Contrat de Baie…

Contrat de Baie, Pourquoi pas nous ?

Clic sur l'image pour aller sur les site de TPM

Si comme pour le moment cela semble annoncé dans le cadre du S.D.C.I, notre commune intègre TPM, voici peut être un point positif dont nous pourrions bénéficier.
En effet TPM a bien sont contrat de baie et depuis 2002. Au vu de l’actualité récente concernant la qualité de nos eaux de baignades ou portuaire et des intérêts environnementaux et économiques que représente la méditerranée pour une commune touristique comme Bandol. Nous pourrions bénéficier d’une structure d’étude adaptée et rodée possédant les moyens, les infrastructures et le personnel qualifiés pour nous permettre d’effectuer une évaluation poussée des problèmes et de pouvoir, peut être obtenir les moyens d’y remédier.
A moins que l’élargissement de C.C.S.S.B, s’il a lieu, nous donne les moyens de mettre en place le même type d’actions.

Que celles et ceux qui sont pour le S.D.CI, ou pour la C.C.S.S.B, ou qui tremble de se voir livrés à Marseille, ou encore ni pour ni contre, mais espère bien siéger un jour, au sein de TPM ou de ce qu’il pourrait devenir, rangent leurs armes. Cet article a pour seul et unique but d’informer, sur un sujet écologique primordial, pas de prendre fait et cause pour une structure ou une autre.

Je vous invite à vous rendre sur le site de TPM sur le sujet.

Pierre Lerat

4 commentaires sur “Contrat de Baie…”

  1. patrick lacaze

    bonjour à tous,
    si on parle d’un contrat de baie et de la pollution y afférente nous devons considérer que nos eaux de mer sont communes avec celles de La Ciotat puisque nous sommes à l’ouest de Cap sicié qui constitue la référence géographique de partage des eaux.
    En terme de pollution le premier facteur lourds de pollution c’est bandol qui polue bandol. Le deuxième facteur lourd de pollution c’est l’émissaire de Marseille qui se situe devant la calanque de Sormiou. Yves Savio le patron de l’atlantide vous donnera le point GPS exact. Très récemment à la télé nous avons pu entendre mon ami le professeur Nardo Vicente Spécialiste en Biologie marine (celui qui avait plongé sur l’émissaire sous marin de Sanary avec une journaliste pour l’inauguration)lors d’une émission sur La Ciotat. Il confirmait que 30 % des rejets étaient non traités et j’ai eu la joie d’entendre qu’il proposait (en attendant mieux) la construction d’un pipi pipe line de façon à rejeter loin en mer. C’est exactement la solution que je propose pour Bandol. Merci Nardo (directeur scientifique pour la recherche malacologique en europe .. c’est pas un nouveau né) de confirmer cette hypothèse de travail … c’est moins rigolo que ces machins électriques dont personne ne veut nul part mais c’est sûrement mieux pour l’avenir de Bandol. Le problème c’est qu’il faut se taper un max de dossier à monter pour aboutir tandis que les brouettes il suffit d’une signature et hop ! on a fait son devoir d’animateur de la commune ;o))

    #10048
    • Pierre Cap des palmes

      Bonjour, 
      J’ai du mal à admettre que le fait de déplacer l’émissaire plus loin règlerai tout, même provisoirement.
      Il ne s’agit là que de déplacer le problème et non pas de le résoudre. Le provisoire dure toujours trop longtemps surtout dans ce genre de situation..
      Pour ce qui est de Marseille, si Christian veut bien mettre en ligne les photos que je viens de lui envoyer, qui montrent le rejet (noir) de la taille dd dix stades de foot (au moins!), à côté de Sormiou, on s’imagine de l’étendue du désastre …avant de créer le GIP des calanques, il aurait été préférable de traiter ce problème, de même que celui de la Ciotat après la calanque de Figuerolles…je m’étonne d’ailleurs du mutisme des “Vert” à ce sujet…
      Tout ça on en a déjà parlé ici il y a longtemps et rien ne changera malheureusement …
      A noter la page 154 du Bloc marine, page de la Rade Sud de Marseille, celle précisément concernée par les rejets…
      Leçon de conduite adressée aux marins…. Mieux vaut en rire…
      Environnement
      Marseille1
      Marseille2

      #10054
  2. lerat pierre

    Bonjour Prinz,

    Je vous rejoins dans votre analyse, une fois de plus pertinente.
    Comme le stipule la circulaire de 2004 sur le sujet, l’instauration d’un Contrat de baie se fait donc à la seule initiative des acteurs locaux, non pas des services centralisés de l’État.
    Le Contrat est appuyé sur une structure porteuse (personne morale qui gère l’administratif, le secrétariat et l’organisation matérielle), qui conduit à la mise en place d’une structure de gouvernance (comité de baie, éventuelles commissions thématiques, éventuel conseil scientifique…), d’un programme d’actions détaillant les objectifs du Contrat, d’un budget prévisionnel et de moyens d’information et de communication (notamment pour des actions de sensibilisation auprès de la population).
    Les objectifs principaux s’articulent autour de la restauration et/ou la protection du milieu, notamment par la mise en évidence, le suivi et la réduction des sources de pollution (lagunages naturels, stations d’épuration, rénovation des réseaux d’eaux usées, équipements des ports…).
    Le contrat de baie mis en place sur TPM a l’avantage de déjà exister, mais il n’y a aucune raison pour que Sud Sainte Baume ne soit pas en mesure de mettre en œuvre un tel projet.
    Il est certain que l’intégration de la commune de Sanary me semble indispensable à sa réalisation, quitte à s’appuyer et envisager un partenariat et des actions concertées avec les infrastructures de T.P.M si nécessaire.

    #10044
  3. Prinz Karl

    La lecture du document sur renvoi, montre que le contrat de baie de la rade de Toulon existait avant TPM:”Signé le 6 septembre 2002, ce plan d’actions quinquennal a d’abord été porté par le Syndicat Intercommunal de l’Aire Toulonnaise puis par Toulon Provence Méditerranée. Premier contrat du genre en Méditerranée, il est le 4ème en France”.

    Un contrat de baie pourrait donc trés bien être mis en place au niveau de SSB (avec pour le moment l’incertitude concernant SANARY dans SSB ou hors SSB).
    On voit difficilement un tel contrat sans inclure BANDOL ET SANARY (quel que soit le sort de cette dernière). Pour SAINT CYR c’est un peu plus complexe, car sur cette question c’est une coopération avec LA CIOTAT qui semble primer.

    En fait c’est le type même de problème (pollution environnement) qui trouve une réponse dans le pôle métropolitain, càd une coopération inter EPCI sur un point spécifique.

    A mon sens ce devra être une priorité de CCSSB si celle ci garde son autonomie par rapport à TPM, au regard de problèmes de pollutions latentes sur l’espace marin de BANDOL et SANARY (quel que soit je me répète le sort de cette dernière). Et cela implique aussi les communes “en amont”.

    #10043

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 8 , à 03:32 am UTC
Ce mois: 16 , à 10-08-2020 04:33 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050