Qu’en pensez-vous?

Clic sur l'image pour aller sur le site de jeuxcasino.com

Je ne vous demande pas de vous taire, je vous demande votre avis.
J’avais oublié de mettre un lien dans “culture et loisir” pour se rendre sur le site du Casino de Bandol, c’est fait.

Guillaume Garin, le webmaster du site “jeuxcasino.com” me fait parvenir un message.
je vous demande de bien vouloir me donner votre avis, vous, les lecteurs de bandolblog

Message:
Bonjour !

Nous sommes une jeune société Lyonnaise éditant jeuxcasino.com, un portail sur les jeux de hasard (100% gratuit et ne faisant pas de publicité pour les casinos en ligne illégaux).

Comme vous avez peut-être pu le remarquer (merci pour votre tweet !), nous présentons également les casinos en dur présents dans toute la France pour donner des informations pertinentes aux joueurs.

Seriez-vous intéressés par un échange de lien qui consisterait, pour notre part, à placer un lien vers votre site sur la page de revue du casino de Bandol et en échange d’obtenir un lien sur un article de votre site qui parle de casino ?

Bien à vous !
Au plaisir de vous lire
Guillaume

La boule est dans votre camp!

Tags: ,

18 commentaires sur “Qu’en pensez-vous?”

  1. Pierre.C

    L’inventeur du Casino s’appelait “Blanc”, il avait l’habitude de dire: Que ce soit rouge ou noir qui sort, c’est toujours Blanc qui gagne….
    On ne gagne jamais au Casino, on vous prete de l’argent à cours terme, que vous remettez dans les machines ou sur le tapis au plus vite, seuls les gagnants de grosses sommes en tire un bénéfice.
    @Christian
    C’est vrai que le Casino est le seul etablissement de nuit, rien de plus normal, quand on voit les bars emblèmatiques de Bandol à une époque fermer à 19H…..

    #4984
  2. Jacques Harroue

    Un de mes métiers, dans ma mie active, était la vente et pour moi c’est une publicité trompe l’œil, cachant un puissant processus d’identification de l’individu à la société.
    A qui profite le crime????

    L’art de vendre
    Au niveau psychologique | Les techniques de ventes

    Au niveau psychologique

    idée: En tout premier il faut savoir que la publicité n’est pas une communication demandée. Afin « d’accrocher » la clientèle le mieux possible les publicitaires doivent conquérir l’attention du destinataire et le persuader. Cette partie présente tout d’abord la théorie de l’attention et de la perception puis de la persuasion

    – Théorie de la perception et de l’attention

    L’attention sélective

    L’attention joue le rôle d un filtre ayant deux fonctions principales.
    Son premier rôle est d’éviter une surcharge en information, en effet si notre cerveau prenait en compte les informations quotidiennes qu’il reçoit celui-ci serait vite « saturé ». Son second rôle peut être considéré comme un outil d’aide au choix du consommateur qui ne perçoit que ce qui peut l’intéresser.

    La dissonance

    Généralement le consommateur préfère l’information qui conforte ses choix, ses opinions plutôt que de faire une sélection raisonnable. On dit qu’il y a dissonance lorsque le sujet reçoit une information qui le perturbent à un tel point qu’il pourrait se remettre en cause (cet effet reste cela dit temporaire). Dans le domaine publicitaire cela ne touche que les produits à grands intérêts (voiture, tabac) et il faut que l’information soit suffisamment crédible.

    Pour éviter la dissonance le consommateur peut réagir de 3 manières différentes :
    éviter l’information, réduire la portée de l’information (en interprétant ou en se donnant « bonne conscience »), en remettant en cause la crédibilité de la source.

    Les théories

    Les théories de la persuasion

    Les premières théories de la persuasion furent développées par Aristote lorsqu’il étudia l’art de la rhétorique. Pour des raisons fonctionnelles, les publicitaires ne se sont jamais appuyés sur cette forme de persuasion. En fait, toute publicité est bâtie sur un modèle plus ou moins conforme avec la réalité. On distingue ainsi 4 grandes familles de théories propres à la publicité.

    La famille des théories économiques : le consommateur rationnel

    C’est un être raisonné qui considère l’achat comme un acte réfléchi et la publicité comme une source d’information. La publicité va donc être rationnelle persuasive et informative. Celle-ci pourra traiter des 5 grands besoins du consommateur rationnel qui sont (selon Maslow) : le besoin de s’accomplir, le besoin d’estime, le besoin d’appartenance, le besoin de sécurité, le besoin physiologique.

    La famille des théories « stimulus réponse » : le consommateur conditionné

    Cette fois le consommateur est passif en prenant, par habitude, un certain nombre de réflexes, d’où le principe de conditionnement. La publicité mécaniste basée sur la répétition va avoir pour objectif de rappeler à l’ordre le consommateur afin de le faire agir (cf. modèle de l’apprentissage)

    La famille des théories psychologiques : le moi-consommateur

    Ici, les publicitaires vont prendre en compte l’ego, la motivation du consommateur qui vont expliquer son comportement. Il y a en fait une double action : la publicité agit sur le destinataire et le destinataire transforme la publicité. Au lieu d’être rationnelle la publicité jouera plutôt sur les sentiments, les pulsions. C’est une publicité suggestive (cf. pub. Gitanes).

    La famille des théories sociales : le consommateur conforme

    Pour ces théories, tout individu fait partie d’un groupe social qui propose, voire impose leur norme. Imitation, statut social, valorisation, style de vie (Hollywood chewing-gum, Mc Donald…) sont autant de concepts pour exprimer les normes de nos sociétés. Dans ce cas, la publicité va donner à la marque et au produit les signes d’un groupe valorisant. C’est une publicité intégrative.

    Conclusion partielle

    Ainsi, les systèmes communs à l’homme vont peu à peu se moderniser pour laisser apparaître une modernité trompe-l’œil cachant un puissant processus d’identification de l’individu à la société. On constate en effet une pression de la norme de plus en plus forte dans notre société. L’homme cherche délibérément à manifester des modèles symboliques de son groupe ou de son style de vie.

    Cela dit ces grandes théories développées au début du XXème siècle nous permettent peut être d’élargir le champ de notre interprétation des rapports du consommateur à la publicité mais cette nouvelle approche à elle seule ne nous permet pas d’expliquer la totalité des messages publicitaires actuel. Pour qu’une théorie soit utile au publicitaire il faut qu’elle soit simple (concepts précis et théories opérationnelles permettant de mieux comprendre le message et non de le compliquer) et explicative c’est à dire qui permet de prévoir au mieux les comportements des destinataires. C’est pourquoi le publicitaire va aussi s’appuyer sur des domaines plus techniques ou alors appliquer une théorie de manière concrète.

    Donc moi aussi je renvoie “la boule” et comme Brigitte,Garrido, je dis ……aussi” NON MERCI”
    Jacques Harroué

    #4974

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

6 visiteur(s) en ligne actuellement
6 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 10 , à 04:47 pm UTC
Ce mois: 16 , à 09-07-2020 11:21 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050