JE NE FERAIS RIEN! Par Jean Sarrat

 (Vœux, souhaits au conditionnel : si…si…si…)

Oui Septembre est là.

Un précédent article de Max Moutte traite du rôle de Maire. Un autre précédent article (de Franck) traite justement de l’horoscope de Septembre. Mais toutes ces prévisions oublient l’évènement majeur qui concernera tous les signes du zodiaque Bandolais.

En effet, Septembre 2013 c’est aussi l’ouverture, AUSSI,  de…..la campagne électorale!!

Alors par respect  pour toutes celles et ceux, têtes de liste, qui nous soumettront leur candidature à la fonction de Maire de Bandol, nous pourrions, POUR CHACUN D’ENTRE NOUS,  ici même et sur d’autres supports, adopter la maxime suivante:

                                                                               “JE NE FERAIS RIEN POUR QU’IL OU ELLE SOIT ELU

                                                                       MAIS JE FERAIS TOUT POUR QU’IL OU ELLE REUSSISSE.”

 Un moyen d’expression collective doit  rester objectif. Chaque lecteur-rédacteur devrait admettre qu’un jugement personnel ne s’exerce que dans l’urne. L’électeur d’une ville de 8000 habitants disposera de tous les moyens susceptibles d’orienter son choix. Mais une fois le résultat mis en application, l’engagement réciproque, pendant toute la durée du mandat, doit lier tous les acteurs de l’élection entre eux:

–   Le (La) Maire et chaque membre de son équipe ne doit pas abandonner le navire en cours de mandat. L’engagement de fidélité au leader      s’exerce du début de la campagne au dernier jour du mandat par respect pour l’électorat. L’erreur d’implication n’a pas sa place dans cet engagement.

–    Pour chaque élu de l’opposition, ne pas démissionner de son mandat immédiatement après le résultat qui vous déplace d’un rôle d’Adjoint espéré à la fonction d’un Conseiller non rémunéré. Puis pas d’abandon de navire, un engagement moral, cela se respecte pendant 6 ans. L’incertitude s’analyse et se traite avant de s’engager sur la durée.

–    Les listes non retenues rejoignent dans l’esprit la population dans sa globalité constituant ce que l’on pourrait appeler :

                                                                                                      LES CITOYENS VIGILANTS

 Qui au travers de moyens d’expression collective, porterait jugements, conseils ou idées sans polémiquer sur la personne dans le seul but d’une réussite collective.

La réussite d’une Ville passe avant l’ambition personnelle, et pour qu’elle se réalise cette réussite, il faut se donner les moyens, et ses moyens c’est quoi? LA DUREE!

“Sans durée on ne peut pas exiger et obtenir des résultats pour une vision à moyen et long terme. La durée devient l’engagement de tous, c’est l’outil donné à une personne pour la réalisation de ce que nous espérons tous. Mais l’outil peut lui être retiré par Les Citoyens Vigilants à condition de s’impliquer autrement que par polémique. “

A ce paragraphe peut-être que certains diront : enlever l’outil comment ?

Réponse : en créant un comité de citoyens vigilants qui devra rassembler des personnes capables de rappeler les engagements pris.

Jean Sarrat

6 commentaires sur “JE NE FERAIS RIEN! Par Jean Sarrat”

  1. Jean Sarrat

    Bonjour Christian,
    Que la Paix règne parmi les Bandolaises et Bandolais

    Cordialement
    Jean SARRAT

    #20843

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

1 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 7 , à 02:16 am UTC
Ce mois: 17 , à 11-03-2020 09:19 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050