Le hasard fait que…

Le hasard fait que ce matin, en me rendant à la médiathèque pour restituer l’adaptateur qui nous a permis d’avoir une alimentation électrique pour les animations de la place de la Liberté, j’ai rencontré Monsieur Palix.
Pas trop de bonne humeur, il m’a communiqué une lettre qu’il a adressé au Contrôleur général des Armées et qu’il m’a autorisé à publier.

Voir la lettre en PDF.

Je vous joins en image le texte dont il est question, en cliquant dessus vous aurez l’article en totalité.

15 commentaires sur “Le hasard fait que…”

  1. Lerat pierre (citoyen)

    Monsieur le Maire pourrait il, avec autant d’empressement que pour la publication de son courrier sur ce blog, avoir l’obligeance de publier la réponse à celui-ci ?

    #3197
  2. GARRIDO

    Je suis complètement d’accord avec vous M. MANZONI.
    Loin de moi l’idée de parler de la population. Je parlai bien sûr des commerces de la Rue Saint Ferréol, de la rue de Rome, de la Canebière, qui n’ont plus rien à voir avec ceux que j’ai connus.
    Les cinémas disparus , les bars élégants (disparition du Cintra sur le Port) disparition de tous ces magasins de bijoux (Pellegrin autre autres) disparition de ces boutiques (MURIEL), disparition de ces traiteurs, confiseurs (LINDER et autres …) Cà c’est pour la Canebière….
    Quant aux rues de Rome et St-Fé c’est idem.
    Voilà quel était mon propos, et c’est pour cette raison, que je trouve que le Cours Belsunce, à mon avis est bien tel qu’il était. Il faut donc être vigilant (là je parle pour le Quai du Port de Bandol. Veiller toujours à la qualité, et à l’esthétique pour ne pas défigurer cette belle vitrine.

    #2848
  3. rolland

    Oui Jean ,j’ai entendu de mes propres oreilles cette phrase du docteur Paecht, et pourtant à cette époque le quai de Gaulle comptait de belles boutiques ou établissements,avec des façades linéaires de 8 mètres et plus.
    Rappelles toi: Poupoune 3 ou 4 fois celui actuel, Pauwert exclusivité Dior femmes et hommes, Le café Latin realisé par Rudy Ricciotti,avec une ouverture sur le port de plus de 10 mètres, le restaurant le Triton,, et que dire du glacier ;chez Jean Jacques ?une institution,ou l’on aimait flaner et se délecter: que sont ils devenus? tout simplement, ces 5 commerces cités,ont été découpés en une quinzaine de petites boutiques pas toujours reussies……
    Mais que faire contre les baux précaires?

    #2841
    • C.V.

      Rolland
      ce ne sont pas les baux précaires qui sont la cause de ce qu’est devenu le Quai de Gaulle, c’est l’utilisation que l’on en a fait.
      J’ai été en bail précaire au début et j’en ai profité, car on peut démarrer une activité sans trop d’investissement et si ça ne marche pas, on peut s’arrêter sans trop perdre.
      Pour arrêter ce phénomène, de gagner toujours plus d’argent sur le dos des autres, il faut qu’un propriétaire foncier ne puisse pas louer à un même locataire un local en précaire sur une même commune plus de 24 mois.
      c’est “Sur une même commune “qui est important.
      Et que contractuellement, le locataire puisse acheter le droit au bail à l’issue de son bail précaire s’il le souhaite.

      #2844
      • J. Kauffmann

        Christian,

        Je ne comprends pas cette histoire de bail précaire sur le quai. Est ce que tu peux nous éclairer ?

        Le régime des baux commerciaux est trés strict et chaque cas a déja été jugé un milliard de fois. Autant dire que le sujet est archi balisé.

        l’Article L145-5 du Code du Commerce est on ne peut plus clair.

        “Les parties peuvent, lors de l’entrée dans les lieux du preneur, déroger aux dispositions du présent chapitre à la condition que la durée totale du bail ou des baux successifs ne soit pas supérieure à deux ans.

        Si, à l’expiration de cette durée, le preneur reste et est laissé en possession, il s’opère un nouveau bail dont l’effet est réglé par les dispositions du présent chapitre.

        Il en est de même , à l’expiration de cette durée, en cas de renouvellement exprès du bail ou de conclusion, entre les mêmes parties, d’un nouveau bail pour le même local.

        Les dispositions des deux alinéas précédents ne sont pas applicables s’il s’agit d’une location à caractère saisonnier.”

        Donc, si tu occupes le même local avec la même activité durant plus de 24 mois, tu as d’office la propriété commerciale (c’est à dire le bénéfice d’un bail commercial). Il n’y a pas d’autre option.

        Comment cela se passe à Bandol ? Le bailleur te refuse le renouvellement à la fin des 24 mois ?

        Si je comprends bien qu’un bailleur préfère un bail précaire lors d’un renouvellement d’un bail parce qu’il préfère voir à qui il a affaire avant de s’engager pour un bail commercial, je ne comprends pas qu’il puisse refuse de s’engager après ces 24 mois avec un locataire qui a montré qu’il payait son loyer et que son activité semble marcher.

        Cela voudrait dire que le bailleur préfére reprendre éternellement le même risque avec un nouveau locataire à chaque fois plutot que d’engager une relation pérenne avec son locataire ? Quel intérêt ?

        Jacques

        #2846
        • Christian Viala

          Jacques,
          il y a des choses que je ne peux écrire mais que je te dirai volontiers de vive voix, quand, comme tu me la promis, nous boirons un jour un petit café.
          Ou tu fais le benet, ou tu le fais exprès.
          Je crois plutôt que tu le fais exprès et ça ne se passe pas qu’à Bandol, rassures-toi.

          Je modifie mon commentaire même si cela ne se fait pas, (n’est-ce pas Fred!), j’ajoute que si la Mairie avait vraiment la volonté de faire en sorte que les baux précaires soient ce qu’ils doivent être et non la possibilité pour certains de s’enrichir sur le dos des “pauvres” commerçants dont je fais partie, la Mairie étant la propriétaire des espaces publics loués aux commerçants, elle peut très bien mettre une clause à cette location :
          Que ceux qui exploitent cet espace aient la possibilité d’acquérir le droit au bail s’ils le désirent ou la Mairie n’autorise pas la fermeture de cet espace qui doit rester non couvert.

          Amicalement.

          #2850

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 10 , à 09:36 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050