@nkm

Je sais que cela ne va pas vous faire plaisir.
Vous allez dire que les verts et Europe écologie veulent profiter de la situation.
Pour ce qui concerne le Var et les élections cantonales, ils auront certainement un meilleur score que ce qu’ils avaient prévus.
Monique Mermoz me fait parvenir ce message:

Suite à l’accident nucléaire au Japon.
Suite aux mensonges lors de l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl, les français s’inquiètent.
Certains se précipitent dans les pharmacies pour acheter des pastilles d’iode, que les pharmaciens n’ont pas.
Sachant qu’en cas d’accident nucléaire il faut prendre immédiatement ces pastilles, on peut imaginer le peu d’efficacité de cette prévention, dépendant des livraisons.
Dans l’immédiat on peut dire que l’iode sert à saturer la thyroïde, afin que celle ci ne puisse pas fixer l’iode isotope 128 et 131(radioactive).
Cette précaution est loin de correspondre à tous les radio éléments (césium, strontium, iridium… d’une période relativement courte: de 21 jours à 30 ans).
En aucun cas elle ne correspond pour se prémunir contre le plutonium (réacteur n° 3 Fukushima au MOX) dont la période est 24 M d’années (c’est à dire que la radio activité diminue physiquement de moitié au cours de sa période)
Pour ceux que cela pourraient néanmoins rassurer, sachez que 20 gouttes de teinture d’iode diluées dans un demi litre d’eau, soit 20 mg d’iode peuvent avoir le même effet que les pastilles d’iode, pour les nourrissons 10 fois moins (20 mg dans un verre d’eau) à renouveler tous les 3 jours jusqu’à disparition du risque.
Attention il peut y avoir des allergies à l’iode.
Nous exigeons donc la publication régulière, hebdomadaire de relevés sur la radioactivité, faites par des laboratoires indépendants, notamment en Polynésie.
Nous exigeons que la mesure de la radioactivité soit publiée, dans les bulletins qualité de l’air, au même titre que l’ozone.

Si vous le lisez, n’y voyez rien de négatif, vous comprendrez que nous sommes inquiets et que nous avons des raisons de l’être.

Bien à vous.

8 commentaires sur “@nkm”

  1. Roland Reverdy

    Jean Paul, les écolos ont enfin trouvé un os à ronger?
    Ils sont peu écoutés, et pourtant quand il y a basculement de tendance, tout le monde ou presque leur donne raison ( voir les élections européennes avec Cohn-Bendit ).
    Il en est de même pour tous les partis, regardez à Bandol: quasimment tout le monde est U.M.P.
    Je pense simplement que tout individu ou presque n’a pas le courage d’afficher ses propres idées et préfère se ranger tranquillement derrière le plus fort, qui n’est pas toujours le meilleur.
    On ne change pas les hommes, mais on fait avec. Ce qui est méprisant et pitoyable c’est la pensée unique et l’égoïsme, et ça on le côtoie tout les jours.
    Personne, ni vous ni moi, ni même les autres se réjouissent des malheurs ou des catastrophes.
    Il se fait simplement que si les écolos aujourd’hui sont au fait de l’évènement, c’est que tout le monde, et bien tout le monde réagit dans leur sens.
    Ils auraient bien tort de culpabiliser pour leurs actions et leurs pensées.

    Roland REVERDY

    #5827
  2. MANZONI Salvatore

    Bonjour,
    vous n’ignorez pas qu’à 12,820 km (google earth dixit) nous avons une base de réparation de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) et pourtant tout le monde vit avec . De par ma profession j’ai assisté à plusieurs reprises au chargement ou au déchargement des réacteurs nucléaires et je voudrais assurer aux BB (sans sortir de mon devoir de réserve) que lorsque il y a une quelconque manipulation aucun risque d’accident nucléaire n’est possible:certains me rétorqueront que le risque zéro n’existe pas et statistiquement ils auront raison mais en ayant observé la sécurité avec laquelle ces opérations sont menées ,pas de souci.Pour vous rassurer il existe divers plans de prévention et de secours ,il suffit de les demander en préfecture notamment savoir interpréter les signaux sonores en cas d’alerte.Il ne faut pas hurler avec les loups car je reconnais qu’en ce moment les journalistes bourrent le mou aux Français(ses) avec parfois des débordements parano.
    La France n’est pas le Japon au niveau sismique;je serais moins rassuré si l’Italie était bourrée de centrales nucléaires.Je ne suis pas un fana du nucléaire mais quelle alternative avons-nous pour produire notre SUR CONSOMMATION électrique?
    Les centrales hydroélectriques :les écolos et les locaux gueulent
    L’électricité marée-motrice comme dans la Rance,il faut des sites adaptés.
    Le solaire,ça coûte un prix fou et les gens gueulent (moi y compris) contre des sites à moins que chaque maison soit équipée individuellement.
    L’électricité éolienne ,très grosse consommatrice d’énergie et et de matériaux pour leur construction.
    L’énergie thermique:mauvais indice de CO2…
    J’aimerais bien que quelqu’un de savant ,mais non démagogue et langue de bois,vienne nous expliquer les possibilités réelles que nous avons pour un jour nos enfants et petits enfants puissent se passer de nucléaire.Je ne parle même pas du gaz de schiste.
    Bonne journée
    SM

    #5822
    • Marie-Hélène

      Oui ? A voir :

      “Gazette spéciale d’@rrêt sur images”

      Avec la catastrophe japonaise, ressuscite dans la fièvre le débat français sur le nucléaire. […]

      Comment, dans quelles circonstances, l’Etat a-t-il décidé, un beau matin des années 70, de faire plonger la France dans le “tout nucléaire” ? […]

      En 1999, dans un documentaire d’Arrêt sur images (France 5), nous avions interrogé tous ces acteurs du non-débat français. Nous avons voulu que vous puissiez aujourd’hui, même si vous n’êtes pas abonné,

      Revoir cette émission d’intérêt public
      Daniel Schneidermann”

      Quant au coût d’une autre énergie, il s’agit peut-être d’un choix politique, non ? Si les efforts déployés à la recherche et la mise en place de procédés d’énergies renouvelables étaient à la mesure de ceux que l’on a pu constater pour les banques et les lobbies, ces procédés nous seraient sans doute plus accessibles.

      #5825
      • MANZONI Salvatore

        Bonjour Marie Hélène,
        c’est exactement ce que j’écris,le jour où on supprimera le nucléaire,par quelle énergie le remplacer?
        Vous parlez de choix politique ,c’est l’expression sacro-sainte mais il est question aussi d’environnement visuel car mettre des champs d’éoliennes ou des parcs solaires n’importe où,il faut savoir ce que l’on veut.Ces deux solutions sont bien mais pas à côté de chez nous ;comme le téléphone portable c’est bien mais pas d’antenne à proximité,on veut le beurre et l’argent du beurre§
        Bonne journée
        SM

        #5826
        • Jacques K.

          Le choix du nucléaire était le choix d’un mode de vie.

          C’était choisir de faire reposer le fonctionnement de la société massivement sur l’électricité.

          La question “nucléaire ou pas” ne peut pas se poser comme cela.

          Il n’y a effectivement pas d’alternative pour produire massivement de l’électricité dans un contexte où nous vivons les dernières années des énergies fossiles.

          Les energies éoliennes et solaires sont, par nature, intermittentes. Cela s’accommode mal avec le caractère instantané de la consommation d’électricité.

          Mais il n’y a pas que cela. Le mode de distribution de l’énergie est trés lié à son mode de production. Centralisé dans le cas du nucléaire, ce qui suppose un maillage de ligne THT, ou répartis en petites unités de production (cas type du photovoltaique), ce qui suppose un maillage en basse tension.

          Si l’on veut choisir de sortir du nucléaire, cela suppose clairement un changement radical de mode de vie pour en diminuer drastiquement la consommation.

          Et cette question se pose en plus des changements qui seront entrainés par le renchérissement des énergies fossiles avant leur épuisement. Nous n’utiliserons, par exemple, plus nos voitures de la même manière avec un gazole à 2, 3 ou 4 € le litre, en sachant que, de toute façon, dans 20 ou 30 ans il n’y en aura plus.

          J’ai le vague sentiment que nous vivons la fin d’un monde, celui de l’énergie bon marché. Les conséquences en seront considérables puisque toute notre société fonctionne sur ce modèle.

          Et ce problème du nucléaire est du même ressort que celui du gaz de schiste : Faut il aller toujours plus loin dans la prise de risque pour bénéficier d’une énergie illimité, même au prix de l’augmentation considérable du coût de cette énergie, où faut il commencer à intégrer la fin de l’énergie massive, avec les conséquences que cela suppose ?

          Jacques

          #5828
        • Marie-Hélène

          Et oui, justement, on parle tout de suite du champs, de parcs et le résultat est déplaisant pour les voisins pendant que l’énergie se perd en cours de route jusqu’au consommateur.
          Tant qu’à changer de procédé, modifier aussi le circuit présenterait de sérieux avantages. Une foule de solutions sont testées :
          http://generationsfutures.chez-alice.fr/vertueux/heol.htm
          http://www.ecop-habitat.fr/maison-bioclimatique.htm
          http://www.dailymotion.com/video/xzc7g_la-maison-bioclimatique_school

          Et comme pour se chauffer, la plupart des maisons en France utilise l’électricité :
          http://video.google.fr/videoplay?docid=574101232913841170#

          Entre l’individuel et les champs, une réflexion à échelle locale doit être possible.
          Bonne journée à vous aussi
          MH

          #5834
  3. Jean Paul

    Les écolos ont enfin trouvé “un os a ronger”, au lieu d’avoir de la compassion devant le courage et le sang froid des japonais, ils profitent de leur malheur a des fins électoralistes, ce qui est méprisable et pitoyable.

    Ils font de la récupération médiatique et du catastrophisme a tout va en agitant des peurs et ce relayé par les médias.

    Leur coquille est vide de propositions réalistes et ils n’existent qu’au travers de contestations qui restent purement idéologiques.

    Mais qu’attendre d’autre des écolos si ce n’est qu’un peu de décence.

    #5821

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 6 , à 02:18 am UTC
Ce mois: 13 , à 12-05-2020 12:58 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050