Humeur de Brigitte

Liberté de culte et esprit de fraternité à Bandol

Comme tous les samedi, à 18h30 en été, il y a une Messe en l’église de Bandol…
Aujourd’hui, sur la place, il y avait aussi les animations de la fête nationale qui commençaient par un radio crochet (à vérifier, mais depuis l’église, ça chantait bien faux). Alors que notre bon curé Marius Boyer s’apprêtait à dire la Messe, les candidats s’égosillaient à quelques mètres. Monsieur Le Curé envoya un émissaire pour demander trois quart d’heure de calme, le temps de l’office, émissaire à qui il fut répondu de fermer l’église.
-Fermer l’église?
-Comment fermer l’église!?
Il y avait dedans près de deux cents personnes tentant de se recueillir malgré le bruit…. Le bruit a duré pendant toute la Messe… Belle image de Bandol pour les nombreux touristes venus grossir les rangs des fidèles en ce mois de juillet!
Comment peut-on se permettre un tel manque de respect envers les personnes pratiquant leur religion ?
Et pourquoi de telles animations n’ont-elles pas lieu auprès du kiosque à musique? Cela ne dérangerait personne et de plus attirerait les badauds vers ce bout du port si beau et pourtant bien délaissé.

Brigitte Marzo

www.bandol-blog.com

NDC: je suis d’accord, il y aurait beaucoup à dire et à faire, déjà d’aller faire de la musique au kiosque à musique comme le dit Brigitte…

Mais tout ça n’est pas bien grave car “ces licheux de balustre” de passage par chez nous, ne votent pas à Bandol!

32 commentaires sur “Humeur de Brigitte”

  1. Jean Sarrat

    La moralité de cette histoire confirme l’existence de 2 sortes d’individus:
    -celles et ceux qui sont attachés à un témoignage de leur passé
    -celles et ceux qui n’y sont pas attachés.
    Il y a de nombreuses années, par hasard, j’ai découvert une explication, reprise dans mon témoignage de 474 pages évoquant entre autres le problème d’un homme constatant qu’il est le seul à ne pas projeter son ombre. Cette situation je l’ai découverte dans la lecture d’une vieille légende expliquant le désarroi d’un homme s’apercevant être le seul à ne rien projeter sur le mur qu’il côtoie dans sa déambulation quotidienne. Ce constat soudain va lui expliquer son mal vivre.
    Tout ça pour dire que la recette du bonheur pour la 1ère catégorie trouve sa source dans ses propres références du passé que la 2ième catégorie doit absolument respecter.
    (je suis bien placé pour l’exprimer, le ressentir!)

    #19661
    • patrick lacaze

      Mes maladresses verbales auront eu pour effet de relancer l’engouement autour de ce kiosque. Attention toutefois à bien réguler les programmations pour ne pas risquer la surchauffe de cette vénérable bâtisse dont la rénovation à la demande de Marcel Boggie sous la 2ème mandature Paecht aura coûté la bagatelle de 140 000 francs pour la plus grande joie de l’imprimerie Sira grande pourvoyeuse de cartes postales de Bandol. (fin de la parenthèse kiosque).
      Avec Azur qui a eu la gentillesse de répondre à mon interrogation, nous pouvons tenter de nous projeter vers le futur en relisant ses réponse dont je souhaite recopier la conclusion qui me semble significative :
      Aujourd’hui, qu’est ce qui fait venir (ou pas) le touriste ? Voilà la question qu’il faut se poser et les réponses seront les priorités.
      Actuellement, il me semble que, de manière générale, on ne se pose même pas la question, on vit sur les acquis du passé et on perd des parts de marché par rapport au communes environnantes . . .

      #19665
  2. C. GUDET

    Bonjour,
    Je suis outré par les propos de M. Patrick Lacaze concernant l’utilisation du kiosque. Il insulte la mémoire de mon père, Jean GUDET, chef de la philharmonique pendant 40 ans, citoyen d’honneur de la ville de Bandol, et des musiciens qui animaient les belles soirées d’été, le mercredi. Si nous étions une quinzaine de musiciens de Bandol, mon père faisait venir en renfort ses camarades de la Musique de la Flotte de Toulon. Bénévolement ses amis venaient produire un spectacle de qualité et non pas un “petit bagadou à la mode bretonne”. Même ce terme est insultant, méchant et injuste.
    Nous jouions sur le kiosque des morceaux très variés: classique (Mozart, Bizet,….) de la variété, des marches d’orchestre, des musique de film….Le public se pressait et appréciait ce genre de manifestation.

    C. GUDET

    #19643
    • C.V.

      Je suis d’accord avec vous et je pense qu’il serait nécessaire que le kiosque à musique retrouve sa vocation première et que l’on puisse de nouveau proposer aux estivants et bandolais les concerts comme ils avaient lieu avant.
      Le comité des fêtes pourrait profiter lui aussi de cet espace pour ses animations.
      Et c’était bien assez grand avant pour recevoir des musiciens, je ne vois pas pourquoi ce ne serait plus possible aujourd’hui!
      Et quand on parle de musique, normalement tout s’apaise, mais peut-être pas à Bandol.
      Concernant l’amphithéâtre évoqué par Patrick Lacaze…

      #19644
    • la passante

      Le charme désuet de ce kiosque, rempli de souvenirs pour certains, il est dommage que l’on ne s’en serve pas plus .

      #19646
    • patrick lacaze

      si je vous ai offensé, permettez que je vous présente mes excuses. Je n’insulte personne.
      je constate que ce kiosque à musique n’a plus abrité de musiciens depuis fort longtemps sauf en de rares occasions. En tout cas pas depuis que je suis à Bandol (1986). Il y a forcément des raisons. Maintenant si vous réussissez à convaincre des musicos de venir jouer sur ce site tant mieux. Quel meilleur moyen d’honorer la mémoire de votre père et de ses amis.
      Quand même ça me gênerais que l’on crois que je parle sans savoir. je signale que j’ai pour ami un musicien (Alain Maillet né au Beausset) qui s’est essayé comme prof de musique à Bandol et qui après avoir animé une équipe d’enfants formés cahin caha au jazz (et réussi à monter avec eux des animations type fête de la musique pour leur donner le gout de se produire en publique) est parti se faire embaucher comme soliste au jazz band de Bretagne pour une tournée aux état unis.
      Promis je reste un observateur attentif de la renaissance philharmonique du kiosque de Bandol : il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

      #19652
    • Mireille

      Merci Claude !!!
      J’étais tellement en colère lorsque j’ai lu les propos pleins de méchanceté de monsieur Lacaze que j’ai eu du mal à trouver quelques noms de Musiciens qui venaient jouer sur notre kiosque…maintenant quelques uns me reviennent : et monsieur Julien, notre Président pendant près de 40 ans ! et tous les autres… allez, on va s’amuser à les retrouver ; c’est Gérard Passalacqua qui a tous les noms, puisque je lui ai donné tous les dossiers de la Philharmonique lorsque j’ai quitté la présidence il y a une dizaine d’années. Tu peux lui demander et on va faire une association (une de plus !!) des “Amis du Kiosque à Musique de Bandol” avec subventions de la Mairie bien sûr…et pourquoi pas ?
      Qu’en penses tu ?

      #19655
  3. patrick lacaze

    Je suis totalement athée mais je suis aussi très respectueux des principes de laïcité en conséquence j’approuve les protestations qui sont proférées ici. Tous les cultes doivent pouvoir collaborer en parfaite intelligence.
    Une fois de plus on voit que parmi les vrais besoins des Bandolais on peut, sans se tromper, programmer un petit théâtre de verdure (où l’on pourra chanter faux tout son saoul. humour) sous la forme de gradins semi-couverts en arc de cercle simili romains, etc. Cette arène remplacerait utilement le kiosque à musique qui de temps immémoriaux n’a jamais abrité la moindre musique. Ce kiosque n’est que la représentation de ce que les hobereaux de l’époque dans leur inculture et leur vanité étaient capables de produire. (despite leur autres mérites par ailleurs).
    Ma grand-mère appelait ça du pompeux gratuit. Par gratuit il faut comprendre vide de tout sens.
    Pour la petite histoire on construisait ce type de géométrie dans les grandes haciendas (villa) romaines pour regrouper en un seul lieu toutes les pénates ou pour rendre un hommage particulier à un dieu préféré. Un genre de fourre-tout de l’ésotérisme. La résonance sous ce genre de coiffe est musicalement catastrophique.

    #19620
    • C.V.

      Le rendu sonore serait peut-être catastrophique mais aussi bon que celui qui nous est donné d’assister sur la place de la Liberté.
      Il aurait l’avantage de ne pas perturber le bon déroulement de la messe de Marius.

      #19621
    • Athéna Christodoulos

      Si je comprends bien monsieur Lacaze vous voudriez démolir le kiosque.
      Il fait partie du patrimoine bandolais, inauguré sous Octave Maurel en Juin 1933, d’après les plans de Fleury Linossier. De plus détrompez-vous, il a été pendant des décennies le lieu privilégié de concerts donnés par des philharmoniques, fanfares, équipages des musiques de la flotte et j’en passe.
      Effectivement au 21eme siécle ces concerts ne sont peut être plus d’actualité, mais je ne crois pas qu’il faille critiquer pour autant, comme vous le faîtes, ceux auxquels on doit sa création.
      Dernièrement dans le cadre du jumelage avec Wher, il a été remis au maire un tableau d’Alexandre représentant le kiosque et il en a été très touché.

      #19625
      • C.V.

        A propos du tableau, il ne faudra qu’il pense à le laisser dans les locaux de la maire quand il quittera son bureau l’année prochaine à l’annonce des résultats des prochaines élections!
        C’est Gueant ou Guaino qui s’est fait attrapé? Je les confond toujours! 🙂

        #19626
      • patrick lacaze

        Vu la taille du kiosque les orchestres qui se sont succédé n’ont pas pu être autre chose qu’un petit bagadou à la mode bretonne. Cela étant Je suis certain que tous les musicos de l’époque se sont bien amusé et les spectateurs aussi.
        Nonobstant faut-il pour autant se confondre en admiration pour une hérésie culturel et esthétique.
        Si je reprend votre logique (juste dans son fondement)du respect des anciens, je pense qu’on pourrait remonter encore un peu plus : jusqu’à ceux qui construisaient des gradins par exemple. Avec des scènes dignes de ce nom, adossées à des murs permettant le répond du son en même temps que d’ouvrir le jeu des acteurs sur de multiples fonctionnalités. Pourquoi copier les médiocres au dé-profit des meilleurs ?
        “errare humanum est” n’est que la première partie d’une maxime remarquable. la seconde partie est bien meilleure :
        “perseverare diabolicum”.
        l’erreur est humaine mais persévérer est diabolique.
        Il en est allé ainsi des théâtres à l’italienne qui furent également des summums de pompeux gratuits, et croyez moi j’en ai bouffé dans mon enfance pour faire plaisir à ma maman.
        Croyez que je suis désolé d’ébranler vos certitudes mais on ne me fera jamais dire que c’est beau et utile quand c’est moche, mal conçu, inutile depuis sa création, malgré le consensus béat de populations incultes. Navré je suis structuré ainsi. C’est le problème avec les matheux : ils ont une force d’analyse qui gâche la fête.
        mais comment faire . . . à part se taire.
        mais là j’oppose une autre maxime : qui ne dit mot consent.

        #19632
      • Mireille

        Merci Athéna ! quelqu’un qui défend notre Bandol et son magnifique kiosque!!
        Demande aux joueurs de boules ce qu’ils en pensent …
        De toute façon, les goûts et les couleurs ne se discutent pas mais sachons respecter ceux des autres.
        bises

        #19637
    • Jean Sarrat

      Patrick LACAZE,
      Quand (vous)(tu)dites et dis:”Tous les cultes doivent pouvoir collaborer en parfaite intelligence.” ce n’est pas le sujet.
      Il s’agit simplement d’une messe perturbée par une animation qui aurait put être légèrement retardée et tout le monde aurait été servi. N’étant pas moi même pratiquant je respecte celles et ceux qui le sont et me pose une question qui va déclencher une polémique:
      – Que ce serait-il passé s’il c’était agit d’un office religieux devant une mosquée ??
      Allez, allons z’enfants c’est parti…

      #19627
      • C.V.

        Appelés à la prière par un muezzin, les musulmans se réunissent à la mosquée à midi, le vendredi, jour saint, afin de prier en tant que congrégation.

        Nus faisons rarement des animations le vendredi à midi ! 🙂
        Donc: pas de problème! 🙂

        #19629
      • patrick lacaze

        Salut Jean,
        c’est un peu le sujet quand même si on considère l’opacité intellectuelle de celui qui a proposé de fermer les portes de l’église.
        Pour le problème de l’affichage ostentatoire de certains musulmans dans la pratique de leur culte on ne peut que répondre que laïcité n’est pas du tout synonyme de permissivité, de complaisance. Nous avons défroqué nos curés et nos nonnes selon les lois de laïcité de 1905 selon les principes énoncés de séparation de l’église et de l’état. Ce fut un succès sociétal (après les anglais et tous les pays nordiques) et un immense progrès à tous point de vue. Ce n’est pas 100 ans plus tard pour replonger dans l’obscurantisme, l’ésotérisme, et bien évidemment le clientélisme politique, fiente (et mort)de la démocratie.
        Tous ceux qui iront dans cette direction jetteront la France dans les bras des extrémismes de tous bords avec les résultats que l’on sait.

        #19634
    • Azur

      Avec une note d’humour au passage, est-ce vraiment la reine des priorités bandolaises ?
      Je crains que non.

      #19631
      • patrick lacaze

        je suis bien d’accord avec vous. La philosophie fondamentale ou pseudo philosophie comme le dit si bien SM ne nourrit pas son homme au quotidien. Si vous pouviez nous proposer des priorités . . .

        #19635
        • Salvatore MANZONI

          Bonjour,
          je vous prierai de ne JAMAIS prendre mes écrits comme référence!
          Vous vivez de votre côté et moi du mien!Tout ira bien comme ça !
          SM

          #19641
        • Azur

          Quelles priorités ?
          Comme pour toute commune il est important de la développer pour assurer son avenir.
          Bandol est une station balnéaire qui doit donc miser sur le tourisme et y investir. Selon moi, Bandol doit réaffirmer son côté provençal en bord de mer avec des offres adaptées tant aux touristes (et leurs exigences actuelles) qu’aux résidents, y compris les commerçants (et leurs besoins actuels).
          Le kiosque, un amphithéâtre, ce sont des détails. Mais le kiosque est absolument à conserver. C’est un bel héritage du passé.
          Aujourd’hui, qu’est ce qui fait venir (ou pas) le touriste ? Voilà la question qu’il faut se poser et les réponses seront les priorités.
          Actuellement, il me semble que, de manière générale, on ne se pose même pas la question, on vit sur les acquis du passé et on perd des parts de marché par rapport au communes environnantes …

          #19659
    • Mireille

      Je veux bien que vous critiquiez beaucoup de choses qui ne servent à rien à Bandol, mais par respect pour tous ceux qui l’ont “utilisé”, s’il vous plait ne critiquez pas le kiosque à Musique ; tous les Musiciens de la Philharmonique messieurs Folco, Scalise, Allodi…et tous les autres, qui voudront bien excuser mon oubli ; Monsieur Jullien, monsieur Gudet, les 4 Marzo (le Père, Henri et ses 3 fils)… j’en passe et des meilleurs certainement.
      Tous les mercredis soirs, l’été, on se retrouvait au concert devant le kiosque pour écouter les morceaux que la philharmonique avait répétés pendant tout l’hiver et c’était vraiment le rendez vous de tout Bandol qui se hâtait pour pouvoir trouver une place assise sur les chaises que la Mairie prenait soin d’installer.
      Les petits groupes qui se sont produits samedi soir auraient très bien pu le faire sur notre beau kiosque à Musique, ce qui lui aurait donné une seconde jeunesse..
      Mais je vous en supplie, ne critiquez pas ce que nous aimons tous, même si vous pensez que cela ne sert à rien !
      Si l’on devait raser tous ce qui ne sert à rien…je préfère ne pas y penser…
      bonne soirée

      #19636
      • patrick lacaze

        chère Mireille,
        je respecte votre nostalgie. J’exposais un constat : ce kiosque ne correspond plus à aucune des fonctionnalités de notre époque en matière de divertissement. Je ne faisait que répondre à une proposition émise par Brigitte et approuvée par CV d’aller faire de la musique au kiosque. Puisqu’il était question du respect d’autrui je remarque qu’on ne peut pas demander à des musicos d’aller s’enterrer sous ce “machin” entouré de poussière qui ne permet pas d’offrir le moindre spectacle dans de bonnes conditions. Gardons donc ce kiosque mais cessons de le considérer comme un outil de loisir. C’est une chère belle vieille chose romantique, un peu kitsch et inutile.
        Par contre j’approuve Brigitte d’avoir protesté et demandé un peu de considération pour son église.
        Conclusion Il y a donc un vrai besoin pour Bandol d’un petit hémicycle de plein air multi usages au service des clubs et associations ainsi que pour le comité des fêtes. un budget autour de 414 000 euros ;o)

        #19639
        • Mireille

          Ce n’est pas une vieille chose, ni un machin entouré de poussière… il y a plusieurs façons de voir la même chose : il suffit d’avoir de bonnes lunettes, c’est à dire celles avec lesquelles la chose la plus insignifiante peut prendre une très grande place…c’est le cas de notre kiosque bandolais ! alors Bandolais de souche ou Bandolais d’adoption redonnons à notre kiosque la place qu’il mérite !
          Merci

          #19656
        • Philippe Jacob

          Et bien moi j’aime bien ce kiosque, minot j’habitait juste en face sur un bateau.
          Les concerts joués a cet endroit je trouvait cela charmant.
          Et puis pourquoi vouloir à tout prix casser ce qui était Bandol d’avant ????
          Regardez maintenant la place du marché…perso je trouve qu’elle était bien plus sympa avant…..ainsi que les petits jardins devant le nautic, l’Amiral et le Bistot du port.
          Savoir conserver, des fois, ce n’est pas si con.

          #19658
          • Salvatore MANZONI

            Il y a dans Bandol quelques esprits un peu trop féconds ( C’est comme ça que ça s’écrit,) il suffit de les juguler et de ne pas leur donner l’importance qu’ils croient mériter!
            SM

            #19660

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

9 visiteur(s) en ligne actuellement
9 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 48 , à 02:52 am UTC
Ce mois: 95 , à 11-13-2019 02:15 am UTC
Cette année: 95 , à 11-13-2019 02:15 am UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050