quand il pleuvait dehors ou qu’mes amis amis m’faisaient des peines
J’prenais mon p’ti bonheur et j’lui disais c’est toi ma reine

Mon bonheur a fleuri
Il a fait des bourgeons
C’était le paradis
Ça s’voyait sur mon front
Or un matin joli
Que je sifflais ce refrain
Mon bonheur est parti
Sans me donner la main
J’eu beau le supplier, le cajoler, lui faire des scènes
Lui montrer le grand trou qu’il me faisait au fond du cœur
Il s’en allait toujours la tête haute, sans joie sans haine
Comme s’il ne pouvait plus voir le soleil dans ma demeure

J’ai bien pensé mourir
De chagrin et d’ennui
J’avais cessé de rire
C’était toujours la nuit
Il me restait l’oubli
Il me restait l’mépris
Enfin que j’me suis dit
Il me reste la vie

J’ai repris mon bâton, mes deuils, mes peines et mes guenilles
Et je bats la semelle dans des pays de malheureux
Aujourd’hui quand je vois une fontaine ou une fille
Je fais un grand détour ou bien je me ferme les yeux
Je fais un grand détour ou bien je me ferme les yeux

Tags: , ,

6 commentaires sur “Un signe du destin ?”

  1. GARRIDO

    Tout à fait autre chose ….
    Un ptit couplet de Félix, une tranche de vidéo du conseil municipal… et on alterne, c’est comme lorsque pour faire passer un mauvais sirop on croque un morceau de sucre (le sucre c’est bien sûr la chanson de Félix..)
    Enfin il faut de tout (ou de tous!!) pour faire un monde (ou bien des mondes)
    Je préfère, et de loin, celui du “chanteur

    #3900

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

9 visiteur(s) en ligne actuellement
9 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 9 , à 11:56 am UTC
Ce mois: 16 , à 09-07-2020 11:21 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050