Les logements sociaux…


Que peut-on retirer d’une telle réunion?
Qu’ai-je appris durant les presque deux heures pendant lesquelles j’ai écouté les différents intervenants*.

La première des choses, c’est qu’une telle réunion a le mérite d’exister et en cela il faut remercier madame Connat qui l’a organisée, d’autant plus qu’à ma connaissance elle ne fait pas campagne, ni pour les législatives et encore moins pour la présidentielle, à moins que l’on me cache quelque chose. 😉
Au contraire, Monsieur Boccaletti nous a bien fait comprendre qu’il était candidat dans la 7eme circonscription et que si nous voulions que les lois changent il fallait faire les bons choix lors du prochain scrutin au mois de juin.

La deuxième remarque, c’est qu’il est extrêmement regrettable que l’on ne puisse pas disposer d’un espace suffisamment grand pour organiser ce genre de rencontres et que c’est par la seule volonté d’un élu que cela ne se fait pas.

Tout cela est-il bien normal, docteur?

*Je suis parti avant la fin…

NDC: On me signale qu’à la fin de la lecture de la vidéo on vous en diffuse sur les rohms.
Il est bien évident que ce choix n’est pas de mon fait.

4 commentaires sur “Les logements sociaux…”

  1. Jacques K.

    Avant de tenter de définir ce qu’est un Bandolais, on peut aussi se poser la question du “pourquoi ?”.

    Pourquoi faudrai t’il réserver les logements sociaux aux Bandolais ?

    Pourquoi un Bandolais devrait t’il être prioritaire, au dela des critères sociaux d’attribution, dans l’attribution de ces logements ?

    Que le Front National, qui avait inventé la préférence nationale et développe maintenant la préférence villageoise (avant probablement d’en arriver à la préférence par quartier ou par coté de rue), soit en tête de se débat ne m’étonne guère, mais pourquoi les suivre sur ce terrain ?

    Ainsi donc, ce sera Bandol aux Bandolais, Sanary aux Sanaryens et ainsi de suite ? Et si vous devez trouvez le travail de vos rèves à Aubagne ou à Hyères, vous serez condamné à rentrer tous les soirs à Bandol, parce qu’Aubagne ou Hyères appliqueront la même règle ?

    C’est typiquement la mauvaise solution appliquée à un vrai problème.

    Les logements à Bandol, qu’ils soient sociaux ou privés, sont inaccessibles. Ca, c’est la réalité.

    Mais réserver ces logements aux Bandolais ne règle pas cette pénurie. Elle l’amènage seulement.

    Sur trois logements à Bandol, deux sont des résidences secondaires. Le problème n’est-il pas aussi là ? Ce phénomène suffit à créer la pénurie qui engendre l’envolée des prix.

    Madame Connat dit que les Bandolais n’aiment pas les grands immeubles ? Elle le sait comment ?

    Et ca veut dire quoi, cette réponse ?

    Ca dépend évidement du batiment en question.

    Port Athéna, est généralement considéré comme un bon exemple de laideur. Mais la résidence Athéna est, elle, quasiment invisible. C’est pourtant bien un immeuble. Et même, un grand immeuble.

    Une maison individuelle peut être plus laide et voyante qu’un bel immeuble, concu par un architecte de talent qui a su l’intégrer dans son environnement.

    Une colline de villas individuelles peut être bien plus laide qu’un immeuble qui offrira le même nombre de logements. Les Katikas ne vous plaisent pas ? Imaginez le résultat avec le même nombre de logements en villas.

    Un immeuble n’est pas forcément un mur de béton. Une villa n’est pas forcément belle.

    Des solutions, il s’en trouve toujours. A condition de prendre le problème sans a priori. Et de réfléchir aux conséquences de son choix.

    Préférence villageoise ? Cela veut d’abord dire “repli sur soi”, et il ne faudra pas oublier que cela concernera aussi vos enfants.

    Depuis ma naissance, j’ai vécu, en un demi siècle, dans 8 villes différentes. Je suis arrivé à Bandol parce que ma femme, native du Vaucluse, y vivait. Avant Bandol, elle vivait à Six Fours. Avant cela, elle avait aussi vécu dans quatre autres villes.

    Et je ne crois pas que nous soyons vraiment atypiques. Qui aujourd’hui passe sa vie au même endroit ?

    Alors, pourquoi réserver les logements sociaux aux seuls Bandolais, ce qui veut nécessairement dire aussi leur interdire les logements sociaux ailleurs qu’à Bandol ?

    Jacques K.

    #11448
  2. Prinz Karl

    Mouais…

    Nous ne savons toujours pas ce qu’est “un bandolais”….Celui qui habite ailleurs mais travaille à BANDOL avec un salaire modeste…? celui qui a réussi à trouver un logement à BANDOL et cherche un logement “social”…? La définition sur “celui qui y paie ses impôts” a une reçu une réponse claire de M PAECHT: la participation de la commune au financement du logement social n’est qu’une participation parmi d’autres… ne donnant aucun sens au critère évoqué par M. BOCALETTI ainsi définir ce qu’il nomme préférence communale….
    Un point qui, je l’avoue m’a interpellé sinon gêné, cette “hésitation” de M. BOCALETTI au curseur 11:30 et suivant.. à propos “des populations qui vont,.. à qui on va attribuer ces logements, malheureusement je pense que les bandolais n’ont pas spécialement envie pour leur majorité”… Gens modestes, en précarité = gens dangereux… à voire délinquants ???? Il aurait été souhaitable d’être plus précis sur une telle “remarque”.
    Ensuite 12% seulement de demandes sur BANDOL… et pour cause… Ce sont les gens qui habitent BANDOL qui font la demande…. et au regard du cout des loyers sur le secteur, “le trio” est fait quant à ceux qui peuvent résider en locataires dans notre commune.

    Un intervenant , je ne sais qui c’est , a dénoncé la pénurie foncière… Peut-être un amoureux du mur de béton qui règne dans les Alpes maritimes. Heureusement que les services de l’Etat ont essayé de préserver espaces vertes et boisés… et encore malgré leur intervention, on a pu constater trop de dérives….et de constructions illégales en toute ou relative impunité.

    Quant à la solution (selon M. PAECHT) de construire “comme partout ailleurs dans le monde” des bâtiments en hauteur… outre que cette remarque est fausse (dans les centres ville peut être mais ailleurs et ne serait-ce qu’en Europe, sans aller au Canada…) il faudrait préciser où. Enfin comme l’a dit Mme CONNAT, les bandolais ne veulent pas de grands immeubles….

    Enfin nous avons eu le couplet habituel sur les technocrates….ça ne coûte pas cher, et ça fait toujours plaisir à l’assemblée présente… en oubliant que ce sont les politiques qui votent les lois….

    Pour le reste, une pré campagne électorale par M. BOCALETTI, mais là on est dans la normalité d’une telle réunion à 5 mois des législatives.

    #11438
    • Prinz Karl

      Dans l’article paru dans Le Monde daté de ce jour 24 janvier …intéressant de lire le dernier paragraphe… qui nous ramène un peu au débat sur les logements “sociaux” à BANDOL

      “SÉPARATISME RÉSIDENTIEL”

      “Chacun met son ‘pauvre’ à distance” : dans Les nouvelles classes moyennes (Seuil, 11,50 euros), Dominique Goux, sociologue, et Eric Maurin, économiste, s’intéressent également aux disparités régionales entre classes. En étudiant le revenu au niveau des zones cadastrales données par l’Insee, les deux auteurs ont découvert ainsi que les ménages les plus riches habitent des zones où ils côtoient deux fois plus de “riches” que de “pauvres”. Et que les “très riches” vivent dans des quartiers ou les “riches” sont presque trois fois plus nombreux que les “pauvres”. “Les clivages territoriaux sont perceptibles à tous les niveaux de la société”, concluent-ils.

      La situation est comparable au niveau des classes moyennes. Mme Goux et M. Maurin observent que les mêmes différences sont notables entre les classes moyennes supérieures et les classes moyennes inférieures. Les deux auteurs soulignent que, si le séparatisme en fonction des revenus concerne tout le monde, les riches et les très riches ont plus de ressources pour le mettre en place.”

      #11451

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 11 , à 08:10 am UTC
Ce mois: 16 , à 10-08-2020 04:33 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050