La course à l’outil de travail!

Je pense que certains d’entre vous ignorent les obstacles qu’il faut franchir, lorsque l’on est commerçant non sédentaire, c’est à dire forain, pour exercer sa profession.
Les commerçants non sédentaires: il en existe deux catégories, les abonnés aux emplacements et les “passagers”.
Pour les abonnés, il n’y a pas de problème, ils retrouvent leur place qu’il louent à l’année ou au trimestre, à moins que des expositions, travaux, ou autres animations ne les empêchent de le faire et qu’ils soient obligés de déballer ailleurs.
Pour les “passagers”, c’est la course à l’emplacement!

J’en aurai un, je n’en aurai pas!

Question posée et réponse qui détermine si je travaille ou pas, du moins si j’ai une chance de travailler et de gagner trois sous!

Dans la vidéo vous pourrez voir comment cela se passe et vous pourrez voir également l’avis du président du syndicat des commerçants non sédentaires concernant le déplacement de ce marché en raison de la tenue du salon nautique.

www.bandol-blog.com

7 commentaires sur “La course à l’outil de travail!”

  1. […] En effet ils avaient osé déballé sur un emplacement non autorisé par la mairie! Voir le billet du mois de mai 2012 […]

    #17209
  2. Michèle GARRIDO

    Je ne vais pas faire un copier-coller du message de Jean. Il est en tout point conforme à ce que je pense de ta vidéo.
    Merci Christian.

    #12842
  3. myjo

    Je remercie tous les intervenants étrangers au marché, mais solidaires de notre profession. Effectivement, nous avons une profession difficile, que nous faisons pour s’en sortir, mais que nous apprécions quand nous avons des encouragements comme beaucoup de bandolais nous ont témoignés lors du 8 mai, mais que nous détestons quand le même jour la municipalité nous contraint à rester chez nous, surtout un jour férié. Alors bien sûr, on nous dira qu’un parking nous était réservé, ce parking était excentré, la majorité de la clientèle ne pouvait s’y rendre. D’autre part, tous les abonnés du marché de Bandol , à part quelques rares exceptions sont restês chez eux, connaissant l’issue de la matinée. Sachez que si nous nous étions tous présentés, il y aurait forcément eu de gros problèmes à gérer pour le placier, car il y aurait eu un manque de places, les passagers se présentant. Ces derniers ont pu s’installer sans difficultés grâce à l’abstentéisme des abonnés, malheureusement pour eux, le travail ne fut pas fructueux. Il aurait fallu nous permettre de s’installer â la continuité du salon nautique sur le terrain de boules et pourquoi pas sur le parking qui se trouve juste à côté, puisque MOnsieur le Maire avait favorisé le nautisme, il aurait du faire un effort pour contelnter notre profession qui souffre. Par ailleurs ce que nous pouvons reprocher c’est le manque de concertation.
    Nous espérons qu’à l’avenir, la muncipalité consultera l’ensemble des professionnels, et qu’ensemble nous pourrons trouver des solutions. Dans l’immédiat, nous demandons à M. Le Maire, de nous permettre de déduire cette journée sur notre paiement du 2ème trimestre, trimestre que nous payons pour des emplacements sur le port, à l’année quelque soit le temps.

    #12840

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 10 , à 05:45 am UTC
Ce mois: 17 , à 10-25-2020 11:16 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050