Compteurs communiquants…

Clic sur l'image pour lire la suite

Avec le radio-relevé des compteurs d’eau, le client dispose d’outils innovants pour maîtriser davantage sa consommation : consultation des volumes journaliers, alertes fuites, … autant de nouvelles fonctionnalités proposées par la Société des Eaux de Marseille. Et des économies d’eau en sont attendues. « Un bel outil de développement durable » résume le directeur de l’Innovation à la SEM.

ET où on reparle de l’au et du nouveau forfait qui a été établi pour notre consommation…

Ce qui serait intéressant, c’est de savoir si nous pourrons nous mêmes définir un seuil de consommation à ne pas dépasser et ainsi être prévenu au besoin.

NDC : lisez l’article sur le site de econostrum.info

www.bandol-blog.com

Tags: , ,

6 commentaires sur “Compteurs communiquants…”

  1. Jean Pierre HECQ

    Le développement durable a bon dos.
    Il est incontestable que ces nouveaux compteurs constituent un progrès. Mais il est incontestable aussi que ce progrès ne profite pas nécessairement au consommateur!
    C’est une machine destinée à faire perdre l’avantage du tarif de la première tranche à tous ceux qui n’épuisent pas journalièrement leur contingent de 165litre/abonnement. Et dans une commune comme la notre, ils sont nombreux. Pour mémoire, il y a à Bandol plus de 5500 résidences secondaires. Quant aux informations en quasi temps réel délivrées par le compteur, l’utilisateur n’en dispose pas; on ne voit pas comment il pourrait s’en servir pour réguler sa consommation.L’étude de VVB montre que dans certains cas (utilisation de la résidence secondaire pendant les seuls mois d’été) l’augmentation de la facture peut dépasser les 45%. Vive le développement durable!

    #4391
    • C.V.

      Vous me direz si je me trompe, mais lorsque cette délibération a été votée, tous les élus ont voté pour.
      Un seul, je crois a voté contre: c’était Monsieur Delaud.
      Ils sont tous responsables de ce qui nous arrive.
      Si quelques uns d’entre eux se présentent pour une nouvelle mandature, il faudra bien qu’ils nous expliquent certaines choses, certaines dépenses récurrentes, dont voici un exemple, entre autres..
      Les petits carreaux bleus ciel qui tapissaient le trottoir sous le pont de la gare et dont on s’est aperçu trop tard qu’ils étaient extrêmement glissants même par temps secs.
      Après les avoir traités pour qu’ils ne glissent plus.
      Que sont-ils devenus ?
      On ne les voit plus, ils sont sous une couche de goudron noir.
      Que d’argent dépensé !!!
      C’est facile de dépenser l’argent qui ne nous appartient pas !
      On ne pourrait pas réfléchir un peu plus avant de poser des dalles que l’on doit casser au bout de trois ans, parce qu’elles sont posées sur des réseaux insuffisants !
      Je suis prêt à faire un pari :
      Je suis sûr que le prochain premier magistrat nous refera le quai du port en y posant des dalles… On pari ?
      A moins que ce ne soit le même ou alors il aura changé d’avis…

      #4392
    • Patrick Dupont-Devoti

      Et si on parlait de la remise en fonction du puit de Bourgarel ……

      #4397
  2. jc janicot

    la différence est toute simple

    plus de relevés de compteur par du personnel donc économies
    et comme il faut bien rentabiliser au plus vite ces nouveaux compteurs une tarification modifiée ;
    Le dindon de la farce c’est le consommateur
    encore bravo pour les élus qui ont signé un tel protocole avec la SEM

    #4389
  3. deligny

    Je ne vois pas ou se situe la différence avec les anciens compteurs si ce n’est que les dernieres sont en plastiques.Sur les hauts de Bandol nous les avons depuis plus de 4 mois,personnellement j’en ai 2 contigus (un pour l’arrosage),j’avais une légère fuite, dans le circuit de ce dernier,c’est mon plombier qui s’en est aperçu:PAS LE COMPTEUR. Alors info ou INTOX………………..

    #4387
    • C.V.

      La différence est là :

      “Techniquement, le système fonctionne sur la relation entre quatre éléments : une tête émettrice et un module radio sur le compteur d’eau du client, un « répéteur » placé en hauteur, par exemple sur un poteau d’éclairage public, qui récupère les données d’une quinzaine de compteurs proches, et un « concentrateur », qui joue un rôle similaire mais à plus grande échelle, en collectant les données de centaines de compteurs. L’ensemble est rapatrié automatiquement vers un terminal d’ordinateur et permet ainsi aux opérateurs de disposer d’un outil d’alerte, de statistique et d’aide à la décision à un niveau de précision et de réactivité inconcevable voici quelques années”.

      #4388

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

2 visiteur(s) en ligne actuellement
2 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 6 , à 12:55 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050