10% Messieurs les élus, 10%

>
Nous y sommes.
Nous avons dépassé de nouveau le cap des 10% de chômeurs.
“Laissez nous travailler ” lançait Jean Pierre du Poupoune lors de la réunion préparatoire pour “le collectif”.

_______________________

 

Je vous explique.

Je pense qu’un certain nombre d’entre vous ne sont pas au courant, vous qui n’êtes pas dans le bain lorsque ça chauffe en cuisine ou en terrasse, (les coups de feu).
Lorsque, les jours, les semaines ou les périodes de forte affluence de touristes, parfois en ne respectant plus les périodes de repos, nous devons travailler plus: nous le faisons.
Nous gagnons bien notre vie à ce moment là, et cela compense avec les périodes d’hiver ou il y a moins de monde.
Mais ces périodes d’affluences permettent aux employeurs de conserver du personnel de qualité à l’année.
Laissez-nous travailler, si vous ne voulez pas augmenter encore le taux de chômeurs dans notre pays !
Réfléchissez bien avant de prendre des décisions que vous pourriez regretter.
La baisse d’activité, donc du chiffre d’affaire entrainera forcément des problèmes de trésorerie pour les exploitants qui iront certainement trouver leurs propriétaires fonciers pour leur demander de baisser leur loyer ou de s’exposer à ce qu’ils ne soient plus payés.
Réfléchissez bien.
C.V.
www.bandol-blog.com

3 commentaires sur “10% Messieurs les élus, 10%”

  1. babette

    bien sur je suis je suis d’accord avec mes confreres, si on veut des employés de qualité il faut pouvoir les conserver à l’année et en ce moment avec la crise, le mauvais temps depuis 6 mois, c’est très dur de faire tourner une affaire sur juste 2 mois d’été avec 8 employés à plein temps toute l’année…

    #1254
  2. Arnaud HAAS

    Comme pour le chomage ce qui me frappe c’est la précarité de notre situation.

    Nous perdons nos outils de productions au profit de pays moins coûteux en mains d’oeuvres. Si certaines régions de france sont industrielles, ou d’autres encores sont agricoles, la notre est touristique. C’est là raison pour laquelle nous sommes touché en dernier.

    C’est notre industrie, notre fleuron, faire rêver les gens. Nous faisons parti des rares personnes en France et dans le monde, qui lorsque nous nous levons le matin nous voyons ce que d’autres mettent une année et parfois plus, en fonction de leurs revenus, à se payer.

    Voilà notre richesse, et si nous ne voulons pas voir partir cette manne comme nos confrères des autres secteurs et débaucher à tour de bras. Il est temps effectivement que l’on nous laisse travailler. Notre situation est plus précaire qu’il n’y parait, l’été c’est le moment où notre station se fait une image pour l’année, et nous vivons, la région vit de cela.

    Tout le monde le sait, il est temps que tout le monde en prenne conscience.

    #881
  3. rolland

    Bravo pour le coup de gueule de Jean Pierre, la plupart des gens ne connaissent pas les coups de feu lors des périodes d’affluence, sans compter les horaires à rallonge.Le stress est là,avec parfois la défection du personel.C’est à cette période qu’il faut “engranger” pour pouvoir tenir les périodes calmes.( de + en + longues )
    Et chapeau à ceux qui malgré tout conservent leur personnel , ce qui n’est pas le cas de tous.
    On n’oblige pas les fainéants à travailler; alors qu’on “foute” la paix à ceux qui en ont envie.(qui de surcroit paient pour les premiers)

    #871

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

COMMUNIQUÉ

Agenda du mois

  • L'AGENDA

Metropole Var

  • Metropole Var

Urgences Bandol

  • URGENCES

Mon adresse IP

IP address

2 visiteur(s) en ligne actuellement
2 visiteur(s), 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 15 , à 06:18 pm UTC
Ce mois: 17 , à 11-03-2020 09:19 pm UTC
Cette année: 381 , à 01-26-2020 03:13 pm UTC
Tout le temps: 6044 , à 01-26-2011 10:53 am UTC
%d blogueurs aiment cette page :
11134050