Que font nos élus?

Clic sur l'image pour lire l'article de Var Matin


Si l’ouest varois est plutôt silencieux quant au projet du préfet de dissoudre la communauté de Sud Sainte Baume dans TPM (appelons un chat un chat) il semblerait que dans le Haut Var, cela “chauffe” un peu plus et même beaucoup. Vieille tradition républicaine, qui nous ramène au soulèvement du Haut Var contre le coup d’état qui mena Napoléon III au pouvoir ?…. et ce alors que la frange côtière était plutôt “légitimiste”?

Un article de Var matin du 14 juin se fait l’écho d’un front du refus de plusieurs communes qui demandent même un référendum. Là haut les maires n’ont pas hésité à réunir les habitants, et quand un journal titre qu’il y avait 350 participants à la réunion… pour un canton qui compte prés de 135O habitants, on voit que les ruraux eux ne sont pas des veaux en stabulation comme les citadins. Mais que font nos élus? Auraient-ils peur de la discussion. On nous rabat les oreilles sur la démocratie communale, école de la démocratie et de la République. Pour le moment c’est, à Bandol et semble-t-il dans toute Sainte Baume l’école du silence, de la soumission sinon de la compromission à un projet qui fera disparaitre nos identités locales dont pourtant tous nos élus ne cessent de dire qu’ils y sont très attachés.

Que dire de l’initiative prise par Ch. DELAUD et de sa pétition demandant lui aussi (il était précurseur) un référendum? 101 signataires ce mardi soir…
Que dire d’un maire qui, interrogé sur la question donne des réponses pour le moins vagues (on “réfléchit”) , mais ne prend aucune initiative pour informer la population des enjeux, ne provoque aucune dynamique permettant de sauvegarder à Bandol et à Sud Sainte Baume une autonomie locale.
Que dire du silence de l’ensemble des blogs “politiques” de notre commune, visiblement plus préoccupés soit à régler des comptes du passé, soit à préparer des élections non présidentielles mais dites communales horizon 2014…aveuglés qu’ils sont par cet horizon électoral qui ne représentera alors plus rien. Ont-ils compris que si TPM nous absorbe ils seront ravalés à des maires de quartier, à Paris on dirait d’arrondissement… Ils pourront se ceindre de l’écharpe tricolore certes, mais pour la parade,sinon la frime, car pour le reste tous les pouvoirs seront concentrés au niveau de TPM !

Quand on parcourt notre arrière pays vers Saint Cyr, Le Beausset, Signes, jusqu’à Riboux on comprend que nous n’avons rien, mais alors rien à voir avec une communauté URBAINE, essentiellement citadine, bétonnée. Qui représentera ses habitants, qui défendra ses intérêts, ses particularités ? Quelques élus, quelques vice-présidents sinon choisis à tout le moins “filtrés”, auxquels on aura offert des strapontins comme un os à un chien pour avoir la paix… petit monde qui pèsera bien peu face à l’ensemble des représentants d’une gigapole couvrant un quart du département, allant des marches du Rayol Canadel aux marches des Bouches du Rhône et frôlant la région de Brignoles au nord!

Faut-il habiter le Haut Var pour retrouver sa citoyenneté?

P.K.

Note de Prinz: Pour ceux qui n’en n’auraient pas un souvenir précis: ce qui s’est passé dans le Var en décembre 1851 à la suite du coup d’état …

… cela fera bientôt 160 ans.

9 commentaires sur “Que font nos élus?”

  1. prinz karl

    Et si certains avaient des illusions sur les conditions dans lesquelles la réforme a été préparée (course de vitesse pour éviter une “montée” des contestations)… voir les débats à l’occasion de la réforme des conseillers territoriaux (suite à l’annulation par le Conseil constitutionnel):

    on peut notamment lire:

    “Les sénateurs ont surtout profité de l’examen de ce texte pour aborder d’autres volets de la réforme des collectivités territoriales et en rajouter sur leur cheval de bataille actuel : demander un allongement du délai de concertation de la mise en place des SDCI.

    A l’aveugle sur les SDCI

    « Les préfets ont dû élaborer ces derniers « à l’aveugle », faute d’avoir pu disposer des simulations financières permettant de valider le fait que, comme le prévoit la loi, leurs schémas améliorent les solidarités financières. Ils attendent toujours, nous a-t-on dit, le logiciel de Bercy », a déploré Hervé Maurey (UC).

    « Les collectivités sont amenées à émettre un avis sur les projets sans disposer de ces éléments financiers et donc doivent se prononcer elles aussi « à l’aveugle » ! Cette méthode, très sympathique en matière d’œnologie, est préoccupante s’agissant de réforme territoriale ! »

    Même dans les bancs de la majorité, on a exprimé quelques réserves. Ainsi Bruno Sido (UMP) a regretté le rejet d’un amendement qui aurait permis d’écrire dans la loi (au lieu, comme aujourd’hui, d’une circulaire, non opposable à la loi) que le préfet pourra revenir sur son projet de SDCI pour tenir compte des observation des élus et que c’est ce schéma modifié qui sera soumis à la CDCI.”


    Le tableau corrigé de la répartition des conseillers territoriaux adopté définitivement

    Alors, on en débat quand et publiquement à BANDOL et dans CCSSB de cette réforme ?

    #7880

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 11 , à 09:04 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050