Je ne comprends pas!

Clic sur l'image pour lire l'article

C’est un non sens culturel qui pourrait avoir un impact désastreux” sur le marché des œuvres d’art a affirmé François Baroin, le ministre du budget.

Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer!
Question:
Existe-t-il autre chose comme l’achat d’une œuvre d’art qui ne sert qu’à placer de l’argent pour en retirer un bénéfice et qui ne serve à rien.
Qui ne sert à rien dans la plupart des cas, car leurs auteurs sont tous morts et n’en profitent même pas.
Les chevaux, les bateaux, les entreprises, s’ils sont considérés comme des éléments faisant partie de la fortune, il y a autour d’eux une économie, des gens qui en vivent, alors que pour les tableaux, il n’y a rien.
Comme je le disais, dans un tweet, quand on sait qu’une grande partie de la fortune de Mme DSK se compose d’œuvres d’arts qui lui proviennent de son grand-père, marchand d’art, on comprend mieux, qu’ils se serrent tous les coudes…

www.bandol-blog.com

9 commentaires sur “Je ne comprends pas!”

  1. C.V.

    @Christian Delaud
    De la transparence, Christian, de la transparence…
    Ce qui se passe à Paris, très franchement je m’en contrebalance un peu, je n’ai à mon niveau qu’un moyen de réagir, c’est avec mon petit bulletin lorsque je le dépose dans l’urne.
    C’est ici, à Bandol en l’occurrence, que nous pouvons avoir une plus grande influence.
    De la transparence!
    Quand j’entends un ancien premier magistrat dire en séance du conseil municipal que les commissions ne servent à rien, que c’est confirmé car lorsqu’elles doivent se réunir, les membres ne sont pas convoqués ou pas dans des délais acceptables…
    De qui se moque-t-on?
    Heureusement qu’il y en a parmi vous qui sont honnêtes, qui ont au moins l’honnêteté de dire qu’il faut améliorer le système.

    #7792
  2. Jacques K.

    Prinz à raison.

    La defiscalisation d’un marché a comme conséquence immédiate d’en créer une niche pour optimiser son impôt.

    L’art peut être un placement rentable, souvent bien moins volatile que la bourse ou les devises. La defiscalisation peut porter sur deux aspect, la comptabilisation des oeuvres d’arts dans la base de calcul de l’ISF, et l’exonération des plues values en cas de cession.

    C’est aussi une manière adroite de gonfler le bilan de certaines entreprises, les filiales se cédant entres elles des oeuvres d’art à chaque fois plus élevée. L’argent ne sort pas du groupe, mais le total des actifs de chaque filiale est ainsi majoré (l’une par la trésorerie reçue de la vente, l’autre par l’oeuvre ainsi sur-évaluée). C’était l’explication de la ruée des groupes japonnais sur les Van Gogh il y a quelques années.

    N’ai pas d’illusion, Christian, dès lors que l’on parle d’un avantage fiscal, tu peux être certain qu’il sera détourné immédiatement par ceux dont l’activité est de faire payer moins d’impôts à ses clients.

    Jacques

    #7751

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 5 , à 12:55 am UTC
Ce mois: 16 , à 09-07-2020 11:21 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050