Désignation des représentants des plaisanciers à Bandol

Chers amis plaisanciers,
La mairie de Bandol convoque le CLUPP pour élire les trois représentants des plaisanciers au Conseil Portuaire.
Cette élection est essentielle.
Leur rôle sera de vous représenter au Conseil Portuaire, organe de gestion consultatif du Port de Bandol.
Mais il est surtout de vous assister au quotidien dans vos démarches avec l’administration du port ou en cas de difficulté.
Je serais candidat à cette élection.
Je le suis pour vous représenter en toute indépendance.
Je n’ai aucun lien avec la Mairie de Bandol ou avec la Sogeba et je n’ai, non plus, aucun conflit avec eux.
Ma candidature est également indépendante des associations de plaisanciers, que je respecte, mais qui peuvent déjà être représentées au Conseil Portuaire, trois sièges leurs étant réservés indépendamment de cette élection.
Je travaille depuis des années, dans différents groupes de réflexion, pour améliorer les conditions d’accueil dans le port et pour résoudre ce qui nous choque tous : des tarifs élevés, de nombreuses places vides à toutes les périodes de l’année et des listes d’attentes interminables. Je connais parfaitement son cadre juridique et technique et je sais que des solutions existent, validées et éprouvées ailleurs.
Il ne s’agit pas de refaire le monde ni de construire un nouveau port.
Il s’agit simplement, en vous représentant, d’agir concrètement pour vous assister et résoudre vos difficultés, que vous soyez passager, abonné ou amodié.
Pour pouvoir voter, vous devez préalablement vous inscrire sur la liste du Clupp. Pour cela, vous devez déposer ou adresser à la Capitainerie du Port – 83150 Bandol un courrier indiquant « je demande mon inscription sur la liste du Clupp pour participer à l’élection des représentants des plaisanciers » et vous joignez une copie de votre contrat abonné ou amodié ou les factures de stationnement d’une durée de 6 mois minimum.
C’est très urgent. La liste sera close lundi prochain, le 14 mai. Et la prochaine élection sera dans 5 ans.
Cette précipitation et le flou entourant les modalités de cette élection vous en disent d’ailleurs assez long sur la manière dont nous, les plaisanciers, sommes considérés.
Le vote est prévu le 1er juin au matin à la capitainerie. Je reviendrais vers vous pour vous apporter toutes les précisions nécessaires sur les modalités du vote et pour développer le sens de cette candidature.
Vous ne pourrez voter, si vous êtes inscrit, que pour un seul nom.
Je souhaite que vous me désignez, afin qu’il y ai un représentant indépendant dans ce Conseil Portuaire.
En attendant, je vous invite donc à vous inscrire sur la liste du Clupp pour pouvoir voter. Et n’hésitez pas, déjà, à me faire part de vos idées, remarques ou réflexion. Vous pouvez, également, faire circuler ce message auprès de vos amis plaisanciers.
Vous pouvez me joindre par téléphone au 0660814662.
Notre tâche, ensemble, sera de faire du Clupp, Comité Local des Usagers Permanents du Port, l’organe de représentation des plaisanciers dans leur relation avec l’administration du port, au côté des autres associations de plaisanciers qui agissent, elles, pour l’animer.
Bien cordialement,
Jacques KAUFFMANN

Candidature de Jacques Kauffmann

Objet : Inscription sur la liste du Comité Local dés-Usagers Pérmanentà (CLUP) du port de plaisance de Bandol et Convocation a l’élection des représentants des navigateurs de plaisance au sein du conseil pôrtuaire.

5 commentaires sur “Désignation des représentants des plaisanciers à Bandol”

  1. Jean-Pierre HECQ

    Lorsque je suis allé à la capitainerie pour déposer ma demande d’inscription en tant que membre du CLUPP, il m’a été demandé si j’étais candidat.
    Cueilli à froid, et n’en ayant pas eu l’intention préalablement, j’ai dit que je verrais d’ici le 21 mai.
    Puis j’ai voulu savoir en quoi cela consistait, et pour ne pas me tromper, je suis allé voir directement dans le Code des ports maritimes. Et depuis, je vais de surprise en surprise.

    Les articles du Code des ports maritimes concernant le CLUPP étant vite lus et compris, je suis passé à l’application, et ma première question, Lundi matin, a été : quelles sont les règles de l’élection, et elle a été posée à la personne indiquée sur le courrier comme « suivant » cette affaire. Réponse : « Je ne sais pas, voyez le service portuaire ». Sitôt dit sitôt fait, mais les responsables ne sont pas là, on me renseignera Mercredi. Mais il m’est dit aussi que la liste des inscrits ainsi que la liste des candidats ne sera publiée que le jour du scrutin, ce qui est extrêmement étonnant. Entre temps, ayant rencontré des gens « qui savent », j’apprends que le vote se passe ainsi :
    un électeur se voit remettre un bulletin sur le quel il inscrit UN nom choisi parmi ceux des personnes qui se sont déclaré candidates. Les 3 personnes dont les noms ont été inscrits le plus grand nombre de fois sont élues.
    Cette procédure « procurative » me semble inaccoutumée et assez inappropriée, mais pourquoi pas ! En tout cas je n’ai toujours pas de réponse de la part d’un officiel mercredi à 16:50h. J’appelle donc le port. J’apprends que la direction est justement en train de recevoir quelqu’un qui conteste le processus mis en route, et que des consultations ont lieu entre le port et le service juridique ; il m’est demandé de rappeler Jeudi.
    Jeudi matin, j’obtiens un responsable du port et je lui rappelle mes interrogations transmises à la réception, il y a 4 jours, et pour les quelles je suis en attente d’une réponse. Il m’est alors confirmé que le scrutin se déroulera selon le procédé dont j’ai été informé par la rumeur publique. Lorsque j’attire son attention sur le fait que ce processus n’est pas conforme au Code, il me dit que celui-ci est flou. Je lui fait part de mon point de vue : le Code est « libéral », mais il n’est pas « flou » du tout, et si ce processus est maintenu, le premier venu qui ne sera pas satisfait du résultat pourra le contester avec succès. Il en est conscient, mais me confirme, qu’après les consultations avec le service juridique, le système est maintenu !

    Jeudi, nous pouvions lire dans le blog bandolais.fr qu’il y a deux interprétations successives et contradictoires sur un éventuel vote par procuration, et qu’un arrêté allait être publié sur le sujet.

    Cet arrêté est publié depuis hier.

    Bien qu’il ne contienne, en soi, aucune mesure qui soit contraire au Code, il est pourtant par nature illégal et tout son contenu se trouve, de facto, contestable.
    Pourtant le Code est clair et facile à comprendre ! Pourquoi l’autorité municipale se met elle en porte à faux ainsi au regard du texte ? Cherche-t-elle à générer du contentieux ?
    La suite nous le dira !

    #12839

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 10 , à 05:45 am UTC
Ce mois: 17 , à 10-25-2020 11:16 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050