Communiqué de presse de Ferdinand Bernhard

bernhard
Rien au monde ni personne ne peut justifier qu’on donne en pâture aux chiens l’honneur d’un homme et finalement sa vie, disait François Mitterand.
Effectivement, j’ai avec vigueur rappelé à l’ordre une conseillère d’opposition qui mettait en cause un autre élu du conseil communautaire : la démocratie impose à tout maire ou président de défendre un membre de son assemblée d’abord injustement mis en cause puisqu’ayant fait appel, celui-ci est
présumé innocent (c’est la Loi). Lire la suite

NDC: j’ai dans un premier temps publié l’article de Var Matin en le réservant aux abonnés de BB et surtout pour respecter le travail des journalistes.
Le maire de Sanary, a bien voulu me faire parvenir le texte original de son intervention reproduite par notre quotidien et je l’en remercie.

www.bandol-blog.com

16 commentaires sur “Communiqué de presse de Ferdinand Bernhard”

  1. ponsjacqueline

    Bonjour,

    Monsieur Ferdinand Bernhard n’a aucune leçon à donner aux bandolais.
    Les bandolais n’ont que faire de son arrogance qui est guère appréciée de tous ceux qui défendent les valeurs démocratiques.
    En se faisant le “zorro” volant au secours de notre 1ère adjointe, de sa vice-présidente et de sa colistière, il vient une nouvelle fois de révéler au grand jour les tentatives de déstabiliser notre Maire afin d’avoir mainmise sur les affaires de notre commune.

    Non Monsieur Bernhard, vous n’influencerez pas le devenir de notre commune.

    Non Monsieur Bernhard, les bandolais se mobiliseront pour ne pas voter pour vous aux prochaines cantonales.

    Devons créer un nouveau slogan “Tout sauf Bernhard”.

    Cordialement

    #28043
  2. Gérard Demory

    Monsieur FB a vraiment l’art de transformer l’or en plomb ou vice versa. Je ne connais pas ses qualités de docteur dentiste, mais en matière de droit, il aurait beaucoup à apprendre…
    Il continue à s’abriter derrière la présomption d’innocence pour essayer de justifier son intervention. On ne va pas reprendre encore le raisonnement rappelant que le jugement évoqué par la conseillère communautaire mentionnait son exécution provisoire… Que cela déplaise à FB, sans doute, à monsieur TAMBON on peut le penser, mais qu’on cesse de dire et d’avancer des arguments qui n’en sont pas, sauf à déconsidérer un peu plus ceux sensés montrer diriger notre vie publique qui est déjà fort mal en point….
    En second lieu il y a un passage dans le communiqué de presse qui a été occulté par VM…. “De plus, il n’appartient pas à un élu de demander que soient retirées les attributions de Monsieur
    Gabriel TAMBON en séance publique. C’est une demande qu’il faut adresser au Préfet ou au Tribunal Administratif, c’est la loi aussi.”
    Cela est vrai. mais ce que ne dit pas FB c’est que l’élu posait en fait la question: est-il opportun de mettre sur la liste (unique !) des candidats à la commission services publics quelqu’un qui a été condamné dans les conditions que l’on sait, et avec exécution provisoire… Rien n’obligeait le président et les vice présidents qui avaient concocté cette liste à y faire figurer G. TAMBON… C’est un choix… et c’est bien la question posée….

    Et c’est là le crime de lèse majesté: “(…) une telle remise en cause infondée
    juridiquement relève de l’agression gratuite, insultante et machiavélique.”

    Passons sur la certitude juridique… qui est contraire au droit….On appréciera le qualificatif d'”agression” (poser une question devient une agression) , “gratuite (on se reportera au jugement pour juger de la gratuité, mais il est vrai que ne pas être “pour” ne peut que signifier contre…) , “insultante” (en quoi,(voyez la vidéo) sauf le fait d’avoir une vision différente des faits et du droit), “machiavélique”…. A Bandol on a eu droit à Jaurés (le malheureux) , ici c’est Miterrand (avec deux “r” et non un seul) mais aussi Machiavel. Bref nous ne sommes pas loin du complot judéo bolchévique, de la prise de pouvoir communiste ou de l’attentat islamiste au train où vont les choses… Mieux vaut en rire!

    Quant à demander à la première adjointe de présenter la motion, il faut bien comprendre
    – que le maire devait tout d’abord demander au CM de Bandol, s’il acceptait d’examiner cette motion qui n’était pas à l’ordre du jour. Il était clair, au regard d’une partie du groupe dit de la majorité et des membres de l’opposition qu’il n’y aurait pas le nombre de voix pour mettre la motion à l’ordre du jour et aux votes.

    – par contre , -et cela a été émis par plusieurs personnes de l’assemblée communale-, il était demandé à la première adjointe qui représente Bandol en tant que vice présidente , de porter cette motion au conseil communautaire. c’était également le sens de la lettre transmettant la motion pour la réunion du CM de BANDOL: le maire en tant que fixant l’ordre du jour, la première adjointe en tant que vice présidente au conseil communautaire. Mais sans doute FB n’a-t-il pas eu communication de ces documents….

    #28041

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

4 visiteur(s) en ligne actuellement
4 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 8 , à 04:30 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050