Chorale Vox Cantorum

Depuis début novembre, les vitrines sont décorées de guirlandes scintillantes, nos boites aux lettres sont remplies de publicités sur tout ce qui peut se vendre, s’acheter et s’offrir en cadeau…
Les étalages regorgent de sucreries et chocolats présentés dans des emballages rouges, bleus, or et argent… Les maitresses de maison s’inquiètent de savoir comment présenter la table appelée à accueillir de nombreux invités… voilà ce que semble être devenu Noël !
Je me souviens, enfant, on commençait à faire la crèche seulement la veille, et surtout jamais avant, de façon que les petits santons n’aient pas trop à attendre l’arrivée du « Pitchoun », cet enfant Jésus tant attendu ; car c’est là l’essentiel de cette fête de Noël : l’arrivée de ce cadeau venu du ciel, l’enfant Dieu.
Nos soirées provençales du 24 décembre se passaient de la façon suivante : à 21h on faisait un repas maigre, léger et sans dessert, histoire de tenir le coup, ensuite on venait à pieds (normal, on n’avait pas de voiture et pas de problèmes de parking !) à l’église pour la messe de minuit ; là le prêtre s’organisait pour que la procession arrive à minuit pile devant la crèche pour y déposer l’Enfant Jésus et toute l’assemblée chantait « il est né le divin enfant ».
Et, si on ne s’était pas endormi sur l’épaule d’un papa ou d’une maman sur le chemin du retour… on trouvait des cadeaux qui étaient arrivés là par enchantement : pour certains c’était Jésus qui les avait déposés ; pour la plupart c’était papa Noël, ce grand barbu qui fait rêver les petits enfants.
Et là c’était vraiment le repas de Noël avec les 13 desserts.
Noël, c’est une fête religieuse mais j’ai eu du mal à trouver une crèche dans une vitrine de Bandol !!
Dans les vitrines on trouve tout ce qu’on veut, décoré de façon très festive, mais peu de religieux ! Alors qu’avons-nous fait de Noël ?
Je me souviens que « les grandes bouffes » et les « paillettes » étaient réservées au jour de l’an, au passage d’une l’année sur l’autre, mais Noël a toujours été une fête par laquelle on célèbre le plus beau des cadeaux que Dieu nous ait fait: son fils le Christ.
Ne perdons pas la mémoire de Noël ; la perte de la mémoire n’est jamais une bonne chose.
M.G.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

8 visiteur(s) en ligne actuellement
8 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 11 , à 02:17 pm UTC
Ce mois: 17 , à 10-25-2020 11:16 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050