Communiqué

Pour ceux et celles qui n’auraient pas écouté le fichier audio

ou regardé la vidéo que j’ai mise en ligne hier dans l’article sur le Conseil Municipal,

Laetitia Quilici LQuilicime fait parvenir* le texte qu’a lu Laurent Garrido responsable du service juridique dans la nouvelle majorité.LGarrido
Nous savons que les élus de l’opposition n’auraient pas voté cette motion aux dires de Floriane Cercio, FCercio conseillère municipale et nous savons par le courrier de Jeanne Hecq, (adjointe au tourisme) jeanne-hecq que nous a lu Le maire de Bandol, Jean Paul Jospeh, jeanpaul-josephque son groupe l’aurait par contre voté.

www.bandol-blog.com

Communique-Laurent-Garrido clic sur le texte pour l’agrandir.

*je précise que je n’ai rien demandé à la première adjointe et si elle le fait, c’est qu’elle a de bonnes raisons de le faire.

22 commentaires sur “Communiqué”

  1. Janine sauter-gilli

    A propos du communiqué:
    Fred,je suis tombée par hasard sur ton commentaire à propos de l’erreur de ponctuation de Laurent Garrido. Je l’avais également relevée, et je l’ai prise pour ce qu’elle était : tout simplement une erreur de ponctuation, assez fréquente chez de nombreuses personnes,qui ne savent pas utiliser les virgules et en sèment partout dans leurs textes, aux endroits les plus inappropriés, comme je le constate souvent.
    Mais de là à considérer comme un lapsus,et en plus, un lapsus phénoménal,le fait qu’il y ait une virgule en trop (la 1ère), il me semble que tu vas un peu trop loin…
    Je te signale que ta phrase reconstituée n’est pas correcte.
    Et que dire de ton interprétation franchement malveillante? ce n’est pas sérieux, j’espère que tu plaisantais!

    #28000
    • Janine,
      Les lapsus sont toujours l’occasion de plaisanter.

      Mais les événements qui s’enchaînent et notamment l’attitude de Laetitia qui sachant parfaitement à quoi s’en tenir sur la vie démocratique sanaryenne, a plaidé pour la candidature de Ferdinand Bernhard à la présidence de CCSSB, plaidoyer dont on découvre au lendemain de l’élection qu’il s’explique aussi (surtout?) par son mariage politique dans un ticket Quilici/Bernhard, pour enfin ne pas vouloir même s’exprimer sur les manières du président de l’intercommunalité en séance qui ont choqué assez largement et posent des problèmes d’expression des élus… ma foi, ma relecture du communiqué est parfaitement correcte du point de vue de la langue, et ces événements mis bout à bout m’autorisent à y voir un lapsus.
      Chacun est libre d’y voir une faute de ponctuation sans conséquences, ou de plaisanter sur un autre sens caché et involontaire qui se marie plutôt bien avec le spectacle qui nous est donné à voir…

      Nous avions eu l’occasion de discuter à 3 du problème de la présidence juste après l’élection de Ferdinand Bernhard à CCSSB, Laetitia, toi et moi. J’avais exprimé mes craintes sur le fonctionnement du président : et je constate que le temps n’a pas été long pour que mes craintes se confirment, et que Laetitia ne veut toujours pas y voir un problème… Nos positions sont ici irréconciliables. En débattre davantage entre nous seuls ne fera que le confirmer. Les commentaires publics, et peut-être la prochaine assemblée de la CCSSB nous disent et nous diront ce que les autres en pensent…

      #28073
  2. À propos du communiqué :

    C’est curieux cette manie des affiliés à l’UMP de citer Jaurès depuis quelques années… Et en l’espèce, grandir la démocratie locale aurait pu passer par la défense de certains principes, affirmés par la motion proposée. Passons.

    Mais surtout, ce communiqué présente, dans sa forme, ce qui s’apparente bigrement à un LAPSUS phénoménal.
    Mes anciens lecteurs savent que j’ai quelque attachement pour notre langue, et une faiblesse pour la ponctuation (au point d’en abuser souvent).

    Je cite :
    “Nos concitoyens attendent de nous, mieux que de prendre part à des intérêts personnels, des récupérations d’opportunité.”

    En particulier si l’on tient compte des événements qui ont conduit à ce communiqué, et si l’on tient compte des virgules, j’ai lu et c’est parfaitement correct au vu de la tournure de phrase :

    Nos concitoyens attendent de nous, mieux que de prendre part à des intérêts personnels.
    Nos concitoyens attendent de nous des récupérations d’opportunité.

    Je m’étonne que personne n’ait relevé jusqu’ici ce sens littéral. Je ne doute pas que le rédacteur ait voulu afficher quelque chose comme “Nos concitoyens attendent de nous, mieux que de prendre part à des intérêts personnels, MIEUX QUE des récupérations d’opportunité”, mais dans ce lapsus, difficile de ne pas imaginer la sincérité d’une pensée qui finit par s’échapper.

    #27970
    • C.V.

      Salut Fred, ça va?
      Content de te revoir.
      Il n’y a pas que l’UMP qui s’approprie des mots de Jaurès, le FN, la gauche et certainement encore d’autres! 🙂

      Personnellement, je ne l’ai pas connu.
      Donc je m’abstiendrai. 😉

      #27971
      • Jean Sarrat

        Pour organiser une rencontre avec Jaurès, il n’est pas nécessaire de l’avoir connu,ou de le connaitre (c’est l’impression que me donne ceux qui s’en référent!!!) il suffit simplement, une fois seul avec soit même, de se sonder devant un miroir. Et si l’observation se termine par un menton qui se relève et un chuchotement qui vous indique une harmonie avec vos actes…la rencontre s’est réalisée!!
        Alors Christian, essaies et peut-être que tu arriveras à la même conclusion de certains!!

        #27974
        • C.V.

          Il y a bien longtemps, Jean, que je me rase en me regardant dans un miroir sans avoir à faire référence à quelque grand homme que je ne connais pas.
          Seuls aujourd’hui les barbiers ne font pas référence à Jaurès.

          La mode actuelle des barbus n’est-elle pas liée à ce personnage dont on parle tant en ce moment?

          #27975
  3. Jean Sarrat

    Monsieur Jean-Paul JOSEPH, Maire de Bandol.
    Vous le savez, aux dernières élections, j’ai fait partie de celles et ceux qui ont fait le choix de soutenir un autre candidat que vous. Les résultats vous ont conduit à la gestion de la Ville et vous voila Maire pour 6 ans. Je respecte ce résultat qui doit aller à son terme quel que soit ses conditions de mise en accord pour la réussite de notre Ville et c’est cela l’essentiel. Ces ballotages permanents ne font que nuire à l’économie de notre Ville.
    Je suis scandalisé par le dernier Conseil Municipal qui vient de nous démontrer encore une fois de plus l’importance du jeu politicien pour beaucoup d’Élus avec absence totale de considération de celles et ceux qui ont sollicité nos suffrages, pour nous, porteurs de suffrages.
    Je constate avec plaisir, par la lecture de réaction de beaucoup, ici et ailleurs, et aussi par des échanges après la séance du conseil, que nous sommes nombreux à rejeter ces manœuvres politiciennes même si nous n’avons pas partagé le même choix pour l’élection 2014.
    Je ne porterais pas de jugement sur les options ou comportements d’un fragment de votre majorité, démontrant à l’évidence la remise en cause du Maire en place. Je me bornerai simplement à m’exprimer sur la déclaration “alambiquée” d’une opposition, qui par message subliminal, démontre –si je suis dans l’erreur, la contradiction est permise!-un choix pour les alliances à venir.
    Les faits sont simples et je les exprimerai de cette façon:
    Le Maire en place, élu suite à des tractations qui ne regardent que leurs auteurs, par lecture d’un rapport (d’une de ses Adjointe présente au CSSB) renforce la démarche d’une motion signée par quelques Bandolais, exprimant de concert, le comportement anti démocratique du Président de SSB à l’encontre d’une Élue de cette assemblée, lui rappelant les réserves élémentaires sur la nomination d’un Président de commission en “difficulté judiciaire”.
    On peut ajouter, que Bandol faisant partie de SSB, tout citoyen de chaque commune est en droit de se poser un certain nombre de question et aussi en droit de les présenter aux Élus quels qu’ils soient. Le Maire de Bandol, par respect pour le rapport lu et pour la motion propose au Conseil Municipal de souligner la désapprobation des Bandolais sur l’attitude du Président de SSB.
    Je suis cosignataire de cette motion, signée par des gens d’horizons différents, à aucun moment un membre de l’opposition dont j’ai soutenu la campagne électoral, ne m’a posé de question pour connaitre mes positions et subitement en Conseil, cette opposition s’exprime en son nom personnel engageant l’électorat qu’elle représente.
    Et bien je dis NON! Je confirme ma position de signataire, je confirme mon esprit de légitimité vis-à-vis du Maire en place, je confirme qu’une mandature doit aller jusqu’à son terme, le contraire n’est que gabegie et dépense d’énergie et de moyens inutiles et ne fera jamais avancer notre Ville. L’action seule compte, l’homme vient après et pas l’inverse.
    Voila ce que je voulais publiquement vous dire en vous assurant que je saurais examiner le cheminement politique d’une majorité, certes, mais surtout d’une opposition auquel je n’appartiens plus depuis ce Conseil Municipal.
    Je voudrais également ajouter à l’attention de celles et ceux qui partagent, même en partie mon point de vue par l’essentiel, le respect pour la légitimité de votre fonction.

    #27943

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 5 , à 01:21 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050