Les constructions d’immeubles

Plusieurs internautes me font parvenir les photos des travaux de construction des nouveaux immeubles de Kaufman and Broad qui sont en train de commencer au quartier de la Peyrière.
Ils s’interrogent entre autre sur le fait que ce n’est pas le premier immeuble de ce promoteur qui va voir le jour à Bandol et surtout sur le fait de savoir pourquoi Kaufman and Broad plutôt qu’un autre? Y a-t-il un contrat d’exclusivité passé entre la municipalité et cette société?

Il serait intéressant de savoir par quel concours de circonstances, avec quels moyens la société Kaufman and Broad peut aujourd’hui être en mesure de construire autant d’immeubles sur les terrains en mesure de les recevoir.
Il ne s’agit peut-être que de leur grand professionnalisme et service de prospection en recherche de nouveaux espaces.

Ce qui est positif dans tout ça, c’est que la mairie tient parole, nous aurons des logements sociaux en plus.
Car on nous a promis que ces nouveaux immeubles en comporteront et c’est ça le plus important.
Il s’agit de savoir si ces logements seront accessibles aux petites gens compte tenu du prix du m2 de ces constructions.

On retiendra que pour chaque mandature nous aurons eu des constructions qui auront marqué le passage de leur 1er magistrat.

www.bandol-blog.com

13 commentaires sur “Les constructions d’immeubles”

  1. Christian Delaud

    @ Salvatore,
    Je connais ton attachement à la langue et à la la culture provençales et je le partage.
    Mais aucune loi n’interdit à des particuliers de baptiser leur résidence comme ils le souhaitent.
    Essayons de faire connaître notre culture et favorisons l’apprentissage de notre langue car au delà de la nostalgie, nous connaitrions mieux notre environnement.
    Aujourd’hui des scientifiques rencontrent des indigènes dans la forêt amazonienne pour apprendre leur langue.
    Pas uniquement à des fins culturelles mais aussi scientifiques.
    A travers leurs langues et leurs coutumes, nous retrouvons des recettes de plantes médicinales importantes pour la préparation de médicaments.
    Nous ne retrouverons pas les recettes médicinales des Camactulici.
    Ces indigènes ligures peuplaient la région du Cap Canaille aux rives du Gapeau, il y a encore 2.100 ans.
    Ils ont été massacrés et leurs élites déportées par les légions romaines au deuxième siècle avant Jésus Christ.
    Leurs recettes étaient très appréciées des égyptiens qui finançaient les expéditions maritimes des phéniciens pour les obtenir.
    A l’époque les phéniciens “nous” échangeaient des pacotilles égyptiennes contre des plantes médicinales et leurs recettes.
    Nous ne retrouverons donc pas ces recettes mais nous connaitrons mieux notre région.
    Par exemple, l’origine de mon nom. Delaud s’écrivait de Laup et cela signifie en provençal “qui vient des Alpes”.
    Si nous n’avions pas retrouvé le nom original et si nous n’avions pas pu le traduire, je n’aurais connu l’origine de mon nom.
    est ce important de connaître l’origine de son nom?
    Ce n’est pas vital mais il est bon de savoir qui nous sommes et d’affirmer son identité sans pour autant revendiquer un quelconque droit.

    #11210

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

2 visiteur(s) en ligne actuellement
2 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 5 , à 12:03 am UTC
Ce mois: 17 , à 10-25-2020 11:16 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050