EXPOSITION à LA MÉDIATHÈQUE « LES SEIGNEURS DE BANDOL »

CAB

Le Cercle des Auteurs Bandolais sera présent lors de lamanifestation « festive » de l’association « Pointus Légendeset traditions » et rappelle pour tous les férus d’histoire son

EXPOSITION à LA MÉDIATHÈQUE « LES SEIGNEURS DE BANDOL – PARTIE I »

Comme c’est le cas pour de nombreuses autres nobles associations bandolaises, suite à un aléa… je dirais d’ordre technique (le budget de la municipalité étant entre les mains de la Cour des Comptes), et en l’absence de subventions, les caisses du Cercle des Auteurs Bandolais sont vides. Il n’y a plus un seul denier, un écu, une livre… Cependant il était pour nous essentiel de commémorer le tricentenaire de la
naissance du fief de Bandol et de relater les péripéties des Seigneurs de Boyer lorsqu’ils ont souhaité, après de longues décennies de négociations, couper le cordon ombilical avec leur commune mère la Cadière.

En effet « un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre » disait Winston Churchill.…
Ipso facto nous avons été contraints de racler les fonds de tiroir et de faire avec « la poire pour la soif » comme l’écrivait l’interprète de Louis XIII, Antoine Oudin, en 1640, dans ses
« Curiosités Françaises ».
Durant la manifestation dite de « la Valse des Capians » et jusqu’au 1er septembre une exposition réalisée avec les moyens du bord et suite à un colossal travail de recherche est visible à la médiathèque (aux heures d’ouverture).
Cette exposition intitulée, cela va de soi « » Les Seigneurs de Bandol – partie I » rassemble plusieurs tableaux dont les thèmes sont les suivants:
-Des textes des Ducs d’Épernon et de Lesdiguières durant les guerres de religion.
-Un document essentiel de 1596 du Duc de Guise (Charles de Lorraine) nommant Antoine Boyer à la tête
de troupes pour entrer dans Marseille resté fidèle à la Ligue… ce qui expliquera ses futures nominations de
Viguier de la ville puis de gouverneur de Notre-Dame de la garde.
-Des lettres patentes concernant la construction du Fort de la Motte.
-Le texte original du don des Madragues par Louis XIII de 1603 à Antoine Boyer et les confirmations plus tard par Richelieu, et après 1670 à Jules Boyer et François Ier de Boyer par Louis XIV… ainsi que de nombreux documents concernant la technique de la Madrague.
-L’acte d’inféodation à l’abbé de Saint-Victor (lettres patentes de Louis XIII en 1634)
-Un travail sur les armoiries et la devise à partir du texte original du 6 octobre 1751 (demande du consul Cay et réponse du Marquis de Bandol)
-Enfin les commentaires de Cristina Baron, conservatrice du musée national de la Marine de Toulon sur la
réalisation du tableau « la pêche au thon vue du golfe de Bandol par Joseph Vernet »

Etc. etc.

La deuxième partie de cette exposition sera présentée à partir de septembre… si les budgets alloués au CAB sont suffisants. Mais nous gardons espoir… et en évoquant l’espoir on ne peut s’empêcher de songer à Malraux qui écrivait « La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert ! »

Jean Marie Schneider – président du CAB

Les commentaires sont fermés.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 10 , à 12:13 pm UTC
Ce mois: 16 , à 09-07-2020 11:21 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050