Que va-t-on faire du Casino ?

CIMG0112Vous le savez peut-être déjà, moi, je l’ai appris hier, le casino ne sera pas rasé.
C’est Monsieur Palix, lui-même qui nous l’a dit hier soir à la réunion des commerçants qui se déroulait à la Société Nautique de Bandol en présence d’une nombreuse assistance, comme d’habitude, nous étions une bonne trentaine sur les 250 commerçants de Bandol.(sic)
Mais bon, passons, la question n’est pas là.
Donc, questionné de toute part, par le public enthousiaste !!!, sur le devenir du Casino, sachant que cet espace représente environ 5000m2, Monsieur Palix nous a dit de lui faire des propositions pour l’exploiter au mieux.
Je vous demande, donc de bien vouloir, ici, sur ce blog, ou sur le blog de Fred, de nous faire des propositions.

A vous de jouer…

www.bandol-blog.com

39 commentaires sur “Que va-t-on faire du Casino ?”

  1. rolland

    J’ai lu de bonnes idées, pas toujours innovantes et réalisables, mais le fait déjà d’en parler me parait une bonne chose. Que faire du casino ? « That is the question ».L’idée d’y adjoindre un hôtel (3* suffirait) avec salle polyvalente plus salles de sous commissions, et une galerie marchande me paraitrait attractive, mais j’émets des doutes quant à sa réalisation. J’ai pu voir en son temps avec Monsieur Jean Yves de Philiquier, (directeur du casino) les plans prévus : avec l’entrée actuelle style art déco, donnant sur un superbe patio à ciel ouvert, avant d’arrivée au front desk de l’hôtel.
    L’implantation d’un hôtel était prévue en dernière tranche lors de la construction du casino en 1930. (N’est ce pas jean ?) Qui va construire ? Qui va investir ? Combien de chambres ? La société qui gère actuellement n’était pas pour un établissement important, mais suffisamment de chambres pour sa clientèle .Autres problèmes, le coût le parking souterrain nécessitant des caissons étanches, et enfin une grande partie de la superficie appartient, à la DDE maritime.
    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, Les investisseurs savent compter, et y réfléchissent à deux fois, étude de marché, etc. Alors comment se fait il que depuis des lustres personne ne prend le risque ? N’oublions pas tous les hôtels qui ont fermés, ou transformés en appartement : La résidence hôtel Athéna (4*) le beau Rivage (3*), l’hôtel Hermitage, l’hôtel Raimu, (3*) l’hôtel des fleurs, le Rustique, le Goeland,le Bourgogne, la Réserve, qui possédait en plus un restaurant classé 1* au guide Michelin (années 70) dernièrement le rose Mousse etc, etc,En 1974 Bandol comptait 5 hôtels en 4*,soit 190 chambres ,depuis 1986 un seul a survécu soit 55 chambres, les 4 autres ont soit fermés, pour 2 d’entre eux, et les 2 restants ont préférés être classés en 3*.
    Tout le monde, Jean, Hughes, Jacques, et les autres sont aussi dans le vrai, il faut faire quelque chose pour sortir Bandol de sa torpeur. Mais attention, car des projets et des idées on en a connu : tous tombés à l’eau :
    En premier lieu déjà la construction d’un hôtel sur le parking du casino il y a15 ans.
    Un autre sur les hauteurs de Bandol au dessus des Katikias par la setimeg.
    Un restaurant de luxe envisagé par Lenôtre sur une passerelle enjambant l’entrée du port. Déjà sous la mandature du docteur Suquet, des responsables de la chaine hôtelière Accord étaient venus discuter et visiter le stade des grands ponts envisageant la construction d’un hôtel 2*.
    Tous ceux qui ont connu Bandol, regrettent une époque ou l’on y trouvait de belles boutiques
    Pauwer ; Dior pour femme et homme, Le café Latin superbe brasserie sur le quai, construite par Rudy Riccio ti ; Cadet rousselle le luxe pour femme, Jean Paul Gauthier, Sonia Rikiel Dobson, etc., Le restaurant le Triton, J’allais oublier une institution : le glacier Jean Jacques, avec sa superbe terrasse.
    Vous me direz ou sont passés ces commerces ? Tout simplement et malheureusement chacun d’entre eux a été disséqué en 3 ou 4 commerces, (style cage à poules).Même Poupoune, 3 fois plus grand qu’à l’heure actuelle, avec musiciens en soirée, Le bar Amiral à partir d 17 h ou il y avait un pianiste jouant sur un ½ queue laquée blanc. Sans omettre les boites de nuit ; le Zoom, le Scotch, le black jack, et une autre discothèque sur les hauteurs de Bandol vers champion, dont je ne me souviens plus du nom.
    J’ai aussi eu l’opportunité de travailler dans la restauration, avec un grand professionnel de l’hôtellerie sur l’île de Bendor recevant plus de 300 congrès et séminaires par an, les universités d’été des partis politiques avec Giscard d’Estaing ? Léotard, Longuet, Madelin etc.
    Les grands prix au circuit du Castellet avec Bernie Ecclestone les coureurs, les sponsors, les journalistes et les yachts de Senna, Nelson Piquet, Fitipaldi, ou celui de Jérôme Seydoux ou l’acajou de Mansour Ojjeh, certains mouillant en face de l’île leur tonnage ne leur permettant pas de pénétrer dans le port Tous les people à longueur d’année Mourousy, l’équipe à Caroline Barclay, .les écrivains BHL, PPDA, et des centaines d’autres un livre d’or qui n’avait rien à envier à certains palaces de la côte En juillet Aout, les diners en terrasse de l’hôtel Delos avec un pianiste tous les soirs Savez vous que pour le dernier grand prix de France en 1990 au Castellet, tous les client des 3 hôtels logeant sur l’ile ont été acheminés au circuit par hélicoptère depuis Bendor (pont aérien de 5 appareils, et évidemment plainte des Bandolais pour le bruit) Les grandes manifestations sportives : championnat du monde des Windsurfs en 1976, championnat du monde des Lasers vétérans en 1983, et tous les WE de Pâques les régates de 5.0.5. Les grands prix, et les présentations des nouveaux modèles automobiles étaient une manne pour Bandol et toute la région
    Maintenant, comment remplacer tout çà, Les baux précaires sont la, on apprend que le retour du grand prix F1 n’est plus à l’ordre du jour, en plus la crise, autant d’éléments qui n’incitent pas une société, à venir investir. L’investissement est important et peut être encore plus pour le fonctionnement .,De surcroit faudrait il que la municipalité reste en dehors ,et là je rejoins Jacques ,qu’elle ne soit pas amenée à donner sa garantie financière ; comme cela avait été le cas pour une société qui devait construire un parking souterrain de 2 niveaux sous le parking central actuel, et qui exigeait, d’une part le monopole de tous les autres parkings, y compris celui du 11 novembre, les parcmètres, plus une garantie financière en cas de perte.
    Les congrès et séminaires se font de plus en plus en interne, les grands hôtels bradent pour augmenter leur taux d’occupation en hiver, et les prix des établissements du Maghreb attirent de plus en plus de séminaires, et congrès
    L’organisation d’un festival coute cher, encore faut il trouver le bon créneau (style film ancien noir et blanc, de Pagnol, ceux avec Raimu, ou Fernandel, etc.)La municipalité serait elle prête à subventionner ? Quand on sait qu’un spectacle à la médiathèque avoisine entre 25000et 30000 euros suivant l’artiste, pour une recette de 500places à 30 euros : bilan 15000 euros de perte.
    Si on commençait par relooker le casino, supprimer cette verrue de parking devant, en le remplaçant par un espace vert avec fontaine, palmiers et bassins éclairés ;puis le repeindre dans des couleurs style « Miami »
    Maintenant je rejoins JP quant à la nomination d’un directeur de station (plus utile qu’un directeur d’office du tourisme), efficace, avec un super book d’adresses et un cahier des charges précis. Je me souviens quelques années en arrière d’un super Alexandre qui avait le mérite de faire bouger Bandol sportivement , musicalement, et intellectuellement, dont un certain CNES 2000, avec plus de 2000 participants, de toute l’Europe, durant 6 jours Le festival du rire organisé sur le stade, Le Triathlon avec des participants de toute l’Europe,etc, etc.,
    En résumé, en attendant de trouver la perle rare, ou le mécène décidés à dépenser des millions d euros à Bandol, prenons exemple comme le dit Hughes, sur les communes environnantes et l’on verra que tout près de chez nous çà bouge, çà s’embellit, çà garde son cachet, çà organise des festivals, ou les baux précaires sont inexistants, les rues piétonnes attirantes, et cependant il n’y a pas de palais des congrès, ni casino, et seulement quelques hotels.Est ce que cela est du au fait que le maire en place soit dans sa 4eme mandature ?C’est certainement une des raisons, la priorité étant d’abord de définir le concept, de ce que l’on veut, et s’y tenir
    Je terminerais que ces quelques lignes, reflètent uniquement ce qu’était Bandol dans les années 70 à 95 environ, avec une population moins jeune qu’actuellement ; mais attention, lorsque les regrets prennent le dessus sur les rêves ; il faut réagir et vite, alors bougeons.
    Bonnes fêtes à vous et à tous ceux qui vous sont chers.

    #461
  2. Hugues Boucly

    @ Roland,

    Bonsoir Roland,

    Je prends ton message comme un vrai cadeau de noël ! Après les attaques virulentes de Max Moutte à mes messages, je me suis dis que je m’étais peut être exprimé maladroitement, j’ai écris une réponse argumentée et détaillée de deux pages mais j’ai finalement renoncé à envoyer ma réponse à ces attaques. J’aime cette ville, j’ai envie qu’elle reprenne la place qu’elle mérite sur la méditerrannée. Je l’ai déjà dit le potentiel de bandol est énorme, il faut de l’ambition, de la volonté et des passionnés… et je constate maintenant que Bandol ne manque pas de passionnés qui ont envie que les choses bougent. Je n’ai ni la “science infuse” ni l’âme d’un “donneur de leçons”. Alors si ma modeste contribution de citoyen passionné sur ce blog a permis de relancer l’envie pour nous tous, amoureux de Bandol de se réunir, de faire connaissance pour certains et de travailler ensemble sur le devenir de Bandol, je me dis que 2010 commence bien ! Rien n’est facile, parce que bien sûr il y a les rabageois, les gueguerres politiques intra et inter communales, les finances, les lourdeurs administratives, les collectivités territoriales et ce bon esprit français de “c’était mieux avant, ça ne marchera jamais, changeons les choses mais moi je veux rien changer…
    C’est avec un vrai plaisir et une vraie impatience que j’attends de vous rencontrer :Roland, Christian, Jean, Arnaud, Jacques et tous les autres passionnés.

    Amicalement,

    Hugues

    #452

Laisser un commentaire

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

1 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 9 , à 12:32 am UTC
Ce mois: 38 , à 02-01-2023 04:14 pm UTC
Cette année: 70 , à 01-25-2023 01:36 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050