Discussion autour du port…


Bandol dispose d’un Port avec de nombreuses places, mais comme beaucoup d’entre eux, le problème d’obtention de place se pose pour tous les candidats à la plaisance.
Rentrant d’une promenade en mer, nous nous sommes retrouvés plusieurs plaisanciers à évoquer la situation insoluble d’un locataire de place qui désire vendre son bateau, en abandonnant sa place.
La réalité aujourd’hui, n’offre comme seule possibilité officielle, pour celui qui veut vendre son bateau, que de le remplacer ou ne pas pouvoir faire profiter de sa place à son acquéreur.
C’est logique, mais pourquoi la Sogéba n’informerait-elle pas les personnes sur liste d’attente des ventes ou tout simplement pourquoi ne pas communiquer, aux détenteurs de place qui veulent abandonner leur location, la liste des personnes sur liste d’attente?
Il parait que cette liste est composée de candidats divers et que la priorité serait donnée aux BANDOLAIS.
Pourquoi pas?
Mais alors qu’attend-t-on pour débloquer une situation ubuesque que vient de m’exposer la propriétaire d’un petit voilier qui veut vendre son bateau ET NE PLUS NAVIGUER mais qui ne peut pas faire profiter de sa place à un acquéreur?

Jean Sarrat

Tags: , , ,

10 commentaires sur “Discussion autour du port…”

  1. lulu

    Bonjour,
    Vous avez surement raison messieurs Sarrat et Cermolacce, mais mine de rien vous donnez toutes les “ficelles” pour avoir une place dans un port en “grillant” ceux qui sont en liste d’attente. A commencer par le fameux 49/51, que je ne détaillerai pas.
    A mon avis (mais cela n’engage que moi) beaucoup de néo-plaisanciers ignorent qu’une place de port risque de leur couter plus cher que le Bateau.
    Si tout le monde comprends que pour sa voiture les places gratuites (occupables 8 jours maximum) sont rares, et que les autres place sont payantes et chers : parking, box etc. à la location, comme à l’achat,
    le néo-plaisanciers pense que cela devrait etre gratuit pour son bateau.
    J’ai du mal à comprendre … d’autant qu’il y a beaucoup de place amodiée à vendre.Et cela en toute légalité. La liste est disponible à la capit; Certes c’est cher , mais qui a dit que la plaisance était à la portée de toute les bourses ?

    #14422
  2. dominique.cermolacce

    Désolé, mais je ne suis pas du tout d’accord avec vous.
    La démarche de la SOGEBA et de nombreux ports est à mon avis la plus efficace et la plus logique possible.
    N’oublions pas que le port est sauf erreur sous une DSP, donc qu’il doit être accessible à n’importe qui, sans tenir compte de résidents Bandolais ou non résidents, d’acheteur potentiel d’un bateau déja dans le port, etc…
    Qu’une information plus détaillée de la liste d’attente soit faite aux inscrits je suis d’accord (savoir au moins 1 fois par an a quelle place un demandeur est positionné, le nombre de places attribuées) par contre il n’appartient pas à la SOGEBA de jouer le role de vendeur de bateau.
    Pour revenir sur le prix de vente d’un bateau avec ou sans place, voici un exemple très simple:
    Je vends un bateau de .. mètres sans aucune possibilité de place à un prix de 100.
    Pensez vous qui si je vends ce meme bateau avec une possibilité de place ce qui représente une plus value, je vais le vendre le même prix ?.
    Bien sur officiellement c’est le bateau qui est vendu et non la place, mais personne n’est dupe.
    Autre aspect également qui pourrait avoir des conséquences dans le cas ou un vendeur cède son bateau à un acheteur non inscrit sur la liste d’attente, a moins qu’il ne suffise de vite s’inscrire pour passer devant tous les autres.
    Je ne pense pas qu’un port quelconque puisse cautionner ce type de pratique, ne serait ce qu’en diffusant la liste des bateaux à vendre.

    En ce qui me concerne le système de la liste d’attente est le plus logique, bien entendu, il faut qu’il soit transparent et règlementé, peut être y a t-il fort à faire sur ces points, mais il a au moins, s’il est correctement géré, la valeur d’etre égal pour tous.
    Je serai curieux de connaitre dans le port de Bandol le nombre de plaisanciers qui souhaiteraient vendre leur bateau, libérer une place et qui n’y arrivent pas du fait que le nouveau propriétaire ne peut occuper cette place.

    #14414
    • Jean Sarrat

      Réponse à votre dernière question:
      Je peux déjà vous indiquer que la personne qui a suscité chez moi ce type de discussion est propriétaire de son petit voilier en vente sur la panne C et qu’elle n’arrive pas à vendre pourtant à petit prix. Elle ne m’en voudra pas de l’évoquer puisque nous en avons discuté devant témoin.

      #14415
    • Prinz Karl

      S’agissant du domaine public artificiel, il me semble que les autorisations accordées ne sont pas cessibles. Elles sont données à titre personnel, la SOGEBA agissant ici selon une DSP. Cette mention devrait figurer sur le document octroyant la place.

      #14416
      • Prinz Karl

        domaine public maritime artificiel je précise….(la règle est la même pour le domaine public naturel)

        #14417
        • Jean Sarrat

          Les autorisations ne sont pas cessibles, les contrats annuels renouvelables le précise, d’ailleurs en relisant mon texte c’est bien ce que je dis depuis le début.

          #14421
          • Prinz Karl

            ce qui en clair signifie que la cession est illégale… et que les “petits mains” qui s’amuseraient à vendre et à acquérir une place ainsi, outre la nullité totale de la vente… s’exposeraient à des poursuites pénales devant le tribunal correctionnel…..Et je ne mentionnerai pas les conséquences sur le plan civil , la compagnie d’assurance couvrant l’acquéreur fraudeur risquerait bien de prononcer la déchéance de sa couverture en cas de “pépin” sur l’emplacement….

            #14425
  3. dominique.cermolacce

    Je ne pense pas que ce soit un problème majeur de vendre son bateau sans la place. La plupart des plaisanciers inscrits sur une liste d’attente possèdent déja un bateau.
    Appliquer votre système peut être très dangereux pour les raisons suivantes:
    Je cherche une place et j’ai déja un bateau, j’achète le bateau avec la place, et quelques temps après je mets mon bateau.
    Le risque de voir les prix des bateaux multipliés par X peut se présenter sur le seul fait qu’il y a la place avec. Le privilège de bénéficier d’une place peut à mon sens faire la différence de prix par rapport à un bateau sans place.
    Mais dans cette hypothèse,la personne vend une place qui ne lui appartient pas, je ne pense pas que cela soit très légal et démocratique par rapport à ceux qui ne cederaient pas leur place avec le bateau et surtout par rapport aux nombreux plaisanciers qui n’envisageraient pas d’acheter un bateau pour bénéficier d’une place.

    Ce type de pratique était courante par le passé dans un port Marseillais permettant à des personnes peu scrupuleuses de vendre des épaves à des prix très élévés avec la place.
    Cette pratique a heureusement cessé depuis plusieurs années.

    Sans doute la personne que vous avez rencontré et vous même n’avez pas pensé à cette manoeuvre.

    Cordialement

    #14409
    • Jean Sarrat

      @ dominique.cermolacce
      Votre intervention donne l’occasion d’engager un dialogue, en souhaitant qu’il profite à tout le monde, sans apport de polémique puisque vous comme moi nous nous voulons constructifs. D’où l’intérêt de reprendre point par point pour enrichir, non pas ce débat, mais le sujet.
      1)” Je ne pense pas que ce soit un problème majeur de vendre son bateau sans la place. La plupart des plaisanciers inscrits sur une liste d’attente possèdent déjà un bateau.”
      1-1 La plupart des bateaux en vente sur Bandol ne trouvent pas preneurs car l’éventuel preneur, même sur liste d’attente ne peut pas bénéficier de la place.On peut rappeler que le principe d’affectation de place se fait dès qu’une place se libère du bateau qui l’occupait.
      1-2 Si la plupart des plaisanciers inscrits sur une liste d’attente possèdent déjà un bateau, le bateau à vendre ne peut se vendre qu’à un plaisancier venu d’ailleurs et qui ailleurs est déjà sur une liste d’attente!!! On tourne en rond vous l’admettrez, car ce qui est valable pour Bandol est valable ailleurs.
      2)”Je cherche une place et j’ai déjà un bateau, j’achète le bateau avec la place, et quelques temps après je mets mon bateau”.
      Pourquoi pas? Puisque de toute façon sur une place il ne peut y avoir qu’un bateau et le sort du bateau ayant fait l’objet de la transaction appartient à l’acheteur.

      3)” Le risque de voir les prix des bateaux multipliés par X peut se présenter sur le seul fait qu’il y a la place avec”.
      L’inscrit sur liste d’attente n’a aucune obligation d’acheter un bien hors de prix, il existe un marché que tout le monde connait dans la plaisance. Et libre:
      -au vendeur, parce que son prix est prohibitif, de ne pas vendre son bien et geler une place ad vitam aeternam
      -à l’acheteur d’attendre une place ad vitam aeternam.

      4) “Mais dans cette hypothèse, la personne vend une place qui ne lui appartient pas, je ne pense pas que cela soit très légal et démocratique par rapport à ceux qui ne céderaient pas leur place avec le bateau et surtout par rapport aux nombreux plaisanciers qui n’envisageraient pas d’acheter un bateau pour bénéficier d’une place.Ce type de pratique était courante par le passé dans un port Marseillais permettant à des personnes peu scrupuleuses de vendre des épaves à des prix très élevés avec la place.”

      Je n’ai jamais évoqué l’hypothèse de vendre une place qui n’appartient qu’à la Ville par intermédiaire ou concession à la SOGEBA. Bien que l’hypocrisie dans ce domaine précis est de mise simplement à l’inventaire des 49/51 (je ne parle pas du Pastis!!). Non tout simplement “réguler” le marché en impliquant la SOGEBA dans la communication des listes d’attente aux Vendeurs ou des listes des bateaux à vendre aux gens sur liste d’attente. La révélation du prix de vente souhaité couperait cours à toute supputation malsaine sur les intentions du vendeur.

      #14413

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

1 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 14 , à 12:06 pm UTC
Ce mois: 16 , à 10-08-2020 04:33 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050