QUEL PRÉSIDENT POUR SUD SAINTE BAUME ? Par G.D.

René Jourdan ( La Cadière ), Gabriel Tambon ( Le Castellet ), Jean Michel ( Signes ), Suzanne Arnaud ( Riboux ), Ferdinand Bernhard ( Sanary ), Philippe Barthélémy ( St-Cyr ), Jean Paul Joseph ( Bandol ), Georges Ferrero ( Le Beausset ) et Blandine Monier ( Evenos )

Les informations selon lesquelles l’actuel et reconduit maire de SANARY, monsieur BERNHARD, serait candidat à la présidence du conseil communautaire de Sud Sainte Baume , semblent se confirmer. Il serait même le seul candidat !

UN UNANIMISME DE FAÇADE

Les conditions de fonctionnement d’un conseil communautaire sont différentes de celles d’un conseil municipal. Dans ce dernier, la majorité élue dispose d’environ au moins les 2/3 des sièges. La place de l’opposition dépend donc essentiellement du bon vouloir du maire élu… démocrate ou potentat…
Au niveau d”un conseil communautaire (43 personnes pour SSB) il n’y a pas de majorité définie d’avance puisque les élus procèdent des élections municipales avec, de surcroît à compter de cette année, des représentants des minorités élues dans chaque commune… On a donc un « patchwork » très varié, sans couleur politique définie… et sans qu’une ou des réflexions aient été conduites sur le devenir de SSB.
A la différence donc de ce que nous connaissons dans les conseils municipaux, un président de communauté n’a en principe pas de majorité acquise… même si dans le cas qui nous intéresse, SANARY est représenté par 12 conseillers (dont deux de l’opposition).
On mesure donc la tâche qui attend chaque élu communautaire… mais aussi la présidence. Le choix de cette dernière va donc être déterminant pour les mois à venir… sachant que, sauf démission ou accident de la vie… ce choix est fait pour six années !
Selon les « bruits qui courent » (ah les bruits qui courent, c’est pire que les furets et les lapins…) le candidat retenu par une majorité de maires de SSB serait le maire de SANARY.

Nous ignorons les raisons qui auraient poussé à un tel choix.
Qu’il nous soit permis d’exprimer certaines réserves sur celui ci .

LA CHAMBRE REGIONAL DES COMPTES ET SES OBSERVATIONS

La commune de SANARY a fait l’objet en 2012 d’une inspection et examen de sa gestion financière qui ont conduit à la rédaction d’un rapport assez critique, le maire faisant par ailleurs valoir ses observations.
On retrouve ces deux éléments en fichiers PDF sur le site de la CRC de Marseille

RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES sur la gestion de la commune de Sanary-sur-Mer
Département du Var – Exercices 2002 et suivants –

Réponse à votre rapport d’observations définitives par F. Bernhard

La seule lecture de la synthèse donne une idée des éléments relevés par la CRC tant sur le fond (situation financière en apparence équilibrée qui présentait néanmoins d’indéniables tensions : autofinancement net insuffisant, endettement élevé, trésorerie tendue ; recours parfois en matière d’achat, de recrutement ou d’urbanisme de procédures atypiques qui ne sont pas sans risque juridique ) que sur la forme ( la plupart des décisions importantes examinées dans le cadre du contrôle ont été prises non par le conseil municipal qui en aurait préalablement délibéré mais par le maire, dans le cadre de la délégation accordée par le conseil municipal ; attribution d’un permis de construire au maire sans respect de la procédure).

Certains de ces éléments ne sont d’ailleurs pas sans rejoindre des critiques émises de longue date par l’opposition municipale de SANARY et une information judiciaire est en cours au niveau de la Juridiction Inter régionale Spécialisée de Marseille (JIRS):

La gestion «innovante» du maire de Sanary-sur-Mer

Sanary : enquête sur la gestion de la ville

UN ENDETTEMENT QUI INQUIETE

Les dernières données relatives aux budgets municipaux remontent aux comptes de 2012.
Les informations relatives à SANARY et à son endettement sont, même si elles ne sont pas catastrophiques, tout de même inquiétantes :

Dette de la Commune de SANARY-SUR-MER

Et ces données peuvent être comparées, en cliquant sur les liens appropriés, à celles des principales communes de SSB.

Ces données sont d’autant plus importantes que SANARY est la plus grosse commune de SSB (prés d’un tiers de sa population).

Ces interrogations ne sont pas nouvelles et elles avaient été exprimées dés 2011 sur le site bandolais.fr

Si Sanary suit Bandol dans Sud Sainte-Baume, côté chiffres

puis en 2012

(par Prinz Karl) Gestion de Sanary

Si on en croit le projet de budget 2014, la situation serait en voie de redressement, ce qui a permis au maire de SANARY de déclarer le 23 avril 2014
« Alors qu’on nous a annoncé l’apocalypse, avec les chiffres que nous montrons aujourd’hui, il n’y a plus de remarques… Devant la réalité des chiffres, le silence s’impose. Aurions-nous vécu une grande période de manipulation et de mensonges ? Ce silence me pèse et me réjouit ».

Ferdinand Bernhard, en chef de meute

QUELLE GOUVERNANCE COMMUNAUTAIRE?

Qui dit communauté , de communes ou d’agglomération, suppose un travail d’équipe…
Force est de constater que l’esprit d’équipe n’a pas toujours présidé à certains choix faits par le maire de SANARY….. Candidat puis membre à part entière de SSB, il n’a pas hésité à postuler en 2012 pour l’installation d’un casino dans sa commune… à moins de 5 kilomètres de celui de BANDOL. Il est d’évidence qu’un des deux casinos serait amené à disparaître si une telle installation était confirmée. Pour le moment d’une part la décision ministérielle a été annulée et d’autre part le projet de permis de construire du casino, délivré par le maire de SANARY, a également été annulé. Les choses sont donc en suspend. Mais on appréciera la manœuvre de co équipier de la dernière recrue de SSB.

Faut-il aussi rafraîchir les mémoires sur les conditions de cette adhésion récente de SANARY à SSB. Le maire de SANARY a toujours été opposé à entrer dans une structure supérieure d’intercommunalité. Il n’était certes pas le seul… mais il fut le dernier à céder , contraint et forcé en 2011 : c’était soit TPM, et il était alors absorbé par une structure dans laquelle il n’avait pas grand chose à dire…. soit Sud Sainte Baume, et là il pouvait espérer avoir plus de poids, une vice présidence et pourquoi pas une présidence. Et nous y sommes.

Sanary toujours sous l’oeil des bandolais

Enfin, et même si la question se pose au niveau des principes puisque la loi autorise un tel cumul, peut-on sérieusement exercer à la fois les fonctions de maire d’une commune de 17 000 habitants, président d’une communauté de plus de 60 000 habitants…. et conseiller général.

Outre les éléments précités relatifs à la gestion de la commune de SANARY, surprenant que dans de telles conditions les maires élus il y a un mois, pour la plupart membres de l’ancien conseil communautaire, aient une mémoire aussi courte et fassent ainsi allégeance à un maire qui a marqué autant de défiance sinon à leur égard à tout le moins à un esprit communautaire.

G. DEMORY

3 commentaires sur “QUEL PRÉSIDENT POUR SUD SAINTE BAUME ? Par G.D.”

  1. Jean Pierre Le Vigilant

    Christian

    Tu deviens partial, partisan…
    Au profit de qui on peut se le demander depuis quelques temps…

    Reste dans l’impartialité, c’est là que tu es le meilleur.

    Laisses les élections démocratiques faire leur office.

    #23526
  2. Jean Sarrat

    Je lance un appel républicain à toutes celles et ceux qui se sont manifestés parce que le candidat des uns ne convenait pas aux autres, parce qu’il fallait abroger le titre de ceci alors que Maire maintenant on redevient simplement Monsieur, parce qu’il faut enfin redonner à Bandol le faste, les couleurs et le niveau par une tenue vestimentaire digne d’une fonction et ne pas faire comme un certain Elu du Peuple présent au Conseil Municipal, de la précédente mandature, en bermuda et tong…Je lance un appel pour le réveil du contribuable qui doit s’interroger sur une telle dépense pour un objectif très discutable dans un village environné d’activités qui existent à quelques litre de gas-oil de RIBOUS. Alors les donneurs de leçon sur tous les sujets ici évoqués: ça vous fait quoi ce 1,2 millions d’Euros qu’il va falloir vous ponctionner? C’est pour ça que vous vous êtes tant révoltés?

    #23524
  3. C.V.

    Personne ne ne trouve à redire au sujet d’un prêt de 1200000€ consenti à je ne sais qui, pour la création d’un bistro à Riboux, commune de 36 habitants!

    C’EST REMARQUABLE !!!

    PS: j’en bégaye de l’émotion! 🙂

    #23523

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 14 , à 08:39 am UTC
Ce mois: 23 , à 07-06-2020 05:40 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050