Le mur!

Nous allons droit dans le mur !
Je n’ai malheureusement pas le talent de toutes les personnes qui s’expriment en ce moment sur le sujet, mais je voudrais quand-même donner mon avis.

IL EST TEMPS !
Il est temps de prendre conscience que nous allons droit dans le mur.
Notre société, telle qu’elle est aujourd’hui est appelée à disparaitre.
Nous sommes en train de détruire notre planète, “A TRÈS GRANDE VITESSE”.

Construire une ligne à grande vitesse entre l’Espagne et l’Italie ne fera pas se développer la région PACA mieux que ça.
Les riches propriétaires espagnols et italiens pourront se rendre rapidement d’un point à un autre pour dépenser tout l’argent qu’ils auront gagné en faisant travailler des petites mains en Chine ou en Inde. Ce seront peut-être d’ailleurs des ouvriers européens dont les entreprises auront été délocalisées pour encore faire plus de profits.
Ne sentez-vous pas comme un vent de contestation, d’abord en Afrique du Nord, maintenant autour du bassin méditerranéen ?
Le ministre de l’environnement de l’époque nous avait fait un cadeau empoisonné avec le Gaz de schiste, puis la LGV.
Seb dans un commentaire sur bandolais.fr évoque internet et son formidable développement.
Cela ne fait pas que du bien aux relations humaines et provoque parfois dans les ménages des tensions dont les conséquences peuvent aller jusqu’à des ruptures.
Il est peut-être temps de définir une autre société.

Celle de la consommation à tout prix arrive à sa fin.

www.bandol-blog.com

3 commentaires sur “Le mur!”

  1. drobin

    Enfin quelques propos pertinents, mais erreur on ne va pas dans le mur, on l’a fait exploser !(avec ou sans TGV). Je rappelle vite fait que nous sommes maintenant 7 mds d’habitants avec en cohorte un réchauffement climatique, un épuisement de toutes les ressources (terre, mer et même air) et en corollaire un « embousement » irréversible (pour l’espèce humaine) de la planète.
    C’était dans les années 70 qu’il aurait fallu commencer à inverser les tendances. Je me souviens d’une manif à vélo à Clermont Ferrand avec René DUMONT candidat à l’élection présidentielle. A l’époque (étudiants et citadins) nous avions créé le « Mouvement Ecologique Clermontois » et fait venir René DUMONT qui posait déjà en des termes scientifiques les problèmes avec notamment l’exploitation du tiers monde.
    Très vite le mouvement écologiste a été « gaussé » par le lobbying politique en place (nous étions des utopistes), noyauté par l’extrême gauche et récupéré ensuite par les biens pensants dont Cécile DUFLOT est la dernière représentante.
    L’écologie qui est une science est devenue une mode qui mise à toutes les sauces (dont le bio) fait le lit de bonimenteurs professionnels.
    Un exemple effectivement avec le nucléaire : Comment peut-on imaginer tous rouler en voiture électrique et donc augmenter d’une manière considérable nos besoins électriques en ayant recours à de l’électricité dite alternative. On n’a pas fini de pédaler en plein hiver pour faire marcher nos dynamos.
    S’il doit y avoir un changement de société il doit être radical (Pas ou peu de voitures). La révolution sera écologique ou pas. Si elle ne se fait pas, ce n’est pas grave pour la planète qui en a vue d’autres (disparition des dinosaures) mais pour l’espèce humaine cela sera une toute autre histoire.
    En conclusion dans notre type de société au temps présent avec les choix politiques actuels le TGV peut paraitre incontournable aux yeux de certains et la LGV passera que je le veuille ou non sur ma maison aux Folies.
    Les «écologistes utopistes » sont morts, mais vive les « indignés » qui mettent en avant en finalité toute simple, l’idée qu’il faille « ensemble, mettre fin à la corruption et à l’emprise qu’exercent de riches élites et entreprises sur nos gouvernements, et contraindre nos responsables politiques à servir l’intérêt général” et ça ce n’est effectivement pas gagné !

    DR

    #10863
  2. Christian Delaud

    J’ai un coup de blues parce que demain c’est lundi et que je bosse (lol!)

    #10862
  3. Christian Delaud

    Christian,
    Tu poses la bonne question.
    Chaque être humain souhaiterait vivre comme un membre de la classe moyenne occidentale.
    Or pour répondre à cette attente il faudrait plus que la terre actuelle.
    En conclusion, nous devons faire des efforts et partager mais jusqu’où sommes nous capables d’aller.
    Une majorité de français a critiqué et critique les 35 heures.
    Pourtant je reste convaincu que c’est la meilleure approche pour partager le travail et ses bénéfices.
    Nous ne pouvons pas continuer à produire de plus en plus sans épuiser les ressources et sans polluer à outrance.
    Le changement climatique est là pour nous le rappeler.
    C’est la raison pour laquelle je suis pour l’énergie nucléaire.
    Car il n’existe pas, à ce jour, d’énergie capable de satisfaire nos besoins énergétiques autres que le nucléaire.
    En plus, il serait totalement irresponsable d’abandonner cette industrie.
    Fermer les centrales bien! Mais que ferons nous des matériaux radio actifs issus de cette démolition?
    Continuer à investir dans cette activité nous oblige à l’améliorer et donc trouver des solutions de retraitement.
    Demain, grâce à la recherche financée par la production, nous pourrons réutiliser ces matériaux et peut être les rendre inoffensifs par des traitements appropriés.
    C’est aujourd’hui possible en laboratoire mais trop onéreux sur le plan industriel.
    les techniques vont s’améliorer et nous pourrons le faire à un coût moindre.
    Cela n’empêche que les mesures de sécurité doivent être drastiques et être respectées scrupuleusement.
    De la même façon, nous devons nous poser la question des transports en PACA et ailleurs.
    Des milliers de provençaux utilisent les TER pour se rendre sur leur lieu de travail ou d’étude.
    Nous ne pourrons pas maintenir sur les voies ferrées actuelles des TGV et des TER, leurs modes de fonctionnement (Grande vitesse et arrêts fréquents) sont incompatibles.
    De plus que nous le voulions ou pas, notre région connaîtra une expansion démographique et dans un avenir relativement proche, ce problème de transports se posera avec plus d’acuité.
    Je combats les tracés TGV proposés mais je sais qu’un jour, proche, il faudra en trouver un car nous ne pouvons pas ignorer la nécessité de déplacement quelle qu’en soit la raison (économique ou ludique).
    En conclusion, Christian, je n’ai pas de réponse.
    Par contre je crains pour la génération de nos petits enfants. Je crains une terre détruite par la surexploitation, je crains une terre où l’égoïsme et l’exclusion de l’autre engendreraient la violence.
    La seule façon d’éviter cela est de faire appel à la Raison.
    Mais sur ton blog comme sur d’autres, dans la rue ou sur mon lieu de travail, je côtoie des individus qui sont dans l’affectif et pas dans le raisonné.
    C’est pas gagné!

    #10861

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 7 , à 12:04 am UTC
Ce mois: 16 , à 10-08-2020 04:33 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050