Sanary la jalousie, l’envie… par Patrick Lacaze

Sur le blog de Christian Viala, bandol-blog, il a été question, il y a 6 ou 10 jours, pour la millième fois de comparer Bandol à ses voisines immédiates, comme si Bandol avait besoin en permanence de se LIMITER à des comparaisons de courtes vues de type Cloche-merle et de source épidermique.
Du coup Hier, ou avant hier, Christian Viala, le web master est allé à Sanary pour constater que les rues étaient vides, une fois n’est pas coutume me direz vous, mais elles étaient bel et bien désertes, photos/preuves à l’appui.
lire : “à Sanary aussi” . Sur son site Bandol Blog
Sur cette même page on peut lire la vanne ultime, celle qui tue tout :

“Sanary ? . . . à côté de Bandol ?”

Ce complexe d’infériorité, Bandol n’a aucune raison de s’y complaire pour la simple raison que Bandol est une entité et Sanary en est une autre. Aucune de ces deux villes ne peut servir de modèle pour sa voisine, et surtout pas sur le mode de l’envie et de la jalousie. C’est de la courte vue qui bloque toute perspective d’originalité.
Exemple sur l’inutilité de ce mode de pensée : si Bandol décide de se doter d’un télésiège ou d’un télécabine pour relier la sortie d’autoroute au front de mer, ça n’a aucune chance d’aboutir tant que Sanary n’aura pas créé le sien.
Ensuite Bandol va courir après Pomagalsky de Grenoble /Sassenage pour avoir le sien, bien entendu à contre-sens de ses capacités financière; à contre sens de l’aspect évènementiste et à contre-sens de l’intérêt pour Pomagalsky de faire un deuxième effort sur ses marges pour implanter une “copie” dans le village d’à côté.

Bandol doit regarder du côté de . . . Bandol.
Soyons nous même, rejetons les lobbys et tout ira bien. Lorsque nous cesserons de regarder nos voisines nous pourrons regarder partout dans le monde (Croatie, Turquie, mer rouge, notre 101è dpt mais aussi : . . . le Corcovado do Brasil ou la dent de Crolles, ou Fourvière, ou le montjuïc de Barcelona, etc).
Ne faites pas semblant de ne pas comprendre ou je vous cite aussi les via-ferrata dans le massif des alpes ;o-))) On peut aussi pendre la grand mère à un câble qui la livrerait direct à l’arrêt des bus. Porqué no ? Dans le Doubs ils faisaient comme ça pour passer en Suisse, N’est-ce pas Maryse.
Quel bonheur quand l’imagination est au pouvoir ! ! !

Analyser ses besoins, sa population, sa géographie, les nouvelles possibilités offertes par la communauté de commune, son littoral, son potentiel humain, ses limites financières, ses limites territoriales, sa richesse touristique, et ensuite déterminer les grands axes d’une politique sur le long terme de façon que son développement s’appuie sur des choix théoriques, sur des doctrines économiques et sociales, pour aboutir à des vrais projets correspondants à des vrais besoins pour satisfaire le plus grand nombre.

cordialement Pehel

La jalousie, l’envie : si un jour vous avez la chance d’aller à la prison des Baumettes à Marseille (devant pas dedans . . . sot !) vous verrez les 7 statues qui correspondent au 7 péchés capitaux et vous verrez que jalousie / envie n’étaient pas considérées comme des qualités par nos anciens.

Les sculptures, quant à elles, ont été réalisées par son collaborateur et ami, Antoine Sartorio. C’est Saint Augustin qui a nommé pour la première fois les péchés capitaux. Ceux qui sont à l’origine de tous les autres : l’avarice, la colère, l’envie, la gourmandise, la luxure, l’orgueil et la paresse.

Source “Marseille insolite et secrète”, Eléonore Desurmont, Editions Jonglez
www.editionsjonglez.com

NDC: Je ne peux m’empêcher de vous reproduire ici le message de Patrick Lacaze pour en faire profiter ceux et celles qui ne sont pas abonnés à ces billets, d’autant plus que je n’ai pas grand chose à vous raconter aujourd’hui! 🙁
Personnellement, j’ai appris plein de choses! 🙂
Une précision quand-même, ceux qui prendront la peine d’aller sur bandol-blog:
Je ne suis pas allé à Sanary pour constater que les rues étaient vides!
Je suis allé à Sanary chercher de la marchandise dans mon autre boutique et j’ai constaté que les rues étaient vides!
Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des abrutis! 🙂
Encore un bémol… Si vous faites des commentaires, essayez de faire plus court!

4 commentaires sur “Sanary la jalousie, l’envie… par Patrick Lacaze”

  1. philippe tartare

    Et puis le dimanche c’est un jour ou on ne doit pas travailler….non ???

    #18959
  2. Azur

    Bandol a du potentiel, son potentiel.
    Il doit l’exploiter et le développer mais à sa manière, en adéquation avec ses capacités et ses besoins et sous une politique intelligente qui vise la rentabilité, dans le respect du touriste et du résident, sur le long terme.
    Inutile de copier untel ou untel. Il faut affirmer sa personnalité. Il n’y a que le vrai qui attire : l’authentique, celui qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

    #18958
    • JeanB

      On a effectivement du potentiel à Bandol mais aucune politique ambitieuse de développement touristique …. on regarde les touristes aller à Sanary ou ailleurs mais on installe des écrans tactiles et quelques photos que personne ne regarde pour se consoler ….

      #18963
  3. JeanB

    n’empêche qu’à Sanary, ils voient arriver des croisiéristes (des gros bateaux pleins de touristes) fréquemment …. touristes qui dépensent leurs sous sous dans les boutiques, les restos et les bistrots… et que ce n’est pas le cas à Bandol….

    Avec autant de touristes, ils peuvent peut être se permettre de souffler un peu de temps en temps 🙂 🙂 ce qui pourrait expliquer que les rues sont aussi vide de temps en temps ….

    #18953

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

5 visiteur(s) en ligne actuellement
5 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 10 , à 09:36 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050