Lettre ouverte

Lettre ouverte au maire de Bandol, Monsieur le “Docteur” Christian Palix.

Comme le précise le titre, cher docteur:
Vous en êtes certainement un très bon, peut-être êtes-vous même excellent!
Peut-être n’êtes vous que bon, mais vous n’êtes certainement pas mauvais comme médecin car vous ne le seriez plus, si c’était le cas, vous auriez été rayé de l’ordre.

Par contre comme chef d’entreprise vous semblez ne pas réaliser que celle dont vous êtes le chef aujourd’hui se meurt.
Je veux parler de la ville de Bandol.
C’en est une, entreprise, composée de nombreux secteurs, productifs et non productifs.
Quels sont ceux qui produisent de la richesse dans une ville balnéaire et touristique?
C’est le tourisme et tout ce qui est lié au tourisme.
Vous êtes vous posé la question de savoir si les revenus que dégagent le tourisme et qui profitent à la ville, je veux parler de la taxe professionnelle, sont en progression ou en régression?
Vous êtes-vous posé la question?
Il ne suffit pas d’augmenter les impôts pour que la commune aille mieux.
C’est comme si dans mon entreprise, j’augmentais la marge commerciale pour dégager un plus gros chiffre d’affaire!

Nous avons perdu “Bandol Jazz Orchestra” qui s’appellera peut-être “Sanary Jazz Orchestra”, la fête des vins de Bandol se déroulera peut-être aussi un jour à Sanary comme cela a déjà commencé avec son diner de gala…
Posez-vous les bonnes questions, Monsieur le “Docteur Christian Palix”, il est encore temps de redresser la barre.
Il parait que vous faites de la voile, profitez de votre expérience pour vous remettre sur le bon cap.

J’en parlais à une fervente fidèle des célébrations dominicales de notre curé Marius Boyer et elle évoquait avec moi celle de dimanche dernier où elle établissait un parallèle avec la Première Lecture ou il était question du Roi Salomon et de son accession au pouvoir.

J’ai tout de suite pensé, ” quel dommage que le maire ne soit pas là aujourd’hui…”

A Gabaon, l’Eternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit:

Demande ce que tu veux que je te donne.

Salomon répondit: Tu as traité avec une grande bienveillance ton serviteur David, mon père, parce qu’il marchait en ta présence dans la fidélité, dans la justice, et dans la droiture de cœur envers toi; tu lui as conservé cette grande bienveillance, et tu lui as donné un fils qui est assis sur son trône, comme on le voit aujourd’hui.
Maintenant, Eternel mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père; et moi je ne suis qu’un jeune homme, je n’ai point d’expérience.
Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni nombré, à cause de sa multitude. Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux?

Cette demande de Salomon plut au Seigneur. Et Dieu lui dit: Puisque c’est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l’intelligence pour exercer la justice, voici, j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un cœur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu personne avant toi et qu’on ne verra jamais personne de semblable à toi. Je te donnerai, en outre, ce que tu n’as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu’il n’y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil. Et si tu marches dans mes voies, en observant mes lois et mes commandements, comme l’a fait David, ton père, je prolongerai tes jours.

www.bandol-blog.com
Christian Viala

Christian Viala


Pour ceux qui ne me connaissent pas et qui voudraient me faire part de leur sentiment et en particulier de mon manque de courtoisie, vous pourrez le faire maintenant, de vive voix.

Tags: , , , ,

37 commentaires sur “Lettre ouverte”

  1. Carine

    @Jacques
    Merci pour l Etude précise que vous nous avez fourni
    Par contre le débat sur le tourisme est loin d être termine car celui ci est étroitement lie a notre commune
    Malheureusement soyons réaliste le tourisme est en déclin a BANDOL la vrai question n est pas de contester un fait mais d essayer de trouver
    Des solutions pour résoudre ce problème qui ne cesse de s accroitre avec les années et les problèmes économique

    #9054
    • Jacques K.

      Ce n’est pas à Bandol, Carine, que le tourisme est en déclin, mais dans la France entière.

      Le temps où les pères partaient le premier juillet installer leur famille dans un camping de la cote, pour les rejoindre le 1er août et rentrer tous ensemble 30 jours plus tard est bien terminé.

      Il reste quoi ? La moitié des Français ne partent pas du tout en vacances. L’autre moitié, c’est généralement une semaine en été.

      L’offre exotique, avec par exemple cette année la Tunisie qui solde des séjours clubs en hôtel haut de gamme à 300 € la semaine, doit faire réfléchir.

      Je me rappelle bien avoir constaté, par exemple, il y a déja 10 ans, qu’il revenait moins cher, billet d’avion compris, d’aller louer un bateau 15 jours aux Antilles en été que à Hyères.

      L’avenir de Bandol n’est plus là.

      Bien sûr il restera des marseillais et des toulonnais qui viendront manger une glace sur le quai ou un plat dans un restau ou qui pousseront la porte des magasins de Christian.

      Mais à la fin, ce qui fait vivre le commerce bandolais, puisque ce n’était que de ça qu’il était question au début, c’est avant tout l’offre de ces commerces.

      Plan de campagne est un succès commercial, ce n’est pas une destination touristique. Les gens y vont parce que l’on y fait des affaires. Dans la même idée, ce n’est pas parceque l’immense majorité des clients du Castorama du coin ne vient pas d’Ollioules que pour autant Castorama devient une destination touristique. De même, le Bandolais ou le Seynois qui va ballader le soir sur le marché artisanal de Sanary n’est pas un touriste.

      Cette évolution à la baisse du tourisme est incontournable.

      Et l’étude des professions bandolaises semble montrer que la part du tourisme apparait finalement minoritaire dans l’économie locale.

      La solution ? Bandol doit être attrayante pour ses habitants et ses visiteurs. Cela marche pour le tourisme comme pour les locaux.

      Christian, tu dois savoir, toi, d’où viennent tes clients. Je vois ça dans tous les commerces, au moment de payer, on me demande mon code postal. Alors ? Ils viennent d’où ?

      Jacques

      #9055
      • Prinz karl

        Et il y a aussi je pense les conséquences de l évolution de la courbe démographique.on ne consomme pas la même chose a trente ans et a cinquante … Ou au de la.
        Certains magasins de vêtements de marque ont de fortes ventes en septembre et fin avril courant mai. Je ne pense pas que les clients soient des locaux… Mais bien un nouveau type de consommateurs venus passer unweek end ou quelques ponts dans la région … Ils ne trouvent pas les produits la ou ils vivent..ou n ont pas le temps de faire leurs achats.

        #9057
        • C.V.

          Je ne sais pas si vous étiez commerçant à Bandol dans une autre vie, mais votre analyse est juste.
          Nous vendons en juillet de l’hiver à des clients en vacances chez nous qui trouveraient par contre la même chose chez eux, mais qui trouvent plus de plaisir à l’acheter ici.
          Pour ce qui nous concerne, il s’agit de vêtements et accessoires de marques.

          #9060
  2. Janine Sauter-Gilli

    On ne peut pas nier qu’il y ait un grave problème au niveau de l’animation. Il me semble qu’en haut lieu,on n’a pas réfléchi à sa fonction. Que veut-on? Faire plaisir aux habitants? On met DJ Senior .A ceux qui passent chez nous leurs vacances? On met 2 ou 3 feux d’artifice. Alors qu’il faudrait attirer à Bandol, toute l’année, certes, mais principalement pendant l’été.Même si tous les actifs ne travaillent pas directement pour le tourisme,il y a interaction avec l’ensemble de notre activité économique. C’est même une question de survie.
    Quand on confond notre station balnéaire avec un “petit village”,comme c’est le cas,on est dans l’incapacité de proposer des attractions à la hauteur de l’enjeu.
    Il n’y a pas de miracle: le budget consacré aux animations se réduit comme peau de chagrin: 1,2M en 2007 ( on a dit que c’était trop), 938 000 euros en 2008 et 431 000 en 2010 . Et encore, apparemment, il y a compris dedans les cacahuètes et les pizzas des cérémonies patriotiques!
    Si on veut de la qualité et un programme attractif, il faut y mettre le prix, conserver précieusement les meilleurs( je pense à Bandol jazz Orchestra);il faut aussi mobiliser les services municipaux (même si on doit leur payer quelques heures sup.puisqu’ils travaillent en soirée);
    Je ne pense pas que la profession du maire ait grand chose à voir dans l’affaire. Je regarde autour de nous: à Sanary, le maire est dentiste, il me semble; à Saint-Cyr, c’est un prof de Fac etc…et ils font du bon travail.
    Il suffit de s’entourer de gens compétents, et de ne pas les virer.
    Il n’y a pas que l’animation qui est sinistrée…que dire des services municipaux, de la culture…

    #9037
    • Jacques K.

      Oui, Jeanine, le maire n’a pas à être un technicien. Ca c’est le boulot des salariés de la maire. Le maire doit être un visionnaire. C’est à dire qu’il doit être capable de savoir où il veut emmener sa ville, à charge aux techniciens de le réaliser.

      Dans ce cas, le boulot du maire, c’est de communiquer dans sa ville pour faire partager ce qu’il croit être bon pour sa ville, et d’écouter pour améliorer son projet.

      Je regrette beaucoup que Christian Palix, qui avait manifesté au début de son mandat cette volonté d’écoute, semble aujourd’hui s’être muré dans une tour d’ivoire et traite par le mépris tout ceux qui tentent de faire avancer un sujet. Il n’y a pas meilleure fabrique à opposant que celle là.

      Jean Pierre et Jean,
      Derrière cette approche statistique, je n’oublie pas ce qui fait l’attrait de Bandol. Je le disais dès le début. Si un Parisien vend son appartement pour acheter une maison à Bandol pour y passer sa retraite, il ne sera pas “touriste”, mais c’est indéniablement l’attrait “touristique” de Bandol qui lui aura fait faire ce choix.

      Maintenant, dire que Bandol vit du tourisme m’a toujours semblé trés excessif, et cette réflexion semble le montrer, du moins sur l’angle statistique.

      Je n’ai pas idée si une analyse financière démontrera la même chose.

      Ne mélangeons pas non plus tout. Dire que l’attrait principal de Bandol repose sur des qualités “touristiques” (climat, plage, mer, port, beauté de la ville, services…) ne veut pas dire pour autant que Bandol vit du tourisme, et encore moins que ce qui est bon pour le commerce est bon pour la ville.

      Jean Pierre, c’est au final ce que tu démontres : un retraité vient passer sa retraite à Bandol, attiré par l’attrait touristique de la ville. Mais au final, c’est bien les retraités qui font vivre, en grande partie, la ville. Mais sans attrait touristique, pas de retraité non plus…

      Jacques

      #9039
    • C.V.

      En Afrique quand un patron, un chef, demande à un local de monter un mur, l’ouvrier lui demande de montrer comment il faut faire.
      Si le patron n’a pas quelques notions, il ne reste pas 30 jours.
      Dans le cas contraire c’est un “VRAI PATRON”.
      On ne dirige pas une caserne ou le service d’un hôpital public comme une commune.
      L’intelligence de celui qui prétendra à une responsabilité de Maire fera la différence.

      #9048

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

2 visiteur(s) en ligne actuellement
2 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 8 , à 03:32 am UTC
Ce mois: 16 , à 10-08-2020 04:33 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050