Caroline, la tortue de Patricia s’est échappée!

Caroline

Message reçu de Patricia hier soir, ce matin la tortue était toujours introuvable et Patricia promet une récompense à celui ou celle qui la lui ramènera.

Bonsoir Christian,
Je vous ai laissé un message sur votre répondeur au sujet de ma tortue qui s’est échappée ce matin (17/06/14).
Je réside chemin des Chasseurs, à Bandol. Si vous pouvez passer une petite annonce sur votre blog, je vous en serait très reconnaissante…
Ci-joint une photo de “Caroline”, ma tortue depuis 50 ans!
Par avance, merci…
Patricia
tel 0661588947

NDC: je lisais, je crois que c’est sur la page de Nataly…

“Si dans ta vie tu es bon avec les animaux, quoi qu’il t’arrive, ce ne sera jamais vraiment mauvais”, je rajoute; quelque part tu es bon toi aussi.
Etre bon ce n’est pas tellement lucratif, mais bon sang! Qu’est-ce que ça fait du bien! 🙂

Bonne journée à tous les BB et comme le disait un temps Carine… Bisous de moi.

Si vous voulez m’envoyer un message alors que vous n’êtes pas membre du club…

13 commentaires sur “Caroline, la tortue de Patricia s’est échappée!”

  1. Frédérique, la passante.

    Sacré Léon !

    #26783
  2. Voilà comment j’ai imaginé à “ma sauce à moi” la petite fugue de Caroline …

    Il était une fois une tortue prénommée Caroline qui coulait des jours heureux à Bandol. Elle aimait par-dessus tout la quiétude de son jardin ensoleillé et tranquille où elle pouvait passer des heures à se promener. Gourmande, elle aimait à partir en quête d’une jolie feuille de salade bien fraîche ou bien d’une fraise toute rouge baignée par la rosée du petit matin. Et justement, ce matin-là, alors qu’elle cheminait lentement dans une petite allée au fond du jardin, elle entendit un drôle de bruit dans les feuillages. Curieuse, elle s’arrêta pour aller voir ce qui se passait. Y avait-il un intrus chez elle ? Elle avança sa tête un peu plus près du grillage. Et là, elle se trouva face à une drôle de bestiole ! Toute grise avec des piquants partout. Deux petits yeux ronds la fixaient.

    – Qui es-tu ? lui demanda la bête.
    – Je suis Caroline, la tortue de cette maison. Et toi, qui es-tu ?
    – Je m’appelle Léon, le hérisson de Roustagnon. Tu n’as jamais entendu parler de moi ?
    – Ma foi, non ! Où vas-tu comme ça ?
    – Je m’en vais voir la mer.
    – La mer, qu’est-ce que c’est ?
    – Armand, le goéland m’a dit un jour que c’était très beau, très grand et surtout très frais. Et là-haut dans la colline, j’ai chaud !
    – Moi aussi, j’ai chaud dans mon jardin.
    – Viens avec moi, on ira tous les deux voir la mer.
    – Comment veux-tu que je sorte d’ici ?
    – Un peu plus loin, il y a un trou dans le grillage. Viens, je vais te le montrer.

    Voilà comment Caroline s’en alla, patte dessus, patte dessous, avec son nouvel ami Léon pour voir la mer. Mais il faisait bien chaud sur les sentiers. Et les deux compères n’avançaient guère vite. Bientôt le soleil commença à descendre sur la baie lointaine et la colline devint plus sombre. Caroline avait un peu peur mais elle ne dit rien. Elle commençait à avoir très faim aussi. Elle pensait à sa maîtresse et aux douceurs qu’elle lui avait sûrement préparées. Elle avait très envie de rentrer soudain mais comment faire, tous les chemins se ressemblaient. Elle s’arrêta un peu et au bout d’un temps, elle ne vit plus Léon. Tout à l’enthousiasme de l’aventure, il l’avait oubliée. Elle était seule, perdue dans la colline toute noire. Elle rentra à l’abri de sa carapace et s’endormit en tremblant. Longtemps après, elle fut prise d’une horrible angoisse. Elle se sentit soulevée de terre sans doute par la main d’un géant malfaisant. Elle ferma les yeux quand soudain, elle entendit son nom.

    – Caroline, Caroline, je suis tellement heureuse de te revoir. J’ai eu si peur de te perdre !

    C’était sa maîtresse ! Youpie, elle allait retrouver le calme de son jardin. Tant pis si elle ne voyait jamais la mer et si elle ne revoyait jamais Léon. Un festin composé avec délicatesse l’attendait pour célébrer le « retour de la tortue prodige » et après elle se laissa aller à une petite sieste bien méritée !

    #26748

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

5 visiteur(s) en ligne actuellement
5 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 8 , à 01:19 am UTC
Ce mois: 26 , à 09-24-2020 08:42 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050