Le billet de Prinz Karl

Fotolia_50543275_S Un clic sur le rat pour lire l’article qui a motivé le billet de PK!

Je viens d’avoir la confirmation que l’avocat de la communauté de Sud Sainte Baume dans l’affaire des ordures ménagères au Tribunal administratif de TOULON jeudi était bien un des avocats de la commune de BANDOL, le cabinet Blein à Montpellier…..

Donc pour résumer…. pour des raisons non encore élucidées et baignant pour le moment dans un clair obscur odorant et propice à la prolifération de nos amis les rongeurs en tous poils, l’entreprise BRONZO qui ramasse nos ordures ménagères assigne devant le tribunal administratif de TOULON la communauté de SSB prise en la personne de son président Tambon parce que ce dernier fait traîner les choses pour la conclusion d’un nouveau marché de ramassage…Rien de trés original…

Le maire de BANDOL fait connaître auprès du président de Sud Sainte Baume sur son désaccord quant aux conditions dans lesquelles celui ci fait traîner cette histoire de marché de ramassage. Rien à dire sur cette intervention, sauf que l’affaire traîne tout de même depuis octobre 2012 (douze) et que monsieur le maire de BANDOL s’est bien gardé d’en informer ses gents… pardon, ses administrés….pas plus d’ailleurs que les élus de tous bords du conseil municipal.

Audience du tribunal administratif jeudi 23 février 2014… Sud Sainte Baume est défendue face à Bronzo par le cabinet de maitre Blein… ce qui n’empêchera pas, nul n’est magicien, le TA de condamner Sud Sainte Baume à revenir à des pratiques un peu plus “correctes”.

Et entre temps, inquiets de leur devenir, voilà que les “poubelliers” de Bronzo décident de confier à la garde de la gente ratière les trésors des poubelles des bandolais!

Les trésors s’entassant et les odeurs amplifiant, émoi de la population.

Ce n’est plus un simple litige entre le suzerain qui trône au Castellet, là haut sur la montagne, et son vassal du bord de mer à Bandol…ça devient sérieux car au train où vont les choses, chaque vision de rat dans la rue c’est un électeur qui fuit, transformant son bulletin de vote pour le maire sortant en bulletin de X ou Y candidat de l’opposition! Alerte donc au château Jules Verne. Il faut montrer que l’on maîtrise la situation, que l’on défend la commune…. S’en suivent lettre , arrêté et autres poudres à perlimpinpin.

Le rat, animal de la semaine, est considéré comme un animal trés intelligent… et il se pose quelques questions sur les origines de ce brusque afflux de victuailles en tous genres, débordant de poubelles qui lui étaient jusqu’alors interdites…. En animal aussi trés prudent il se demande “où est le piège”…

Comme nous il demande pourquoi aucune information n’a été donnée depuis octobre 2012 sur les conditions dans lesquelles les poubelles interdites seraient soustraites à ses appétits… La situation actuelle le comble d’aise… mais nous un peu moins… Point commun par contre entre le rat et nous pauvres administrés: aucune réponse ne nous parvient du château Jules Verne….

Et puis, l’oeil aussi malicieux qu’interrogatif le rat nous interpelle: dites moi bandolais à deux pattes, comment pouvez-vous choisir quelqu’un qui vous défend dans vos intérêts (ce que vous appelez un avocat) , alors que celui ci conseille et défend l’auteur des maux qui vous accablent aujourd’hui?
Moi, rat, quand j’ai un problème avec les chats, je ne demande pas à celui qui défend les chats de venir à mon secours! Je n’aurais aucune confiance en un tel défenseur, même s’il est très habile et se dit compétent.

Voilà ce que nous apprend la gente ratière… Et pour compléter ces interrogations, demandons nous aussi combien et sur la base de quelle convention la commune et donc les contribuables bandolais rémunèrent pour ses services un cabinet d’avocat défendant à la fois les rats et les chats….
Un tel document devrait être connu… Peu probable que la mairie nous en donne connaissance dans les circonstances présentes, en pleine période électorale….

La CADA , dans une affaire similaire concernant SANARY, a donné un avis favorable à la communication de documents similaires…. et le TA de TOULON saisi à la suite de la persistance du maire à ne pas communiquer les dits documents, a condamné le maire de SANARY….

Quand les rats nous montrent la voie… Seraient-ils l’avenir de l’homme….. Vivent les rats!

PK

4 commentaires sur “Le billet de Prinz Karl”

  1. Maurice Santoni

    Pour conclure le texte de Prinz Karl, je dirai MERCI MONSIEUR PALIX de nous avoir caché cette affaire qui mijote depuis 2012. Si notre Maire avait joué son rôle de vice-président, nous ne serions pas dans cette situation.

    Certes monsieur Palix est co-responsable de ce “foutoir” qui règne à Bandol et que nos touristes doivent supporter pendant leurs vacances, mais il faut aussi remercier les conseillers communautaires qui accompagnent Monsieur Palix à la CCSSB.

    Parmi ces conseillers nous avons l’élue au tourisme de Bandol.

    Alors si un touriste vient vous dire “C’est quoi ce boxon ?”, n’hésite pas à le renvoyer vers le maire ou l’élue au tourisme co-responsables de cette situation.

    #22725
    • C.V.

      Il ne faut jeter la pierre à Madame Reig, ils sont TOUS responsables, le maire et tous ceux qui accompagnent le maire pendant ces conseils de la CCSSB.
      Lors d’une de ces réunions à laquelle j’avais assisté en tant que public, (il faut préciser que rien n’est n’est prévu pour recevoir du public lors de ces conseils CCSSB!) monsieur CHAMPION avait osé, avait osé poser une question!
      Mais quel fou, qu’elle mouche l’avait piqué, personne n’y a rien compris! Tout le monde riait sous cape et il n’y avait pas de quoi tellement c’était une situation grotesque.
      Pour ceux qui ne le savent pas, il n’y a pas d’élu de l’opposition présent pendant ces conseils CCSSB, ce qui explique qu’ils durent si peu de temps pour gérer pratiquement le double du budget de la ville de Bandol!

      #22726
      • Maurice Santoni

        et que font messieurs PALIX, CHAMPION, MACCARIO et madame REIG lorsqu’ils vont aux réunions de la CCSSB ? Ils y vont parce qu’il y a de la lumière et parce qu’il fait chaud.

        Depuis 2008, ces élus bandolais siègent à la CCSSB et le contentieux avec Bronzo dure depuis 2012. J’ai du mal à croire qu’ils n’étaient pas au courant de la situation ?

        Soit ils l’étaient et n’ont rien fait, soit il ne l’étaient pas ce qui veut dire qu’ils ne s’intéressent pas aux affaires de la Communauté de Commune et de Bandol.

        #22734

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

13 visiteur(s) en ligne actuellement
13 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 132 , à 12:50 am UTC
Ce mois: 258 , à 01-20-2020 07:35 pm UTC
Cette année: 258 , à 01-20-2020 07:35 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050