Moi, Quasimodo…

Aujourd’hui, c’est plus qu’une sonnette d’alarme, ce sont les grandes cloches que je veux faire retentir, alors je prends le rôle de Quasimodo, le sonneur des cloches de Notre-Dame de Paris.
Elle est plus petite, elle est moins ancienne, ceux qui ne la connaissent pas peuvent la découvrir en cette journée du patrimoine guidés par un professeur d’Histoire, ou bien tout seul – chaque jour, les portes en sont ouvertes. Je veux parler de notre Église, l’Église Saint-François de Salles. Elle se situe à quelques mètres du port, en haut de la place de la Liberté. On la voit, tout en haut de la place, après quelques volées de marches.
Mais d’un autre côté, elle se situe aussi à un carrefour de petites ruelles… et là, c’est plus embêtant…
Depuis quelques semaines des jeunes ont pris l’habitude de se retrouver autour de cette bâtisse pour un commerce illégal de stupéfiant, comptant sur la géographie particulière de ces ruelles imbriquées pour disparaître en toute impunité à la moindre alerte… Non seulement ces jeunes à la dérive ruinent leur santé et leur avenir dans ces pratiques, et cela est bien triste en soi, mais de plus, ils manquent de respect envers les lieux (laissant de nombreux détritus sur leur passage, cannettes etc…) et les passants, notamment, Monsieur le Curé qui se trouve être copieusement arrosé d’insultes régulièrement. On est loin de Peponne et Don Camillo et cela n’est pas bon enfant…
Lors des enterrements, c’est par ces mêmes ruelles qu’arrivent les cercueils, c’est alors au mort et sa famille que sont destinés insultes et moqueries.
Les personnes, souvent dames d’un certains âge, se rendant aux offices du soir sont effrayées. L’été, il fait jour, mais la saison avançant, il fera nuit après la Messe de 18h…
Le Maire a été averti, mais malgré la proximité des deux bâtisses, l’Église et la Mairie, rien n’a été mis en place pour assurer la sérénité des alentours de la première…
Monsieur le Curé nous en a parlé ce matin, il dit que près du quai, c’est le Bandol des riches, et à quelques rues, en haut de la place, les quartiers sensibles …
A qui profite ce commerce de drogue? sûrement pas aux pauvres gosses, pantins entraînés sur la pente glissante, qui trouvent drôle de faire des pieds-de-nez au curé et aux défunts… Et vas-y qu’on les laisse se détruire en fermant les yeux, c’est si facile, et vas-y qu’on ne fait rien pour trois pauvres mamies qui vont rater leur messe, maigre électorat… quant aux morts… ils ne voteront plus, alors, cocagne!
Que peut-on faire?
Je pense à une pétition pour montrer aux pouvoirs publics qu’il y a plus de trois mamie, quelques morts et un curé qui se sentent concernés!
Après, il me semble qu’il suffirait simplement de mettre un fort éclairage public dans ces ruelles sombres qui dès lors ne le seraient plus et perdant ce statut deviendraient défavorables à tout trafic! on pourrait également équiper ces lieux de quelques caméras de surveillance et y établir des rondes policières régulières.
Voilà…c’était le mot du jour de Quasimodo.
Je ne sais pas comment on démarre une pétition, mais je veux bien apprendre.

Béhème.

www.bandol-blog.com

33 commentaires sur “Moi, Quasimodo…”

  1. Rien à ajouter… c’est juste pour remettre cet article qui est toujours d’actualité en tête des commentaires!!!

    #10532
    • patrick lacaze

      bien joué … et directe en plus.
      c’est l’histoire du têteur têtu qui veut toujours têter et qui se replace en tête des têteurs.
      on a eu les théses, les antithèses et il nous manque un candidat ou une cadidate pour la synthèse.

      #10534
  2. C.V.

    Si vous pensez que je peux être utile, je viens avec ma caméra pour filmer la scène.

    #10454
    • Michèle GARRIDO

      Et pourquoi pas après tout… !!! et déposer la vidéo sur le blog histoire d’en rajouter une couche (pour faire plaisir au peintre !!!!! )
      Vous avez l’occasion de vous voir plus souvent avec Jean, Jean-Pierre, Jacques K, Brigitte, qu’avec moi qui suis prise jusqu’au 24 Octobre toutes les après midis. Comme je l’ai dit à Jacques je rentre quelquefois vers 20 heures, mais en nocturne je suis là et je tiens vraiment à y être.

      #10456

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 8 , à 12:50 am UTC
Ce mois: 11 , à 12-01-2020 10:11 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050