Billet d’humeur 1

Réflexions devant ma carte d’électeur….bleu, blanc, rouge….

Que vais je faire dimanche …. question que doivent se poser nombre d’électeurs potentiels, qu’ils n’aient pas jugé utile de se rendre dans leur bureau de vote dimanche dernier…. ou qu’ils aient voté pour un des candidats éliminés pour ce second tour.. Il y a aussi ceux qui ont voté blanc ou nul …
et ceux qui n’ont pas voté pour le candidat du Front National présent dans ce diabolique second tour…

Diabolique, car à voir et entendre les déclarations tous azimuts de notre microcosme politique, la chute d’un diablotin dans un bénitier n’aurait pas eu pire effet. Et la réponse,ou les réponses, à ces résultats démoniaques de dimanche soir nous ramèneraient à des démarches s’apparentant au recours aux exorcistes. Il faut « commander aux démons et les chasser » (pour les croyants : Mathieu 10,1 ; Marc 3,15)…

Nos politiques n’en sont pas à bénir le cierge et l’aube de l’exorciste, mais ils se réunissent pour délibérer sur qui aura soutien ou non … et à défaut de prière on lâche de grands mots :

front républicain, vote républicain…

…. sans trop en définir le contour et la signification . C’est comme à l’Eglise de mon temps : en latin c’était mieux car on ne comprenait pas

A-t-on oublié qu’Adolphe THIERS , le père de la 3° République… en 1872, était aussi celui qui mena la répression sanglante contre la Commune de Paris (mars-mai 1871) après avoir signé la paix avec l’empire allemand, contre l’avis d’autres républicains (GAMBETTA notamment).

Mais peu importe, et l’expression « républicain et associés » fait flores :

« Nos valeurs sont républicaines, prenons nos responsabilités et ne bafouons pas nos valeurs. Il n’y a pas de doute à avoir : il faut un vote républicain. » (Hubert FALCO Var Matin 22 03 2011)…

A cet appel pathétique d’autres, au Parti socialiste, se sont voulus plus « sélectifs » considérant que certains candidats de la majorité actuelle « ne répondent pas aux valeurs de la République telles que nous les concevons” ( Mireille PEIRANO, première secrétaire fédérale du PS varois Var Matin 22 03 2011).

Donc, dans la sémantique de nos politiques, un vote républicain est un vote qui répond aux valeurs de la république… un vote à défaut de front lui aussi républicain. Et il y aurait , sous les couleurs de la majorité républicaine, des candidats qui ne correspondraient pas aux valeurs de la république…. le grand chef de la majorité dans le département appelant lui au vote républicain. Bigre ! Voilà qui ne facilite pas une prise de décision.

Revenons à notre canton… donc pour ce second tour restent en piste
Grégory GENNARO
Ferdinand BERNHARD….

Pour le premier c’est clair, FRONT NATIONAL, le diablotin propulsé dans la quiétude d’un canton alangui, terre d’élection du conseiller sortant par ailleurs maire de la plus grosse commune.

Mais ce conseiller sortant « Ferdinand » comme certains aiment à l’appeler… est-il de la majorité républicaine départementale ou bien…

A l’entendre lors de sa réunion du 12 mars 2011
“J’ai souhaité être candidat avec l’étiquette de la majorité départementale”, dans la mesure où cela répondait aux deux conditions qu’il énoncera: “être conseiller général et voter le budget et le compte administratif du président, point à la ligne”. Il a rappelé le soutien d’Hubert Falco “qui n’est pas revenu sur ses déclarations” et du président du conseil général Horace Lanfranchi « (SIX FOURS NET du 13 mars 2011).

C’est clair…

Enfin presque, parce que dans BANDOL-BLOG du 22 mars , celui qui portait les couleurs UMP-istes- majorité départementale (décidément l’appellation est à la mode, autant que le label « AB » des amateurs de produits bio) à savoir Christian KALAC, affirme que son challenger qui lui est passé devant au premier tour… ne siège pas dans la majorité départementale au Conseil général, ajoutant même que la photographie montrant Ferdinand avec Hubert (FALCO) est un odieux montage et d’ajouter :
« J’étais avec Hubert la semaine dernière en meeting, il ne l’a pas soutenu et nous a certifié en présence de Mme Suquet qu’il n’a jamais été question de le soutenir, il est Sénateur maire UMP et il était là pour soutenir les candidats UMP de l’Ouest de Toulon. »

Donc, donc nous aurions… à oui mais j’oubliais… hé oui, c’est tellement simple… Il y a Jean-Sébastien… oui enfin je veux dire celui qui est d’à coté, le maire de SIX FOURS qui se dispute le mandat de député avec Ferdinand … Hé bien Jean-Sébastien, qui est aussi secrétaire départemental de l’UMP, pour le deuxième tour écrivait et déclarait …. :

« j’appelle les électeurs à voter pour Ferdinand BERNHARD. Mes convictions personnelles m’empêchent de soutenir de toutes façons le FN d’autant que Ferdinand BERNHARD siègera avec la Majorité départementale. ».

Qui croire Christian, ou bien Ferdinand adoubé par Jean-Sébastien… à moins que Hubert ne nous donne des éclaircissements sur cette photographie…

Ah messieurs, quand l’électeur doit sortir sa boule de cristal pour connaître la vérité des uns et des autres, cela ne sent pas bon , c’est du « cocufiage » de l’électeur et cela nous ramène au diable….

Mais le diable, c’est vrai le diable dans le bénitier…. relisez les petits rappels… ces petits articles qui nous montrent comment et pourquoi le diable est venu frapper à la porte des toulonnais en 1995…

Le diable, à l’époque, c’était -cela ne s’invente pas- Jean-Marie LE CHEVALLIER…
Relisez, relisez ces articles pris parmi tant d’autres sur le « net » comme on dit (dans « Consignes de vote »).

Vous lirez des noms (certains ont disparu, paix à leur âme (peut être sont-ils en compagnie du diable !)), des « mouvances »…. et vous vous demanderez qui est le diable qui tourne la grande cuillère de cet insipide bouillon de traficotage électoral… qu’il n’est plus question de bénitier mais plutôt de … soupière sur la table départementale : « donnes moi le sel je te passe le poivre » … « le laboratoire varois 1989 »….ben oui voyez l’élection de Yann PIAT (FN) comme députée, les municipales de TOULON en mars 1989… qui discute et combine avec qui…. Donnes moi le sel, je te rends le poivre…..

Pour le VAR, les observateurs politiques extérieurs utilisent le terme de système clanique, de clientélisme …. tout ceci tournant autour de la soupière des collectivités territoriales départementales et communales…. Plus question de bénitier, Dieu y perdrait son âme !… et l’électeur encore plus.

Mais alors dites moi, pourquoi cette « diabolisation » du second tour, entre FERDINAND de la majorité départementale qui n’en serait pas mais s’en réclame, et, ah oui comment il se nomme déjà… le diablotin… Grégory GENARO (28 ans c’est effectivement un jeune diable)… Oui, pourquoi cette diabolisation ?

Parce que l’un serait républicain (oui le front républicain, le vote républicain) et l’autre pas, si j’ai bien compris… et même un danger pour la république.

Si j’étais exorciste je prononcerais les formules magiques de « front » et « vote » républicains sans doute en latin… mais je ne suis pas exorciste et ne pratique pas le latin… et puis… et puis… de quelle république s’agit-t-il ?

Celle des banquets républicains avait un sens…. mais ici, une soupière , une salière ou une poivrière pour emblèmes… ça fait un peu vente à la brocante, et je n’ai nullement envie de monnayer mon bulletin de vote…. Il sera blanc…. c’était la couleur royale… composante de notre drapeau national… comme le drapeau blanc, signe international de paix, de trêve, de reddition d’un belligérant…. car votre « combat » politicien messieurs les candidats, ne doit pas être le notre.

Prinz Karl.

Les commentaires sont fermés.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

3 visiteur(s) en ligne actuellement
3 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 13 , à 05:00 am UTC
Ce mois: 16 , à 09-07-2020 11:21 am UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050